L’étrange cas de l’homme mécanique (Burton & Swinburne #2) – Mark Hodder

IMG_20171010_103530_915Pour bien commencer la semaine, je vous propose aujourd’hui de partir dans un Londres steampunk et uchronique. Alexandra (Alec à la bibliothèque) et moi avions lu le tome 1 au printemps dernier et comme nous avions apprécié notre découverte, nous avons continué avec le tome 2. Et pour tout vous dire, on a bien fait. Pour ma part, j’ai encore plus apprécié que le premier et nous avons eu la main heureuse car finalement la lecture allait parfaitement avec l’approche d’Halloween. Mais je vous laisse avec le résumé avant d’entrer plus avant dans les détails.

Résumé : Sir Roger Tichborne : perdu en mer.
Le voici de retour pour revendiquer la fortune familiale. Mais est-ce bien lui ? Pour les classes supérieures, c’est de toute évidence un habile escroc ; pour les ouvriers de Londres, c’est le héros du peuple… Mais pour Burton, il est avant tout au centre d’un complot visant à escamoter de légendaires diamants connus sous le nom d’Yeux de Nga. L’enquête le mènera sur le domaine maudit des Tichborne… et à la rencontre du fantôme d’une sorcière !
Entre un manoir hanté et les rues de Londres secouées par des émeutes, de l’Amérique du Sud à l’Australie, d’un incroyable vol de bijoux à une possible révolution, Burton et Swinburne affrontent de terribles forces pour mettre un terme à une conspiration qui menace l’Empire britannique. Leur enquête aboutit sur un final étonnant qui les verra combattre les morts, un ennemi à naître, et entrevoir le passé préhistorique et le futur déchiré par la guerre ! (Babelio)

Comme dans le premier tome, j’ai remarqué immédiatement après quelques chapitres que le style de Mark Hodder était de partir dans tous les sens en terme d’intrigue. Dans tous les sens, vraiment ? Oui et non. Mark Hodder est un bon écrivain, il sait clairement ce qu’il fait. Il sait où il veut amener son lecteur. Si au début, je me suis dit que c’était bien décousu, j’ai fini par apercevoir les ponts entre les différentes parties de l’histoire et c’est ce qui en fait toute la richesse. Peut-être un peu trop parfois, c’est l’écueil, mais globalement ça passe très bien.

Dans L’étrange cas de l’homme mécanique, l’auteur développe un peu plus l’univers qu’il nous avait proposé dans le premier volet. On y retrouve la technologie basée sur l’utilisation des animaux et si l’idée est excellente, mon côté spéciste a parfois tiqué car il pousse les choses dans ses extrêmes. Dur dur quand on est sensible à la souffrance animale. Cela dit, je reconnais l’idée très bonne des perroquets-messagers-diseurs-de-gros-mots, des cygnes-volants et toute la clique.

Ce que j’ai adoré par-dessus tout, c’est l’intervention du personnage historique de Raspoutine. Je ne vous en dirais pas plus car il est l’objet de l’intrigue mais son implication en tant que personnage médiumnique étrange et ambitieux est très bien amenée et en lien direct avec le tome 1. D’ailleurs, la lecture du tome 1 n’est pas obligatoire pour lire cet opus, cela dit, il permet une meilleure compréhension des détails car beaucoup de choses découlent de cette aventure là.

Lire ou ne pas lire : L’étrange cas de l’homme mécanique (Burton & Swinburne #2) de Mark Hodder ?

Evidemment, je vous conseille les Burton & Swinburne de Mark Hodder. Si vous aimez le steampunk, c’est presque des indispensables avec tout ce qui fait le charme du genre ! Une jolie plume, une histoire riche de plusieurs autres, des intrigues bien menées, des technologies différentes, de la mécanique, du spiritisme… De quoi passer plusieurs heures agréables de lecture sans ennui !

La chronique d’Alec à la bibliothèque : L’étrange cas de l’homme mécanique

Conclusion (2)

Publicités

15 réflexions sur “L’étrange cas de l’homme mécanique (Burton & Swinburne #2) – Mark Hodder

  1. […] Au début de l’été, je te présentai avec délectation la première enquête de Burton & Swinburne : L’étrange affaire de Spring Heeled Jack, te racontant mon coup de coeur pour cet univers steampunk maîtrisé et abouti et ses personnages attachants. Gaëlle (Pause Earl Grey), ma compagne de lecture pour ce livre, avait beaucoup aimé aussi et nous nous étions promis de lire rapidement le second tome des aventures de Burton et Swinburne. Nous nous sommes donc lancées dans cette lecture, sans penser une seconde qu’elle collerait autant à la période d’Halloween. La chronique de Gaëlle est disponible ici. […]

    J'aime

  2. Cela fait un petit moment que je n’ai pas lu de steampunk, et comme j’aime ça, je le note !
    Par contre, étant particulièrement sensible à la souffrance animale, me voilà prévenue de serrer les dents à certains passages ^_^ Merci pour cette découverte de plus 🙂

    J'aime

    • Voilà, c’est bien d’être informée pour s’y préparer psychologiquement ! Heureusement ce n’est pas l’intrigue du livre donc les passages sont cours lol mais ils peuvent faire tiquer des gens comme nous ^^

      J'aime

    • Moriarty est vraiment très bien écrit en plus (Kim Newman est un excellent auteur), on retrouve (de loin) un petit esprit holmesien avec Burton & Swinburne ^-^

      J'aime

  3. Coucou Gaëlle !
    Je ne connais pas cette série, mais comme je me base sur Jules Verne, qui est en quelque sorte une référence dans la littérature steampunk, je pense que ça peut être pas mal 🙂 Je vais noter le titre, je te dirai si j’ai lu et ce que j’en ai pensé ! 😉

    Je te fais des bisous, passe une belle soirée ❤

    Sue-Ricette

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.