Les enchantements d’Ambremer (Le Paris des merveilles #1) – Pierre Pevel

Pierre Pevel, ça faisait longtemps que j’étais curieuse de son univers sans jamais m’y plonger. Accaparée par Le Trône de Fer puis par L’Assassin Royal (dont je suis toujours en cours de lecture avant de vous faire un article global), je n’avais pas pris le temps de me plonger dans Les Lames du cardinal par exemple (qui m’attendent pourtant dans ma PAL ebook). C’est en croisant le chemin du Paris des Merveilles que je me suis finalement jetée à l’eau avec le premier tome, Les enchantements d’Ambremer.

Résumé : À première vue, on se croirait dans le Paris de la Belle Époque. En y regardant de plus près, la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, et une ligne de métro rejoint le pays des fées… Dans ce Paris des merveilles, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, est chargé d’enquêter sur un trafic d’objets enchantés, lorsqu’il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. Il lui faudra alors s’associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…(Goodreads)

A la sortie de cette lecture, je me suis clairement demandée pourquoi (mais POURQUOI) je ne m’étais pas plongée dans ce livre avant ? Cet univers construit par Pierre Pevel pour cette trilogie regroupe tous les ingrédients du merveilleux que j’aime : un monde magique, une ville XIXe, des fées, des gnomes, des animaux et des arbres qui parlent. Bref. Les ingrédients parfaits pour créer un univers riche, frais, sympathique et qui fait rêver.

Ambremer et Paris

Si on se penche de plus près sur le contenu du livre, on retrouve une intrigue classique avec opposants et adjuvants employés à bon escient. Oui, j’emploie ces termes spécifiques pour la bonne et simple raison que nous sommes dans le schéma narratif d’un conte et que c’est ce que j’aime particulièrement. Certes, il n’y a rien d’original dans ce schéma, toutefois, il est vraiment bien maîtrisé par Pevel qui nous amène dans un Paris saupoudré de merveilleux et une ville magique comme toile de fond, Ambremer.

Ce premier tome ne nous explique pas immédiatement le but du héros, un parisien magicien. On a plutôt l’impression que ce dernier, Louis, est embarqué à son insu dans une affaire importante avec d’énormes enjeux pour Ambremer. On peut même dire (presque) que Louis sauve le monde sans vraiment le vouloir et c’est ce qui rend le personnage attachant. Ni jeune, ni vieux, ni héro, ni vilain, il est décrit comme un personnage banal même s’il est un brin loufoque.

Paris est décrite comme avec beaucoup de magie. La période de l’industrialisation, le début du métro, des trains avec la machine à vapeur est souvent une source d’inspiration pour les auteurs et Pierre Pevel nous livre ici, une magnifique capitale de la France au début du XXe siècle. Mais ce Paris n’est pas tout à fait comme nous le connaissons et la magie de l’Outremonde s’est infiltrée un peu partout. Ambremer est la capitale de l’Outremonde, à mon grand regret, elle n’est pas énormément décrite mais j’ose espérer un peu plus pour la suite.

Louis Griffont et Isabel de Saint-Gil

Ce qui m’a frappé dans cet univers c’est la relation qui unit Griffont et Saint-Gil. Pierre Pevel a très habilement réussi à intégrer une histoire d’amour dans son roman sans en faire un truc cliché et guimauve. J’apprécie grandement cet effort car aujourd’hui, je trouve que c’est ce qui manque parfois aux romances écrites, une touche de peps qui ôte le cliché car au final toutes les histoires d’amour ne se ressemblent pas, heureusement, et toutes ont leur propre particularité qui font qu’elles sont belles à vivre.

Alors même si on se trouve un chouilla dans l’exagération (parce-que c’est l’univers qui le veut aussi), l’histoire d’amour entre Louis et Isabel est très intéressante. On en découvre peu à peu toutes les subtilités et on se prend même à imaginer leur passé suggéré par l’auteur. Sans vous en dévoiler, cette histoire d’amour a l’air croustillante. J’espère en savoir plus dans les deux autres tomes de la trilogie, tout comme j’attends de découvrir Ambremer avec plus de précisions.

Lire ou ne pas lire : Les enchantements d’Ambremer (Le Paris des merveilles #1) de Pierre Pevel ?

Moi qui suis difficile en coup de coeur, je peux vous dire que c’en est un. Totalement. Il y a tout ce que j’aime dans cette histoire, avec tout ce que j’attends d’un livre aujourd’hui. Je voulais quelque chose de simple mais pas trop, qui me dépayse mais pas trop, qui ne soit pas cliché et qui me fasse rêver. Contrat rempli en bonne et due forme par Pierre Pevel. Je conseille ce livre à tous les amateurs d’imaginaire et de fantaisie, mais également à ceux qui voudrait tenter l’expérience car je pense que c’est une bonne entrée en matière. J’ai hâte de lire la suite !

Ma note : 19/20

Chroniques : Tome 2 & Tome 3 (à venir)

D’autres avis : Le Bibliocosme

Publicités

14 réflexions sur “Les enchantements d’Ambremer (Le Paris des merveilles #1) – Pierre Pevel

  1. J’ai récemment commencé avec Les Lames du Cardinal – on m’en a tant parlé que je ne pouvais commencer par autre chose ! – mais celui-ci me donne aussi très envie, tout comme Haut Royaume. Pevel a vraiment l’air d’avoir une patte particulière, parvient à se distinguer de la fantasy plus commune par sa passion d’historien et cela apporte une vraie diversité au paysage littéraire qui fait plaisir à voir^^

    Aimé par 1 personne

    • Oui j’ai aussi beaucoup entendu parler des lames du cardinal mais c’est vrai que l’univers du Paris des merveilles me correspond plus, du coup j’ai commencé avec. Mais je pense lire également ses autres sagas parce-que j’aime beaucoup sa plume, comme tu le dis, il a une vraie personnalité qui transparaît 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. J’ai découvert la fantasy avec Le Trône de fer. L’Assassin royal est sur ma liste de livres à lire. Tu me donnes très envie de découvrir Pierre Pevel, d’autant plus que la Belle époque est l’une de mes périodes historiques préférées. Je note le titre !

    Aimé par 1 personne

    • Tu as de très bons goûts en tout cas ! Je suis en train de lire l’Assassin Royal que je chroniquerai dans sa totalité et je dois dire que je suis totalement fan. Et si tu aimes la Belle Epoque, difficile de passer à côté du Paris des Merveilles, vraiment 🙂 J’espère que ça te plaira en tout cas !

      Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Le Paris des Merveilles, tome 1 : Les Enchantements d’Ambremer | Le Bibliocosme

  4. Pingback: L’élixir d’oubli (Le Paris des merveilles #2) – Pierre Pevel | Pause Earl Grey

  5. Pingback: Le royaume immobile (Le Paris des merveilles #3) – Pierre Pevel | Pause Earl Grey

  6. Pingback: L’heure du bilan : mois de Juin | Pause Earl Grey

  7. Pingback: Throwback Thursday Livresque #13 – Best of 2016 | Pause Earl Grey

  8. Pingback: Pause Earl Grey souffle ses premières bougies [Concours] | Pause Earl Grey

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s