5 séries coréennes historiques à regarder (ou pas) : le retour

Coucou les Earl Grey’s,

Cela fait quelques temps maintenant que j’ai remarqué que mon premier article sur les séries coréennes historiques intéressent régulièrement des visiteurs sur le blog. Et depuis, ce constat ne cesse de se confirmer. Comme je continue à regarder des séries coréennes, historiques qui plus est, je me suis dit que j’allais partager avec vous 5 nouvelles séries coréennes historiques qui m’ont plu ces derniers temps. Alors pour dénicher de bonnes séries, on passe forcément par quelques déceptions que j’ai décidé aussi de partager avec vous. Mais j’ai pu découvrir deux pépites qui j’espère vous donneront envie aussi !

The Rebel : Thief who stole the people

Rebel-_Thief_Who_Stole_the_People-p1Je vous avez parlé de la série Hong Gil Dong dans mon premier article, eh bien Hong Gil Dong est de retour ! C’est bien l’histoire de ce personnage légendaire que raconte The Rebel mais sur un registre bien différent de la précédente. Là où Hong Gil Dong donnait la priorité à l’humour sur le drame, c’est l’inverse dans The Rebel où la narration tient plus de l’aspect politique derrière cette image. Parfois même un peu trop d’ailleurs. La série a tendance à s’apitoyer sur les héros et honnêtement à en faire un peu des caisses… à tel point que j’ai regardé la série un peu en dents de scie. L’histoire et l’intrigue sont bonnes, les personnages sont attachants, mais les épreuves qu’ils ont à subir sont trop nombreuses, trop dures, trop cruelles. Quel dommage !

Ma note : 6/10

Mr. Sunshine

MrSunshine_Moment-Vertical_PRE_USEn parlant de drame, de cruauté et de dureté, avec Mr. Sunshine on se pose là. Mais pour le coup, j’ai trouvé l’ensemble bien dosé. On sent un véritable équilibre et le développement de la relation entre les deux héros est très réussi avec de vrais moments d’émotions sur fond d’intrigue politique. Les personnages secondaires ne sont pas en reste et marquent les esprits. C’est souvent qui finit de me convaincre de la qualité d’un bon drama et c’est ici le cas ! J’aurais aimé une fin bien différente de celle proposée mais pour être objective, cette série est un coup de cœur. J’ai adoré les décors et les plans reculés avec les paysages qui sont d’une poésie et d’une sensibilité incroyable, on reste époustouflé devant les images !

Ma note : 10/10

The Royal Gambler

Jackpot_(Korean_Drama)-p4Voilà une série que je ne m’attendais à si peu apprécier. Des longueurs et des longueurs et des longueurs… tant est si bien que les scénaristes semblent avoir perdu de vue le levier central de la série : le jeu pour préférer une histoire de vengeance peu originale. J’ai d’ailleurs en tête les toutes premières images du drama qui, in fine, ne se retrouvent à aucun moment dans la série. Je suis incapable de dire où cette scène se situe dans la chronologie de l’histoire. Et je me demande encore si j’ai loupé quelque chose ou si c’est vraiment ça. Résultat, malgré la présence d’un acteur que j’affectionnais et qui semble avoir perdu un peu son sel, je n’ai pas été emballée par ce drama. Le spectateur s’embrouille et ne comprend plus vraiment où les scénaristes et le réalisateur a voulu en venir… Dommage. Il aurait pu être bien.

Ma note : 5/10

The Scholars who walks the night

Scholar-Who-Walks-the-Night-Poster2aJ’adore le mythe des vampires et je suis curieuse de ce qui se fait autours. Parfois j’adore. Parfois je déteste. Mais je suis curieuse et j’aime bien savoir ce qui se fait là-dessus. Alors quand j’ai lu le résumé de ce drama, je me suis dit « Ah mais oui ! Pourquoi pas ! Comment les Coréens voient-ils le mythe du vampire ? » Et je me suis donc lancée.
Je n’aurais clairement pas dû. Sans être dépourvu de qualités : l’intrigue est tout de même intéressante. Un vampire mauvais influencerait le roi de Corée et dirigerait le royaume à sa place. Tout se développe autour de cette rumeur (qui n’en est pas une, rassurez-vous ce n’est pas un spoil). Pourtant une bonne intrigue ne fait pas tout car je me suis ennuyée d’une force…
Pour tout dire, j’ai été vraiment peu convaincue par l’esthétique donnée aux vampires et aux effets spéciaux qui en découlent. Du côté du héros, on est un peu trop dans la pleurnicherie du héros maudit et j’aime bien quand le personnage finit quand même par accepter sa nature. L’histoire d’amour n’a pas beaucoup de saveur non plus, je n’ai pas trouvé d’alchimie entre les acteurs. Bref, un flop pour moi et je ne vous le conseille pas.

Ma note : 4/10

Hymn of death

hymn-of-death-season-1-16603-1Une claque. Ce drama est un petit bijou en 3 épisodes qui aurait mérité qu’on y consacre plus de temps. Je ne suis pourtant pas une fan des drames sentimentaux mais il faut croire que les Coréens savent traiter des sentiments de ce genre puisqu’avec Mr. Sunshine, je suis sous le charme.
Prévoyez la boîte de mouchoirs pour ce drama relatant l’histoire d’amour tragique entre l’écrivain Kim U Jin et la chanteuse lyrique Yun Sim Deok au début du XXe siècle durant l’occupation de la Corée par le Japon. Déchirés entre leurs obligations filiales et leur amour impossible, les deux protagonistes tentent malgré tout de trouver comment faire survivre leur cœur et leur âme. Je me suis sentie dévastée à la fin du visionnage. Ce drama m’a bouleversée et les acteurs principaux jouent vraiment bien.
Je recommande absolument !

Ma note : 10/10

Sans vouloir forcément faire de la pub pour Netflix, je n’ai actuellement qu’un abonnement chez eux alors tout ces dramas sont disponibles sur cette plateforme. Quelques séries me font envie sur Viki, peut-être que j’y retournerais bientôt mais je vous avoue que ça ne me plaît pas beaucoup de multiplier les abonnements (et le catalogue Netflix est particulièrement bien fournis pour mes goûts curieux), donc à voir… peut-être occasionnellement !

Dans tous les cas, je vous souhaite un excellent visionnage si vous vous lancez dans l’un d’eux, notamment Mr. Sunshine et Hymn of Death que je recommande tout particulièrement ! Si vous en avez déjà vu, n’hésitez pas à me donner votre avis en commentaires !

Publicités

La Fée, la Pie et le Printemps – Elizabeth Ebory : course poursuite entre Petit Peuple

51NuwCrpeiL._SX348_BO1,204,203,200_Retour sur ma dernière lecture du mois de mai ! Que j’ai mis un temps fou à lire, allez savoir pourquoi parce que j’ai aimé ce livre. Enfin si, je sais, et je vous avez déjà parlé : ma panne de lecture. Mais je commence à sortir du tunnel et j’en ai profité pour terminer ce premier roman d’Elizabeth Ebory publié aux éditions ActuSF que j’avais acheté dès sa sortie et que j’ai voulu sortir de ma PAL à l’occasion de sa sortie en poche chez Hélios en mai. Alors je vais mettre de côté ma panne de lecture pour vous parler plus en détails de ce chouette livre dans lequel on plonge corps et âme dans le monde féérique (vous vous en seriez peut-être douté).

Résumé : Mais Philomène, voleuse aux doigts de fée, croise sa route. Philomène fait main basse sur une terrible monture, des encres magiques, un chaudron d’or et même cette drôle de clé qui change de forme sans arrêt. Tant pis si les malédictions se collent à elle comme son ombre… Philomène est davantage préoccupée par ses nouveaux compagnons parmi lesquels un assassin repenti et le pire cuisinier du pays. Tous marchent vers Londres avec, en poche, le secret le plus précieux du royaume.
Des personnages empreints d’une légèreté désespérée, une aventure aussi féerique que profondément humaine. Élisabeth Ebory renoue avec le merveilleux des anciens récits, sans nier leur part d’obscurité.

Comme vous le savez, à cause de ma panne de lecture, j’ai mis un peu de temps à rentrer dans cette histoire. Il faut dire que ce texte fait partie de ceux où l’on plonge directement dans l’action sans explication au préalable et je n’y suis pas habituée. Je suis plus adepte des histoires qui se posent et prennent leur temps et c’est une des raisons tout à fait subjectives et personnelles pour lesquelles ce roman n’est pas un coup de cœur. J’étais donc un peu perdue au début, jusqu’à ce que j’avance dans l’histoire qui se développe et où l’on en apprend de plus en plus. C’est le principe même de cette narration.

Une fois l’histoire en place et les personnages découverts, le lecteur (en tout cas moi) se plonge plus facilement dans le roman. A ce moment-là, les pages ont défilé sous mes yeux et j’ai pu le terminer rapidement, curieuse que j’étais quant à la situation de Philomène et de ses comparses. L’univers de l’autrice étant complexe, il faut se donner un peu de temps pour saisir tous les éléments qui le composent, son organisation et son fonctionnement. C’est le genre de livre où le lecteur doit faire une démarche de réflexion pour découvrir les subtilités, notamment celle du titre : la fée (mais il y en a beaucoup), la pie (rapidement identifiable) et le printemps (qui demande plus d’efforts à démasquer).

51R93aR25yL._SX304_BO1,204,203,200_

C’est un univers que j’ai beaucoup apprécié. Certes un peu confus tant il semble riche, le monde féérique construit par Elizabeth Ebory n’est ni tout rose, ni tout noir, il est flou et malléable à l’instar des légendes qui volent autour de ce Petit Peuple. Les personnages sont d’autant plus attachants que l’on découvre leur faiblesse au fur et à mesure du développement de l’histoire. Le lecteur prend plaisir à la lecture et doit accepter de se laisser porter par le monde créé par l’autrice.

Lire ou ne pas lire : La fée, la pie et les printemps d’Elizabeth Ebory ?

Si vous aimez le Londres XIXe, les histoires de fées, si vous avez aimé Le Paris des Merveilles de Pierre Pevel et que vous avez un goût pour la poésie sombre et les univers farfelus, ce livre est susceptible de vous plaire. Les deux points qui ne me permettent pas d’en faire un coup de cœur : la plongée au cœur de l’intrigue dès les premières pages et la narration au présent. Certains peuvent adorer ces choix, d’autres n’y accordent pas d’attention, c’est complètement subjectif pour le coup. Le fait est que l’univers féérique de l’autrice est intéressant, l’histoire (bien que classique) est bien menée et les personnages sont attachants (j’avoue avoir un penchant pour Od le cuisinier qui est bien mystérieux au début mais se dévoile par la suite).

L’avez-vous lu ? Êtes-vous tenté ? Aimez-vous plonger dans l’action dès le début de l’histoire ? Et la narration au présent, qu’en pensez-vous ?

 

D’autres chroniques : La bibliothèque d’Aelinel

 

Lectures Prévues | Juin 2019

Coucou les Earl Grey’s !

Malgré ma panne de lecture, j’ai quand même fait une PAL pour ce mois-ci. J’ai réussi à terminer un livre ainsi que le manga, ne reste que l’Anne Rice que je vais prendre le temps pour finir toujours entrecoupé d’autres lectures. En plus, en Juin commence le challenge littéraire du Charmant Petit Monstre et de Pretty Rosemary, alors il faut bien prévoir quelques lectures ! Je ne sais pas encore si je vous présenterais le challenge #HMSFFF ici, en général je ne tiens pas beaucoup à jour ce genre d’article mais si vous voulez en savoir plus n’hésitez pas à cliquer sur les liens qui vous mènerons tout droit sur l’article des organisatrices du challenge imaginaire.

Six of Crows #2 – Leigh Bardugo

51+3AI9ewjL._SX349_BO1,204,203,200_Oui, oui, vous ne devenez pas fou ou folle. Ce livre était déjà dans ma PAL de mai mais comme je ne l’ai pas lu, forcément, je le fais suivre en Juin. Je vais essayer de faire en sorte de ne pas avoir à vous le représenter au mois de juillet (mais je ne promets rien ! ce sera un peu mon running gag printemps/été).

Résumé : Après avoir réussi à s’enfuir du Palais des Glaces, Kaz et ses compagnons se sentent invulnérables. Un revirement de situation va cependant changer la donne d’une partie mortelle que devront jouer les jeunes prodiges du crime. Alors que les grandes puissances Grisha s’organisent pour leur mettre la main dessus, Kaz imagine un plan, entre vengeance et arnaque, qui leur assurera la gloire éternelle en cas de réussite, et provoquera la ruine de leur monde s’ils échouent.

Darkness on the edge of town (Stranger Things #2) – Adam Christopher

51f49ma9f8L._SX309_BO1,204,203,200_Pour l’instant mon seul service de presse du mois. Je remercie vraiment les éditions Lumen parce que j’avais apprécié ma lecture du premier livre, Suspicious Mind. Je ne vous en avais pas parlé sur le blog mais ce sera l’occasion car même si les livres ne sont pas à la hauteur de la série, la novélisation du premier en tout cas est réussie. Je ne vous en dit pas plus pour le moment mais j’ai hâte de replonger dans l’univers avant l’arrivée de la prochaine saison !

Sortie : le 6 juin 2019

Résumé : Fêtes de fin d’année, Hawkins, 1984.
Le shérif Jim Hopper n’a qu’une envie : profiter tranquillement de son premier Noël en compagnie de celle qui est désormais sa fille adoptive. Mais la jeune Onze a d’autres projets. Malgré les protestations de Hopper, elle remonte un carton étiqueté  » New York  » de la cave, et l’assaille de questions : pourquoi le shérif a-t-il quitté Hawkins toutes ces années avant ? Pourquoi ne parle-t-il jamais de cette période de sa vie ? Et malgré ses réticences, Hopper entame l’histoire de la nuit à New York où, pour lui, tout a changé…
Été, New York 1977.
Le jeune policier commence une nouvelle vie après plusieurs années passées au Vietnam. Une vie de famille harmonieuse avec sa femme et sa petite fille, un tout nouveau poste d’enquêteur au NYPD… Tout semble aller à merveille jusqu’à une série de meurtres étranges, très ritualisés, qui lui sont en plus aussitôt retirés par le FBI. Furieux, le jeune homme décide d’enquêter quand même, et infiltre sous couverture un gang des rues. Mais bientôt, une immense panne de courant plonge la ville entière dans le noir… des ténèbres bien plus profondes que ce qu’aurait pu imaginer Hopper.

The Wicked Deep – Shea Earnshaw

51HOKI6qpDL._SX343_BO1,204,203,200_Ce livre me faisait envie depuis sa sortie en avril. En ce moment, les trucs de sorcières, vampires et démons, ça me parle plutôt bien. Quand en plus, je vois passer de supers bons retours notamment de la part d’amies bookstagrameuses, ben j’ai un peu craquer en passant devant. J’ai hâte de découvrir la malédiction des Swan Sisters maintenant !

Résumé : C’est une histoire de vengeance… Il y a près de deux siècles, Marguerite, Aurora et Hazel Swan, trois jeunes femmes belles, libres et indépendantes, furent accusées de sorcellerie par les habitants de la ville de Sparrow. Des pierres accrochées aux chevilles, les trois sœurs furent noyées. Exécutées. Depuis ce jour, chaque année au mois de juin, les sœurs Swan sortent des eaux de la baie pour choisir trois jeunes filles, trois hôtes. Dans le corps de ces adolescentes, Marguerite, Aurora et Hazel reviennent se venger. Et cette année encore, Penny le sait, alors que les touristes afflueront, on retrouvera des cadavres de jeunes hommes sur la plage… Car cette malédiction, rien ne semble pouvoir l’arrêter.

La voix du dragon (Amber Farrell #2) – Mark Henwick

41t60gxGU2L._SX307_BO1,204,203,200_Je poursuis ma lecture de la saga de Mark Henwick avec la très particulière héroïne Amber Farrell ! Cette fois, ce sera la suite de l’intrigue alors normalement je devrais enfin en savoir plus sur l’univers des vampires créé par l’auteur qui m’intrigue énormément. J’en profiterai pour placer ce livre dans le challenge #HMSFFF puisque le mois de juin est placé sous le signe des créatures.

/!\ Evitez de lire le résumé si vous ne voulez pas être spoilé /!\

Résumé : « Quelqu’un allait me trahir avant la fin de la semaine. »
Amber commence enfin à accepter sa place au sein de la communauté surnaturelle de Denver, mais celle-ci s’accompagne de responsabilités aussi lourdes que dangereuses. Entre mensonges et non-dits, tous ont des secrets à cacher, à commencer par Amber elle-même. Une assemblée des différentes factions athanates se prépare, et la guerre entre ceux qui prônent le secret et ceux qui voudraient asservir les humains menace. Chacun a ses propres intérêts à défendre, et tous ont beaucoup à perdre, mais il est une seule chose sur laquelle tous s’accordent : Amber est à l’origine de tous ces bouleversements. Prise en étau entre Athanates, adeptes et loups, Amber sait que son salut ne tient qu’à un fil…

Le Hobbit – J.R.R. Tolkien

41pw51z2WeL._SX307_BO1,204,203,200_Si. Si. Si ma panne de lecture prend fin et que j’ai le temps de (re)lire Bilbo, je le ferais avec plaisir pour monter en grade du côté du #HMSFFF challenge. En plus de ça, c’est une relecture sans l’être vraiment car il s’agit de la nouvelle traduction que je souhaitais découvrir. Ce sera donc l’occasion !

Résumé : Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible et sans histoire. Son quotidien est bouleversé un beau jour, lorsque Gandalf le magicien et treize nains barbus l’entraînent dans un voyage périlleux. C’est le début d’une grande aventure, d’une fantastique quête au trésor semée d’embûches et d’épreuves, qui mènera Bilbo jusqu’à la Montagne Solitaire gardée par le dragon Smaug…
Prélude au Seigneur des anneaux, Bilbo le Hobbit a été vendu à des millions d’exemplaires depuis sa publication en 1937, s’imposant comme l’un des livres les plus aimés et les plus influents du XXIème siècle.

En avez-vous lu certains ? D’autres vous inspire ? Quels livres avez-vous prévus de lire ou êtes en train de lire (car je sais que beaucoup d’entre vous lisent au feeling) ?

Je vous souhaite un excellent mois de juin !

Update lecture : quand une panne surgit (pas seulement dans la nuit)

Hello les Earl Grey’s,

On se retrouve aujourd’hui pour… non, pas une chronique littéraire ! Toujours pas ! Je sais que cela fait un petit moment maintenant et j’en suis la première déroutée. Oui. Parce que ce n’est même pas dû à un retard dans la rédaction de mes chroniques mais bel et bien à une panne de lecture. Comme cela fait trois semaines que cela dure, je me sens un peu dans l’obligation de vous prévenir. Surtout, j’avais envie de partager mon désarroi avec vous. Cela faisait vraiment longtemps que ça ne m’était pas arriver…

blur-book-pages-depth-of-field-1750566

Tout a commencé avec le second tome de la trilogie des sorcières d’Anne Rice. Déjà, l’édition de ces trois livres laisse à désirer. Je vous en avais déjà parlé rapidement mais la police d’écriture est petite et pas vraiment agréable à lire. Ajoutez à cela une histoire glauque, malsaine, gênante qui met le lecteur mal-à-l’aise malgré toutes les qualités de la plune d’Anne Rice… Et bien, je fais des pauses dans cette lecture et la dernière s’éternise drôlement.

J’ai voulu commencer un autre livre en parallèle… C’était il y a deux semaines presque. Depuis deux jours, j’avance plutôt bien mais il n’empêche que je n’ai pas pour habitude de laisser traîner autant un livre. Je vous en reparlerai sous peu (j’espère!) car il s’agit d’un one shot et que, malgré ma panne, ce livre est un bon livre : original, féérique avec des personnages sympathiques et un brin d’humour. En plus de ça, il se passe à Londres et ses alentours !

Même le Guide Book d’un des mes mangas favoris du moment n’a pas su me guérir de cette panne. Lui non plus, je ne l’ai toujours pas terminé ! Et en plus de cela, je le trouve désespérément ennuyeux et mal fagoté. J’ai un peu l’impression d’avoir jeté mes sous par la fenêtre tellement la sensation de m’être fait avoir demeure…

blur-book-stack-books-590493

Me voilà donc avec trois livres en cours, me disant que ce ne serait absolument pas raisonnable d’en commencer un 4e sous prétexte de cette panne de lecture. J’ai trop peur de ne rien finir si je commence à multiplier les ouvrages en cours car ce n’est pas dans mes habitudes. Je suis donc un peu bloquée… Gardant pour objectif de terminer le manga et le one shot d’ici lundi ! J’y crois ! Enfin… à moitié seulement car je lis beaucoup moins en week-end qu’en semaine en général…

Je vous proposerai néanmoins ma pile à lire du mois de juin bientôt ! Forcément, vous risquez d’y retrouver des livres du mois de mai (Six of Crows que je n’ai pas voulu entamer du coup). J’espère que cette panne n’est que temporaire. Mais le fait que je travaille sur 4 projets d’écriture en même temps semble ne laisser que peu de place à d’autres histoires dans ma tête…

Je suis assez curieuse de savoir si cela vous arrive parfois ce genre de panne de lecture ? Est-ce que vous avez un remède miracle pour les endiguer ? Ou bien vous laissez courir tranquillement jusqu’à ce que le problème se résolve de lui-même ? Dites moi tout !

giphy

Inspiration musicale #1

Hello les Earl Grey’s !

Etant donné que je lis pas mal de « série » en ce moment et que j’ai décidé de vous faire des chroniques sur la totalité des séries plutôt que sur les tomes séparés, il n’y aura pas de chronique littéraire cette semaine. Quelle horreur ! Mais bon, c’est ainsi, j’ai des séries qui traînaient dans ma PAL depuis des lustres. Je me suis attaquée à une (La trilogie des sorcières d’Anne Rice), une autre que je dois terminer (Six of Crows de Leigh Bardugo) et une que j’ai faiblement commencé il y a peu (Amber Farrell de Mark Henwick). Peut-être que je vous parlerais d’un manga lu en début de semaine et qui me trotte dans la tête…

Du coup, je me suis dit qu’en attendant, j’allais partager avec vous mes inspirations musicales du moment. Je ne sais pas vous mais j’écoute des groupes et genres musicaux en fonctions de ce que je fais et comme j’ai écouté pas mal de choses assez variées dans le passé, je me retrouve avec des sélections particulièrement éclectiques. Pourtant j’aime réellement et de façon égale toutes les chansons que vous allez retrouver ci-dessous…

La chanson qui me fait perdre le plus de calories au sport

La chanson qui m’inspire pour mon prochain roman

La chanson que je chante à tue-tête en voiture

Une chanson du dernier album que j’ai acheté : Love + Fear (Marina)

La chanson qui me donne envie d’écrire une scène sexy

Et vous, quelle(s) chanson(s) vous accompagne(nt) de manière récurrente en ce moment ?