Le Royaume des rêves (Oniria #1) – B.F. Parry

img_20161102_090145On se retrouve aujourd’hui pour un roman jeunesse, ça faisait longtemps que je n’en avais pas lu et j’ai eu l’occasion de renouer avec le genre grâce à NetGalley et Hachette Romans que je remercie beaucoup. Le résumé m’a donné envie, moi qui suis très attiré par la thématique des rêves, ce livre ne pouvait que m’inspirer. Alors voyons voir si ça vaut le coup d’oeil.

Résumé : Eliott, 12 ans, est un garçon en apparence comme tous les autres. Jusqu’au jour où il découvre un sablier magique qui lui permet de voyager dans un monde aussi merveilleux que dangereux : Oniria, le monde des rêves. Un monde où prennent vie les milliards de personnages, d’univers, et toutes les choses les plus folles et les plus effrayantes rêvées chaque nuit par les êtres humains. Collégien ordinaire le jour, Eliott devient la nuit, parmi les rêves et les cauchemars qui peuplent Oniria, un puissant Créateur, qui peut faire apparaître tout ce qu’il souhaite par le simple et immense pouvoir de son imagination. En explorant Oniria pour sauver son père, plongé depuis plusieurs mois dans un mystérieux sommeil, Eliott est finalement confronté à son extraordinaire destin. Car Eliott est l’ « Envoyé » : il doit sauver le Royaume des rêves, menacé par la sanglante révolution des cauchemars. (Babelio)

Fascinée par l’univers onirique et ce qu’on peut en faire (cf. Matrix, L’aube de Rimbaud, etc…), il suffit de me dire que le livre parle de rêves ou qu’ils jouent un rôle important dans l’histoire pour que je veuille le lire. J’ai donc déjà quelques visions et points de vue différents sur la chose et j’espérais trouver une petite originalité dans ce texte. Manque de bol, pas tant que ça.

Je m’explique. Vous me direz peut-être que c’est un livre jeunesse et que l’histoire ne doit pas être trop complexe. Oui et non. Une histoire simple peut être originale. Et ce livre peut tout à fait plaire beaucoup car oui, il est bien écrit. Cependant, ce n’était pas ce que j’en attendais. L’univers est bien construit, mais il me semble tomber quelque fois dans la facilité quand il aurait gagné (justement) en originalité avec une autre idée. Le fait que les Créateurs puissent faire apparaître ce qu’ils veulent, me paraît vraiment trop facile. Heureusement qu’ils ont besoin d’un peu d’entraînement avant sinon c’était un peu du « je-claque-les-doigts-ça-apparaît ».

Excepté ce détail qui m’a pas mal dérangé, j’ai trouvé le livre bon dans son ensemble. Le récit suit les codes du conte en reprenant la princesse en détresse. Bon, effectivement la princesse n’est pas très féministe pour le coup… Je passerai là-dessus en disant que l’auteure voulait rester dans le schéma classique. Mais écrire aujourd’hui, ce n’est pas aussi réécrire, bousculer les codes ? On a quand même une femme au fort caractère qui apparaît et qui vient relever ce point noir. Ce que j’ai aimé, c’est la richesse de l’univers et l’apparition de personnages totalement what the f*ck, notamment un singe pouvant se transformer en n’importe quel animal. J’ai adoré l’idée!

L’intrigue générale est bien menée. Elle se distingue beaucoup plus que l’intrigue du livre en lui-même (le tome 2 est sorti il y a peu). L’auteure suscite beaucoup de questionnements concernant la mère et le père d’Eliott et même si on soupçonne le rôle de l’univers des rêves, impossible d’être certain de ce qu’il se passe réellement. Je m’attends à un retournement de situation incroyable avec la grand-mère d’Eliott dans la suite. C’est donc un bon livre en terme d’intrigue et de narration.

Lire ou ne pas lire : Le monde des rêves (Oniria #1) de B.F. Parry ?

Tout dépend. Si vous aimez vraiment la littérature jeunesse pour moins de 13 ans, vous pouvez y aller, le livre est vraiment sympathique. Pour ma part, je pense que je préfère de loin le Y.A. pour les plus de 13 ans, voire plus de 15 ans avec lesquels je peux passer de très bons moments. Si vous avez des enfants de moins de 13 ans ou que vous connaissez des enfants de cet âge, je pense que ce livre peut beaucoup plaire, et c’est une bonne idée pour les fêtes de Noël qui arrivent.

Ma note : 15/20

Publicités

Une réflexion sur “Le Royaume des rêves (Oniria #1) – B.F. Parry

  1. Pingback: L’heure du bilan – Novembre | Pause Earl Grey

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s