La dernière impératrice – Daisy Goodwin : Sissi comme on ne la connaît pas vraiment

J’avais repéré ce livre à sa sortie poche à l’automne dernier et du coup j’ai profité de ce « mois milady » pour le sortir de ma PAL et le dévorer. Oui parce qu’en fait ça paye pas de mine, ce n’est pas forcément ce à quoi l’on s’attend, et pourtant, ça passe tout seul ! C’est frais, rafraîchissant et ça se lit bien. Un petit bonheur de retrouver une Sissi bien loin de l’interprétation de Romy Schneider mais quand même, et les deux autres héros qui donne du sel à cette petite histoire…

Résumé : Découvrez la plus méconnue des aventures amoureuses de Sissi. Élégant et raffiné, le capitaine Bay Middleton est le meilleur cavalier d’Angleterre, mais est dénué de fortune. Jusqu’au jour où il rencontre l’intrépide Charlotte Baird, une riche héritière, qui tombe amoureuse de lui. Fuyant la Cour de Vienne et son atmosphère étouffante, Sissi va en Angleterre pour participer à une célèbre chasse à laquelle Bay se rend pour être son guide. Tous deux vont alors vivre une passion, ce qui mettra en péril leur avenir et les relations diplomatiques entre les deux pays…« C’est un régal pour les lecteurs enclins au romantisme… Mêlant les faits historiques à la fiction, Goodwin écrit avec une grâce innée et la finesse de ses dialogues est délicieuse. » Booklist« Un beau livre enchanteur qu’on ne peut poser avant de l’avoir fini. » Publishers Weekly (Babelio)

Les romances historiques, j’adore quand elles me rendent curieuse et qu’elles me donnent envie d’aller creuser un peu plus le sujet pour voir ce qui a été romancé et ce qui a été tiré de faits historiques. Mission accomplie pour La dernière impératrice car une chose est sûre, j’ai envie d’en savoir plus sur la vie de Sissi. J’ai d’ailleurs une biographie dans la bibliothèque familiale que je vais pouvoir sortir. Ce qui m’a rendu curieuse ? Le fait que la Sissi dépeinte soit tellement différente de celle de Romy Schneider principalement, car entre ces deux personnages presque opposés à mes yeux : l’une étant rebelle, adepte de liberté, incapable de s’habituer à un carcan protocolaire; l’autre étant beaucoup plus froide, distante, voire méprisante et parfois même un peu cruelle. Alors c’est sûr qu’il y a une différence d’âge entre les deux aussi puisque dans les films c’est au moment de son mariage et dans ce livre, elle est proche de la quarantaine et grand-mère. Cela dit, ça me rend curieuse de savoir où se situe la vérité et comment elle était en réalité.

Dans La dernière impératrice, ne vous attendez pas (comme moi) à ce que Sissi soit le personnage principal. Elle n’est que secondaire. Le personnage secondaire le plus important, certes. Mais ce n’est pas autour d’elle que s’articule le récit mais bien autour de Charlotte Baird et du capitaine Middleton. Rien de très original dans l’histoire, vous le devinez, c’est une histoire d’amour entre Charlotte et Middleton dans l’Angleterre victorienne. Toutefois, cette histoire est épicée par la présence de Sissi dont le rôle est indiscutablement intéressant. Usant de son autorité d’impératrice, du charisme et de la séduction qu’elle dégage en tant que femme « la plus belle d’Europe » selon les on-dits. Oui, Sissi impressionne dans ce livre. Elle impressionne Middleton et Charlotte, mais elle impressionne également le lecteur ce qui rend la lecture addictive. Une histoire d’amour très bien ficelée du coup qui laisse le suspense jusqu’à la fin quant à la résolution de cette histoire. Bon on se doute que ça finit bien, mais arrivée aux dernières 50 pages et au vu des imbroglios encore présent, j’ai sérieusement douté jusqu’à la fin.

Le plume de Daisy Goodwind est agréable et la traduction bien réussie sans aucun doute puisque j’ai avancé vraiment rapidement dans cette lecture. Là où il m’aurait fallu une semaine pour le lire, je n’ai finalement mis que 4 jours. Preuve de la fluidité de lecture.

Lire ou ne pas lire : La dernière impératrice de Daisy Goodwin ?

Bien sûr, je ne peux que conseiller la lecture de ce livre. Une lecture d’ailleurs parfaite pour l’été ou tout simplement pour ne pas se prendre la tête. J’ai aimé la fluidité de l’écriture, le contexte historique mais aussi les personnages principaux que j’ai trouvé très attachants. J’ai adoré suivre Sissi dans sa saison de la chasse en Angleterre, fait avéré semble-t-il. J’ai aussi pris beaucoup de plaisir à découvrir les détails ajoutés et romancés comme la vie de Charlotte Baird par exemple. Bref, on trouve tous les ingrédients d’une bonne romance historique, certes classique mais qui fait vraiment bien son job ! Je n’en demandais pas plus !

Histoire : 4/5 – Personnages : 4/5 – Style : 5/5 – Originalité : 4/5
Total : 17/20

Publicités

12 réflexions sur “La dernière impératrice – Daisy Goodwin : Sissi comme on ne la connaît pas vraiment

    • Hihi merci! Oui le printemps est ma saison préférée, je voulais que ça se ressente 😻
      Ça passe toujours bien une romance avec le soleil! Celle là est un bon choix, je te le recommande 😊

      Aimé par 1 personne

  1. Pingback: L’heure du bilan | Mars | Pause Earl Grey

  2. J’adore Sissi ! J’ai d’ailleurs écrit un article sur son couple avec François Joseph. Cet article, je l’ai écrit grâce à ce bouquin :
    http://livre.fnac.com/a2995894/Elisabeth-Reynaud-Le-roman-de-Sissi
    Mon point de vue personnel sur Sissi est qu’elle n’avait pas les épaules pour être impératrice. Son manque d’épanouissement personnel en ont fait une femme aigrie et froide même envers ses filles d’ailleurs. (https://lejournaldelaurore.wordpress.com/category/bric-a-brac-du-savoir/ = Au cas où tu voudrais découvrir d’autres histoires entre fictif et réalité 😉 )

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: 5 livres pour voyager cet été quand le budget se limite au canapé | Pause Earl Grey

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s