Les Terres Interdites (Les pirates de l’Escroc-Griffe #1) – Jean-Sebastien Guillermou

Aujourd’hui, on part en direction  d’un pays de l’imaginaire, le Monde-Fleur et on garde les pieds dans l’eau en voguant avec une bande de chasseurs de trésor qui tendent légèrement vers la piraterie. Une lecture découverte vraiment agréable à laquelle je ne m’attendais pas du tout.

Résumé : Lorsque Caboche, après s’être enfui de l’orphelinat militaire, part à la recherche de son père, il ne s’attendait certainement pas à rencontrer la compagnie de L’Escroc-Griffe et encore moins à monter à bord de leur bateau ! Connu pour n’avoir jamais réussi un abordage, l’équipage de Bretelle, vieux capitaine désabusé, ressemble plus à la troupe d’un cirque qu’à une bande de pirates. Mais Caboche va les entraîner dans un voyage rocambolesque sur les Mers Turquoises, à la recherche d’un trésor mythique. Une quête dangereuse puisqu’ils sont pourchassés par l’invincible et immortel Amiral-Fantôme, et qui les mènera jusqu’aux confins du Monde-Fleur, aux abords des mystérieuses Terres Interdites…(Babelio)

Je ne sais pas vous mais quand j’étais ado, j’étais folle de Pirates des Caraïbes et de Jack Sparrow. Malheureusement (ou heureusement?), la « mouvance pirate » ne s’est pas spécialement développée au-delà des films contrairement au sujet « vampire » et si on voulait continuer à baigner dans des histoires de pirates et d’aventure, on n’avait plus qu’à se rabattre sur L’île au trésor (que je n’ai d’ailleurs toujours pas lu, shame on me). Mais où donc était Jean-Sebastien Guillermou et ses pirates de l’Escroc-Griffe à ce moment-là ?? Probablement en train de fomenter une fourberie quelconque.

Dès les premières pages des Terres Interdites, je me suis retrouvée plongée dans cet univers que j’avais tant apprécié et qui avait tant animé mes rêves d’ado et d’aventure. Bien que l’univers, le Monde-Fleur, soit construit de toute pièce par l’auteur, on retrouve ce goût de l’aventure et du rocambolesque avec des personnages hauts en couleurs. On y retrouve donc notre jeune héro qui part à la recherche de son père grâce aux « pirates » de l’Escroc-Griffe et son capitaine qui, à la place d’un perroquet, porte une grenouille des sables sur son épaule. L’avant-bras manquant de ce même capitaine est remplacé par un canon mitraillette des plus pratique en cas d’attaque de miliciens noirs !

L’univers du Monde-Fleur est vraiment bien construit. L’auteur s’appuie sur une religion qui a des tendances un peu extrême et dont le dieu est un Maëlstrom géant dans l’océan formant ainsi une menace sur la totalité des habitants du Monde-Fleur. Les personnages sont attachants bien qu’il n’y ait que très peu de femmes, une seule dans ce premier tome et pas vraiment importante pour le coup. Malgré ce petit inconvénient, l’intrigue est bien menée. Un peu prévisible sur certains points, cela dit c’est un premier roman de l’auteur et on lui pardonne largement ces petits défauts car le travail à côté est énorme et ça se sent.

Lire ou ne pas lire : Les Terres interdites (Les Pirates de l’Escroc-Griffe #1) – Jean-Sebastien Guillermou ?

Pour conclure, je conseillerai vraiment ce livre car j’ai pris énormément de plaisir à le lire. J’ai rajeuni de 10 ans en retrouvant l’ado fan de Jack Sparrow en moi. L’auteur nous offre un univers très riche avec plusieurs lieux, une hiérarchie, un culte étrange et des monstres menaçants et aussi beaucoup d’humour. Selon moi, c’est un auteur à suivre de très près. Vivement ma lecture du tome 2 et du tome 3 !

Ma note : 17/20

Publicités

10 réflexions sur “Les Terres Interdites (Les pirates de l’Escroc-Griffe #1) – Jean-Sebastien Guillermou

  1. J’adore l’univers de la piraterie et comme toi, je me désole de ne pas trouver beaucoup de livres sur le sujet (moi non plus je n’ai toujours pas lu L’île au trésor, tu n’es pas seule !).
    Je ne connaissais pas du tout ce livre, mais tu m’as donné envie de le découvrir. Ça a l’air très intéressant et drôle.

    J'aime

    • Si tu aimes l’univers de la piraterie c’est sûr tu vas te régaler ! Trinquons mes jolies Yo ho ! Et il faut aussi qu’on lise L’île au trésor du coup 😉

      J'aime

  2. Pingback: L’heure du bilan : mois de juillet – Pause Earl Grey

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s