Stranger Things : les novellisations de l’univers

S’il y a bien une chose que notre société nous a appris et nous apprend tous les jours, c’est que si un univers est apprécié/marche/se vend bien, poussons l’exploitation à son maximum. Les franchises de Star Wars et d’Harry Potter en témoignent fortement. Qui n’a pas un vêtement ou un objet à l’effigie de l’un de ces univers ? Peu de personne. Moi la première (et j’adore mon t-shirt Dr Who même que). C’est ainsi que cela fonctionne et le succès de Stranger Things n’échappe pas à la donne.

Comme j’appréciais l’univers de la série que je trouvais particulièrement riche et intrigante, je me suis penchée sur les novellisations. Si d’habitude les fictions sur écran sont adaptées d’un livre, ici c’est bien le phénomène inverse. La série d’abord, les livres ensuite. Mais la question qui inquiète réside dans la qualité de l’intrigue. J’ai lu les deux romans parus chez les éditions Lumen. Je les remercie d’ailleurs pour l’envoi du deuxième livre car le premier m’avait bien plus (je vous en reparle plus bas). Il faut savoir que ces deux romans ont été supervisés par les réalisateurs de la série, aussi ils sont conformes dans ce qui a été imaginé. Ces romans étant officiels, ils font donc partie intégrante d’un univers que je vais qualifier « d’étendu » pour reprendre un terme utilisé pour l’univers de Star Wars notamment. Je le précise car c’est un point qui compte pas mal pour moi : l’univers va au-delà de la série, et ce sont des histoires validées officiellement par les créateurs. Donc des faits à valider dans les backgrounds des personnages.

Suspicious Mind – Gwenda Bond

51o6t12ZahL._SX309_BO1,204,203,200_L’histoire se centre sur la mère de Onze et les expériences de laboratoire qu’elle a subi juste avant de tomber enceinte. On est sur un thriller sans enquête.
J’ai été très agréablement surprise par ce premier volet (d’où ma curiosité pour le deuxième). Le lecteur découvre le passé de la mère de Onze, un personnage qui apparaît quelques fois mais qui n’est pas vraiment développé dans la série. On sous-entend beaucoup de choses à son propos sans jamais l’aborder. Pour les curieux, ce roman répond à toutes les questions. J’ai aimé le développement de l’intrigue autour des capacités psychiques des volontaires pour les expériences et la tension augmente au fil des pages. On effleure du bout des doigts l’Upside Down, ce monde à l’envers qui est le centre de gravité de la série et j’ai aimé savoir comment les chercheurs en étaient arrivés à sa découverte.
Non content de développer l’univers et de l’enrichir, ce roman est bien écrit. Moi qui avait des réticences malgré ma curiosité, je n’en attendais pas tant et j’ai adoré cette lecture.

Darkness on the edge of town – Adam Christopher

51f49ma9f8L._SX309_BO1,204,203,200_L’histoire se centre sur le passé de Hopper. Durant les vacances de Noël, il raconte une de ses enquêtes les plus étranges à Onze. On est ici sur un thriller policier pur et dur.
Forcément, en ayant apprécié le premier roman, j’avais très envie de découvrir celui-ci. D’autant que j’aime beaucoup le personnage de Hopper (bon ok, en vrai je les aime tous). Malheureusement pour moi, Hopper est flic et je n’aime pas les polars. Je pensais réussir à passer outre mais non, décidément le genre n’est pas pour moi. Impossible de dire si l’intrigue est bien ficelée du coup, j’ai eu l’impression qu’elle était un peu simpliste et surtout bien peu originale (sachant que je regarde très peu de polars aussi ciné/série, je ne suis pas sûre que ce soit une bonne chose) mais comme je n’ai pas beaucoup de matière à comparaison, voilà…
Malgré tout, j’ai aimé les incursions d’Onze dans le récit quand la narration revient à l’instant présent avant de retrouver le flashback. J’ai trouvé très émouvant la relation qui se tisse entre Hopper et elle, ils apprennent à se connaître, ce qui me manquait un peu dans la série. Pour autant, il ne s’agit que de quelques pages volées à l’intrigue de l’enquête et je suis restée un peu sur ma faim pour ça.

Lire ou ne pas lire : les adaptations romans de Stranger Things ?

Si vous aimez l’univers de la série, n’hésitez pas à vous pencher sur la question. Après, selon vos goûts et vos préférences, la donne change. La preuve pour moi avec ce deuxième roman qui est un polar, genre qui ne parle pas du tout alors que le premier plus centré sur les expériences, la psychologie m’a beaucoup plu. Dans tous les cas, je pense que ce sont de bons romans young adult. Ne vous attendez pas à des intrigues trop complexes, ces livres sont là pour approfondir un point spécifique de l’univers de Stranger Things, à vous de voir sur lequel vous êtes curieux. Pour la suite, je pense que je choisirais de lire les prochains en fonction des résumés : s’ils m’intriguent, je me laisserais sûrement à nouveau tenter.

Et vous, avez-vous tenté les romans de l’univers de Stranger Things ? Est-ce que ça vous rend curieux ou avez-vous plutôt peur du résultat ?