Bowie, L’autre histoire – Patrick Eudeline : top ou flop ?

Je pense que je serai très brève sur cette chronique. J’ai mis un peu de temps à la rédiger mais mes sentiments ne changeant guère avec le recul, je ne vais pas trop m’étaler en commentaires inutiles. La rédaction d’un livre demande du travail et du temps, je le reconnais et je le respecte même si je n’adhère pas du tout à la méthode dans celui-ci. Mais place à un petit résumé et à des arguments plus constructifs.

Résumé : Bowie génie. Bowie junkie. Bowie fasciné par l’occultisme et la magie noire. Bowie, l’ami intime et colocataire d’Iggy à Berlin. Un Bowie double, triple, imitateur et imité. Le vrai Bowie probablement, à l’image de celui de Lazarus, son dernier album, qui avoue à demi-mot l’impensable : Bowie n’est pas « tout à fait » mort.
Anecdotes inédites, vérités qui dérangent ou évidences artistiques, le Bowie de Patrick Eudeline est un événement musical et littéraire.(Babelio)


Grosse… énorme déception en lisant ce livre. Certes au début, j’étais plutôt contente et l’introduction d’Eudeline est bien écrite, j’ai apprécié. Mais la suite va de mal en pis et lorsque j’ai fermé le livre, j’étais dans un état d’énervement assez avancé. Pourquoi ?

  • Eudeline aime-t-il vraiment Bowie ? C’est à se demander. Alors je suis bien d’accord qu’être fan ne veut pas dire être aveugle (ou sourd), on a bien le droit de critiquer ce que font les gens (ce blog et tant d’autres n’auraient pas lieu d’être sinon), mais dire qu’un « costume » est « moche ». Désolée mais ça ne passe pas de mon côté. Une critique ne vaut que si elle est argumentée, encore plus si elle est mauvaise.
  • Critiques sur critiques. Non seulement de Bowie entre Ziggy et The Next Day. Mais également de tout un tas d’artistes et autres personnages qui ont contribué à l’oeuvre de Bowie (ou pas). Et je ne parle même pas des artistes pris pour comparaison. A ce niveau là, c’est même plus de la critique, c’est du music shaming à mes yeux et j’ai horreur de ça. On a bien le droit de ne pas être touché par la musique d’untel, dire qu’il fait de la merde c’est autre chose, c’est irrespectueux. Être humain, c’est aussi respecter les goûts des autres (couleur de peau, religion, orientation sexuelle, genre, tout ça aussi, c’est la MEME chose). Et même si on s’y connait en histoire du rock, pour moi un jugement personnel ne suffit pas à appuyer le fait que ce quelqu’un dit ou fait soit de la merde.
  • Mon petit coeur d’historienne a subi un gros choc en ne voyant AUCUNE page répertoriant les sources (écrites ou orales) sur lesquelles Patrick Eudeline s’est appuyé pour écrire son texte. Voir l’histoire de Bowie autrement, je suis tout à fait d’accord. Mais, en tant que lectrice, j’ai le droit d’être informée que les informations ne sortent pas du cul d’une poule. Faut pas pousser mémé dans les orties aussi. Une étude, quelque soit le point de vue, doit présenter SES SOURCES. Et là, ajouté à ces critiques incessantes, désolée mais ce n’est pas possible.

Je m’arrête ici. Vous l’aurez compris, pour moi cet ouvrage n’est absolument pas abouti et ne présente aucun intérêt (sans sources pour corroborer des propos, c’est inutile). Si vous hésitiez à le lire ? Fuyez vite ! Je pense que vos 15€ seront mieux investis dans d’autres livres que celui-ci. Moi, je vais m’empresser de le revendre chez Gibert Joseph.

Passez quand même une bonne journée et rien de tel que d’écouter la disco de Bowie pour oublier cette déception. and Let’s dance !

 

Publicités

5 réflexions sur “Bowie, L’autre histoire – Patrick Eudeline : top ou flop ?

  1. Pingback: L’heure du bilan : mois de Juin | Pause Earl Grey

  2. Tout à fait d’accord avec toi sur le livre. C’est un livre à réactions. Mais j’adore Eudeline. Donc j’ai prévu de la relire pour en extraire le fiel et le suc. Ce sera sur globrocker.com

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s