Lectures prévues | Mars 2018

lectures

Coucou les Earl Grey’s,

Quel mois de février décidément ! Je n’ai pas touché terre et vous vous en êtes peut-être rendu compte car je n’ai pas eu le temps de rédiger de chronique ces deux dernières semaines. J’espère néanmoins parvenir à dégager un peu de temps ce mois-ci (du moins en début de mois, car la fin risque d’être overbookée également avec Livre Paris et le festival du cinéma de ma ville que je fais comme chaque année). J’ai toutefois la chronique de LoveStar à vous proposer et, quand même un petit bilan du mois de février.

En attendant, je vous propose de retrouver ma petite PAL prévisionnel pour ce mois de mars dont deux SP (que vous retrouverez donc forcément sur le blog d’ici peu). Encore une fois, j’espère pouvoir lire plus que ça, mais rien n’est moins sûr ! Déjà, ce serait pas mal.

Un bon parti – Curtis Sittenfeld

41T9g6TyqFL._SX304_BO1,204,203,200_Premier SP reçu via Babelio et les éditions Presse de la Cité que je remercie tout deux. Il s’agit d’une réécriture contemporaine d’Orgueil et Préjugés de Jane Austen et ayant déjà un peu commencé cette lecture, elle est prometteuse : frais, léger, sans prise de tête.

Résumé : La tension est palpable chez toutes les mères de Cincinnati : Chip Bingley, beau médecin, célèbre participant d’une émission de téléréalité, vient de s’installer en ville et… c’est un cœur à prendre. Elizabeth, de passage pour aider sa mère après l’accident de son père, se fiche bien de tous cette agitation, d’autant que Chip est toujours accompagné de son insupportable et suffisant collègue, Fitzwilliam Darcy. Elle tente de redresser les finances familiales en dépit d’une mère qui utilise le shopping en ligne comme psychothérapie et de ses trois sœurs qui vivent encore au crochet de leurs parents dans une maison qui part à vau-l’eau. Mais elle doit aussi veiller sur son père, qui préférerait s’enfiler un bon steak plutôt que de respecter les recommandations du médecin, et sur sa sœur Jane, en train de succomber au charme, ennuyeux mais certain, de Chip.

Traité de la mort sublime – Daniel Salvatore Schiffer

41nHZ0YTqvL._SX362_BO1,204,203,200_Deuxième livre reçu via Babelio et Alma éditions. Rien que la couverture, vous savez déjà que j’étais tentée par ce livre. Même si je ne suis pas forcément curieuse des livres traitant de la mort, il s’agit (entre autre) de celle de David Bowie, ce qui prend un intérêt tout autre en liant la mort à l’art. L’art et la mort. Sans doute un sujet que bon nombre d’artistes, quel que soit leur domaine de prédilection, ont exploré pour en découvrir les mystères.

Résumé : Bouleversé par Blackstar, le dernier CD de David Bowie, un philosophe rouvre le dossier du dandysme. Faire de sa vie et de sa mort une œuvre d’art. Tel est le secret d’une  » sublime attitude « . » Est sublime ce en comparaison de quoi tout le reste est petit « . Ainsi parla Emmanuel Kant, nous rappelle Daniel Salvatore Schiffer. Comprenons : depuis Socrate on estimait que le Beau pouvait se définir clairement, de façon précise et bien réglée. Il existait un Beau idéal, harmonieux, proportionnel, codifié. Voici qu’Emmanuel Kant (qui n’était pas un fantaisiste) nous dit autre chose. Il parle du  » sublime « , de ce qui est placé  » très haut « . Le sublime, c’est une force qui va, sans mesure. Le sublime, ce n’est pas forcément beau ; le sublime, c’est grand.
Touché de plein fouet par l’album Blackstar (2016) de David Bowie, le philosophe Schiffer retrouve chez le rocker  » glamourous  » le traitement superbe et désinvolte de la mort qui hante sa propre réflexion. On parlait jadis d’une  » belle mort « , acceptée, cadrée, respectant les règles. De Socrate jusqu’à David Bowie, Schiffer invite le lecteur à méditer autrement sur l’art de mourir. À la manière des dandys.
Dandy suprême, Bowie fait de sa vie une œuvre d’art, et, de sa personne, une œuvre d’art vivante. Et sa mort fut une autre œuvre d’art. Sublime, forcément sublime, eût dit Marguerite Duras. L' » informe  » ou le  » difforme  » – le  » laid  » – peuvent acquérir en art, lorsqu’ils se voient  » sublimés  » par le génie de l’artiste, une valeur de transcendance.
Unissant l’art et l’esthétique, le Traité de la mort sublime se situe aux confins de la philosophie, de la littérature (roman et poésie) et de l’art (esthétique). Généreux, foisonnant, Daniel Salvatore Schiffer célèbre – de manière paradoxale et réjouissante – un dandysme métaphysique. Son manifeste, nourri d’exemples, est aussi une anthologie, riche en découvertes. Outre les maîtres de la philosophie et de la littérature – de Platon à Levinas, de Baudelaire à Cocteau – on appréciera sa joyeuse incursion dans le domaine de l’art, y compris moderne et contemporain, à travers, notamment, Andy Warhol, Luchino Visconti, Leonard Cohen, Serge Gainsbourg, Bashung, Barbara…

La dernière impératrice – Daisy Goodwin

51fGQiwOLVL._SX307_BO1,204,203,200_Parce qu’il me faut aussi me préparer à Livre Paris et que ce livre m’attend gentiment depuis un an dans ma PAL, qu’en plus de ça j’adore la plume de cette auteure, j’ai décidé de m’y mettre pour de bon ! J’avais lu La dernière impératrice l’an dernier avec lequel je m’étais régalée.

Résumé : Cora a plusieurs cordes à son arc : elle est belle, pleine d’esprit et héritière d’une fortune colossale. Mais sa mère rêve de la seule chose qu’elle ne pourra pas lui acheter en Amérique : un titre de noblesse. Envoyée de l’autre côté de l’Atlantique, Cora fait forte impression auprès de l’aristocratie anglaise et rencontre un bon parti. Mais la jeune femme a tôt fait de déchanter. Ce monde impitoyable regorge de pièges et de trahisons susceptibles de provoquer la chute de cette délicieuse Américaine…

Confessions d’un automate mangeur d’opium – Fabrice Colin et Mathieu Gaborit

61fE1hCKmBL._SX331_BO1,204,203,200_Comment résister à un Mois du Cuivre Bragelonnien qui paraît en version poche ? Impossible. Il faut dire que je n’ai même pas essayé une micro-seconde. Ayant adoré Arcadia de Fabrice Colin dans la même collection, il était inévitable que je me jette sur cet automate mangeur d’opium. Certaine à 99,99999% d’adorer ! Attention, coup de cœur !

Résumé : Paris, 1889…
L’industrie, portée par la force de l’Éther, a révolutionné le monde. Le ciel bourdonne de machines volantes, les automates sont partout qui agissent au service des hommes, hommes qui communiquent entre eux par téléchromos d’un continent à un autre.
Dans cette ville moderne où s’ouvre une éblouissante Exposition Universelle, une jeune comédienne, Margo, aidée de son frère psychiatre, enquête sur la mort mystérieuse de sa meilleure amie et d’un singulier personnage créateur de robots…
Écrites à quatre mains par deux jeunes auteurs incroyablement doués, ces Confessions d’un automate mangeur d’opium sont un bonheur d’imagination et de virtuosité littéraire, à découvrir au plus vite.

 

Lectures prévues | Février 2018

lectures

Hello les Earl Grey’s,

Presque une semaine que le mois de février a commencé et je ne vous ai pas encore parlé de ma pile à lire prévisionnelle ! Me voilà bien en retard !! Je me rattrape donc aujourd’hui avec une petite sélection que j’espère pouvoir lire en entier (car ma PAL physique déborde et ça devient réellement ingérable).

Vampire Academy #2 – Richelle Mead

9782811219840_1_75Accompagnée par La Tête en Claire, nous avons décidé toutes les deux de poursuivre notre découverte de la série Vampire Academy. J’en vois certains ricaner au fond de la salle, ne riez pas trop vite car si la série n’est pas un chef d’oeuvre le premier tome était de qualité mêlant une intrigue qui tient la route et surtout un réel comique de mots et de situation voulu par l’auteure. Ce qui me fait donc continuer la lecture…

Résumé : Quand amour et jalousie se rencontrent sur les pistes enneigées, les vacances d’hiver deviennent mortelles…
Les vacances de Noël ont débuté à Saint-Vladimir mais Rose n’a pas la tête à s’amuser. Une attaque strigoï a mis l’école sur alerte rouge et des gardiens viennent renforcer la sécurité. Cette année, le séjour au ski de l’Academy est obligatoire pour tous alors que la menace se rapproche. Pourtant, Rose et Lissa ne sont pas à l’abri du danger pour autant. Quand trois de leurs amis partent à l’assaut, Rose doit se lancer à leur secours. Mais l’héroïsme a un prix.

L’Ecole de la nuit (All Souls #2) – Deborah Harkness

51+gakRLsCL._SX307_BO1,204,203,200_Forcément, le tome ayant été mon coup de cœur du mois dernier, impossible de ne pas me jeter rapidement sur le deuxième volet pour retrouver Diana et Matthew ! J’ai hâte !

Résumé : Diana Bishop, jeune historienne héritière d’une puissante lignée de sorcières, et le vampire Matthew Clairmont ont brisé le pacte qui leur interdisait de s’aimer. Quand Diana a découvert l’Ashmole 782, un manuscrit alchimique, à la bibliothèque d’Oxford, elle a déclenché un conflit millénaire. La paix fragile entre les vampires, les sorcières, les démons et les humains est désormais menacée.
Déterminés à percer le mystère du manuscrit perdu, et tentant d’échapper à leurs ennemis, Diana et Matthew ont fui à Londres… en 1950.
Un monde d’espions et de subterfuges, qui les plonge dans les arcanes du passé de Matthew et les confronte aux pouvoirs de Diana. Et à l’inquiétante Ecole de la nuit.

Lovestar – Andri Snaer Magnasson

51cxNF+tQxL._SX307_BO1,204,203,200_Un autre de mes cadeaux de Noël que je m’empresse de découvrir ce mois-ci car il me faisait de l’œil depuis vraiment très longtemps. Il est temps de plonger au cœur de Lovestar.

Résumé : LoveStar, industriel génial et visionnaire, a bâti sa fortune sur un système de communication inspiré des oiseaux migrateurs, libérant pour toujours l’humanité du carcan électronique. Et ce n’était que le premier jalon de son empire. Entre autres inventions révolutionnaires, ReGret vous permet de rembobiner vos enfants, inLove calcule votre âme sœur sans erreur possible, et avec LoveMort vous pouvez offrir à vos concitoyens le spectacle grandiose de votre corps changé en étoile filante. Indridi et Sigridur filaient le parfait amour, jusqu’au jour où Sigridur reçoit sa lettre d’inLove : ça y est, le système a trouvé son seul et unique… mais ce n’est pas Indridi !

Rose Soie – Camille Adler

517ou4zR0YL._SX307_BO1,204,203,200_J’avais pris ce livre au salon du Livre de Paris l’an dernier et ne l’avais toujours pas sorti de ma PAL. Février me paraît parfait pour ressortir cette romance historique et découvrir la plume de Camille Adler.

Résumé : Paris, 1884. Rose de Saulnay est une jeune femme en avance sur son temps et a un goût immodéré pour la mode, ce que ne manque pas de lui reprocher son mari violent. C’est grâce à sa rencontre avec Alexander Wright, le couturier le plus en vue de la capitale, que Rose trouve le courage de réaliser son rêve : elle ouvre une boutique de confection. C’est le début d’une période à la fois difficile et grisante. Mais la passion qui lie Rose et Alexander se transforme peu à peu en un amour qui ne peut s’exposer au grand jour…

J’aimerai également lire les livres de mes PAL précédentes que je n’ai pas pu encore lire (les racontars de Jorn Riel et le livre de Pinar Selek) mais rien n’est moins sûr… Au moins, je ne m’ennuierai pas !

Lectures prévues | Décembre 2017

lecturesCoucou les Earl Grey’s !

Le mois de décembre est déjà entamé depuis quelques jours maintenant, il est donc grand temps de partager avec vous ma pile-à-lire provisoire de ce mois de fêtes et de magie. Comme vous le savez, j’aime mes lectures en fonction des saisons et forcément qui dit Décembre dit Noël et Grand Froid. Le programme s’en ressent donc ! Je vous laisse découvrir ma liste de lectures, n’hésitez pas à me dire si vous avez lu un ou plusieurs titres ou simplement s’ils vous rendent curieux !

La fiancée du Tsar – Marie Laurent

51aNa-twiqL._SX354_BO1,204,203,200_

Forcément, un livre qui se passe en Russie et une couverture hivernale en prime… J’ai hâte de découvrir cette histoire slave aux éditions Gloriana !

Résumé : Saint-Pétersbourg, 1825. La princesse Irina Apraxine, jeune fille gâtée et prétentieuse, se prend de passion pour le tsar Alexandre Ier. Mais ce dernier, époux fidèle et souverain mystique, repousse ses avances. Qu’à cela ne tienne ! Elle le suit jusqu’à Taganrog en Russie méridionale, où il meurt inopinément. Irina refuse de croire à cette disparition et entame un long périple pour le retrouver, entraînant à sa suite Anatole, un jeune soldat éperdument amoureux. Entre un idéal inaccessible et un homme de chair et de sang, qui choisira-t-elle ? (Babelio)

Comme un conte – Graham Joyce

51lgjlEexwL._SX300_BO1,204,203,200_

Repéré complètement par hasard cet été en grande surface, j’ai immédiatement noté les références pour pouvoir me le procurer et le lire au moment de Noël, je pressens un coup de cœur… affaire à suivre.

Résumé : Il y a vingt ans, une adolescente nommée Tara disparaît sans laisser de trace. Son corps n’a jamais été retrouvé, et sa famille a fini par accepter son deuil. Pourtant, le soir de Noël, on frappe trois coups à la porte. Sur le seuil se tient une jeune fille qui ressemble étrangement à Tara. Et elle a l’air toujours aussi jeune… après la joie des retrouvailles, des questions se posent. Peter, qui ne croit pas aux miracles, croit encore moins à l’histoire de sa soeur, qui prétend avoir été enlevée par des fées… (Babelio)

La véritable histoire de Noël – Marko Leino

51iIO0CEltL._SX349_BO1,204,203,200_

Déjà l’an dernier je voulais le lire, mais ma PAL était déjà faite. Automatiquement, il était dans celle de l’année suivante et c’est avec beaucoup d’enthousiasme que je compte me plonger dans ce joli conte !

Résumé : Au cœur de la Laponie, pays des neiges éternelles, le jeune orphelin Nicolas est recueilli par les habitants de son village. Mais ils sont tous trop pauvres pour pouvoir l’adopter.
Le Conseil des Anciens prend alors une décision inédite : chaque année, le garçon sera pris en charge par une famille différente, et il en changera le jour de Noël.
Avec une étincelle d’espoir et de joie de vivre, Nicolas décide de se consacrer à sa passion : fabriquer des jouets. Le garçon va ainsi raviver l’émerveillement au cœur de cette région glacée. Et pourrait bien être à l’origine d’une des plus belles légendes. (Babelio)

Christmas Pudding – Nancy Mitford

51FFe7MtjJL._SX303_BO1,204,203,200_

L’Angleterre, Noël, du Pudding, un brin historique avec les années 30 ? Comment vous dire que… je ne pouvais pas passer à côté ? A voir ce que cela donne mais déjà le résumé me donne terriblement envie !

Résumé : Un Noël à la campagne dans le Gloucestershire. La perspective est séduisante pour un groupe de jeunes mondains, un peu las de la routine londonienne, qui décident de séjourner à proximité du domaine de Lady Bobbin et de ses enfants.
Multipliant péripéties invraisemblables et dialogues mordants, Nancy Mitford dresse un portrait décalé de la société anglaise dans les années 1930. (Babelio)

Le naufrage de la Vesle Mari et autres racontars – Jorn Riel

41EBP0DwqBL._SX303_BO1,204,203,200_

J’ai déniché les deux livres de Jorn Riel dans la bibliothèque familiale. J’y trouve souvent des trésors ! Littérature du Groenland. Si vous aimez la littérature scandinave autant que moi et que vous ne connaissiez pas d’auteur scandinave, comme moi, je parie que votre curiosité est déjà attisée !

Résumé : Comment des chasseurs du nord-est du Groenland, sains de corps et d’esprit, rompus à l’art de transformer l’ours blanc en carpette de lit et d’ingurgiter entre potes un infâme distillat maison, pourraient se réacclimater à la moiteur quasi tropicale du Danemark ? Comment échapper à cette fatale descente aux enfers décrétée par un bureaucrate blafard et cravaté de Copenhague ? Comment ? Nos héros arctiques ont l’imagination fertile, et plus d’un tour dans leur sac… (Babelio)

La vierge froide et autres racontars – Jorn Riel

41rtJb8Iy1L._SX302_BO1,204,203,200_

Autant lire les deux !

Résumé : « Cap sur le Groenland avec Jorn Riel, écrivain baroudeur et conteur malicieux. De son long séjour en Arctique il a rapporté des anecdotes, des récits, des « racontars ». En un mot, des histoires d’hommes seuls sur une terre glacée où le soleil, l’hiver, se couche très longtemps. Ces rudes chasseurs ont d’étranges faiblesses, des tendresses insoupçonnées, des pudeurs de jeunes filles et des rêves d’enfants. Les solitaires s’emplissent de mots tus et, ivres de silence forcé, ils quittent parfois leur refuge pour aller « se vider » chez un ami. Ces nouvelles de l’Arctique ont la rudesse et la beauté du climat qui les suscite. Souvent râpeuses, toujours viriles, parfois brutales, saupoudrées de magie et de mystère, elles nous racontent un monde où la littérature ne se lit pas mais se dit, où l’épopée se confond avec le quotidien, où la parole a encore le pouvoir d’abolir le présent et de faire naître des légendes. » (Babelio)

 

Mes lectures prévues | Octobre 2017

lectures

Coucou les Earl Grey’s !

En ce début de mois, j’ai commencé à établir ma pile à lire qui, je vous le rappelle, sera exclusivement dédiée aux littératures de l’imaginaire. Je ne sais pas si je pourrais tout lire mais en tout cas, je piocherai dans cette liste pour accompagner le mois de magie et de frissons que représente le mois d’Octobre.

Les yeux – Slimane-Baptiste Berhoun

51aaUY4HnmL._SY346_Un genre que je n’ai encore jamais testé : thriller fantastique. Faut dire que je ne suis pas du tout thriller alors ça me fait carrément peur de me lancer là-dedans mais eh… faut bien toucher un peu à tout alors autant le faire avec ce livre (si vous connaissez la web série Le visiteur du futur, vous connaissez sans aucun doute son auteur !)

Résumé : Tout en haut du Plateau, le vent pouvait rendre fou.
On avait choisi d’y construire un asile. L’Orme : une grande bâtisse lugubre, battue par les vents et la neige. Même les bombardements de 44 n’avaient pu en venir à bout. À croire qu’il échappait à toute influence humaine.
Et des morts étranges, violentes, il y en avait toujours eu et il y en aurait encore, là-haut. D’ordinaire, personne ne venait s’en mêler. Ni la gendarmerie du Village, ni les réducteurs de tête de Paris.
Si on avait écouté les fous enfermés derrière les murs de l’Orme, on y aurait peut-être vu l’œuvre d’un monstre. Mais les fous, ça ne s’écoute pas, ça se traite. Ce que le psycho-chirurgien à la tête des affaires médicales de l’établissement sait faire d’une main de fer. À l’abri des regards. À condition de parvenir à se débarrasser définitivement de cette trop curieuse disciple de Lacan venue fouiner dans les dossiers de ses malades. (Babelio)

Le sultan des nuages – Geoffrey A. Landis

51TBIDmR9hL._SY346_Une maison d’édition que je voulais découvrir : Le Bélial’. Je me suis laissée tenter par ce petit livre d’une centaine de page, qui reposait avec soin sur une des tables de chez Sauramps. Encore un terrain inconnu pour moi avec cette lecture….!

Résumé : L’humanité a colonisé le système solaire au bénéfice de consortiums privés omnipotents régnant sur les transports spatiaux. Et ce jusqu’à la plus infernale des planètes, Vénus, dans l’atmosphère létale de laquelle flottent de stupéfiantes cités volantes, véritables miracles de technologie high tech.
Plusieurs milliers d’entre elles sont sous la coupe d’un seul et même individu, Carlos Fernando Delacroix Ortega de la Jolla y Nordwald-Gruenbaum, le sultan des nuages, qui n’entrera en pleine possession de son héritage qu’une fois marié, et dont l’immense pouvoir attire toutes les convoitises.
Pour David Tinkerman et le Dr Léa Hamakawa, scientifiques récemment arrivés de Mars en vue d’une expertise, les forces souterraines à l’oeuvre autour du jeune satrape vont vite s’avérer plus mortelles que Vénus elle-même… (Babelio)

L’étrange cas de l’homme mécanique (Burton & Swinburne #2) – Mark Hodder

51tTmJXB3SL._SX319_BO1,204,203,200_Retour en terrain connu avec un peu de steampunk, mon genre de prédilection en imaginaire. Ce sera en lecture commune avec Alec à la bibliothèque car nous reportons celle-ci depuis déjà trop longtemps !

Résumé : Le voici de retour pour revendiquer la fortune familiale. Mais est-ce bien lui ? Pour les classes supérieures, c’est de toute évidence un habile escroc ; pour les ouvriers de Londres, c’est le héros du peuple… Mais pour Burton, il est avant tout au centre d’un complot visant à escamoter de légendaires diamants connus sous le nom d’Yeux de Nga. L’enquête le mènera sur le domaine maudit des Tichborne… et à la rencontre du fantôme d’une sorcière !
Entre un manoir hanté et les rues de Londres secouées par des émeutes, de l’Amérique du Sud à l’Australie, d’un incroyable vol de bijoux à une possible révolution, Burton et Swinburne affrontent de terribles forces pour mettre un terme à une conspiration qui menace l’Empire britannique. Leur enquête aboutit sur un final étonnant qui les verra combattre les morts, un ennemi à naître, et entrevoir le passé préhistorique et le futur déchiré par la guerre ! (Babelio)

Soeurs de sang (Vampire Academy #1) – Richelle Mead

51EO0+rdJbL._SY346_Difficile de passer un mois d’octobre sans vampire, j’ai donc jeté mon dévolu sur la série Vampire Academy dont j’ai eu de très bons retours. Je reste un peu sceptique mais j’ai bien envie de me faire ma propre opinion avec au moins le premier tome de la saga… Peut-être que j’aurai une bonne surprise !

Résumé : Saint-Vladimir est un lycée privé hors du commun: à l’abri des regards indiscrets, de jeunes vampires y apprennent la magie.
Rose Hathaway est une dhampir et elle doit assurer la protection de sa meilleure amie Lissa, princesse moroï.
Menacées au sein même de l’Academy, Lissa et Rose ont fugué ensemble, mais ont été ramenées de force derrière les hautes portes de Saint-Vladimir. Entre intrigues machiavéliques, rituels nocturnes inavouables et amours interdites, elles doivent rester sur leurs gardes: les Strigoï, vampires immortels et ennemis jurés des Moroï, pourraient bien faire de Lissa l’une d’entre eux pour l’éternité. (Babelio)

Caraval – Stephanie Garber

51A1JxaVDgLJ’ai tellement entendu parler de ce livre et notamment par des blogueuses à qui je fais confiance concernant mes lectures (coucou June & co) que je n’ai pas pu résister à me le procurer. Octobre me paraît le bon moment pour le découvrir avec bougies, plaids et thé à la cannelle.

Résumé : Bienvenue à Caraval!
Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Mais avant que vous vous plongiez dans notre univers, gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un jeu…
Nous tenterons de vous convaincre que ce qui se passe au-delà de ce portail est réel, mais ce n’est qu’illusions.
Alors prenez garde à ne pas vous laisser trop emporter. Car les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent aussi se transformer en cauchemars si l’on ne se réveille pas… (Babelio)

Sont-ils déjà dans votre PAL ? En avez-vous lu certains ? J’attends vos avis ! En tout cas, je vous souhaite de bonnes lectures pour ce mois d’octobre !

Mes lectures prévues | Septembre

lectures

Coucou les Earl Grey’s !

Il est grand temps pour moi de vous proposer une petite sélection que je prévois de lire durant le mois de septembre. Ce serait absolument génial si j’arrivais à tout lire mais rien n’est moins sûr, donc nous verrons bien le résultat quand je ferai le bilan. En attendant, deux livres de la rentrée littéraire avec Bragelonne et Belfond sont déjà prévus. J’ai d’ailleurs commencé le premier et j’avoue que je suis agréablement surprise par cette lecture pour le moment. Mais je vous laisse découvrir le résumé ainsi que les autres livres que j’ai choisi pour m’accompagner avec la fin des beaux jours, les premières pluies et premières bougies.

Tous nos contretemps – Elan Mastaï

41QXngzGuwLRésumé : Dans le monde de Tom Barren la technologie a mis fin aux maux de l’humanité : il n’y a plus ni guerre, ni pauvreté et les avocats sont toujours mûrs à point. Mais Tom n’est pas heureux. Il a perdu la fille de ses rêves. Et que fait-on quand on a le cœur brisé et qu’on dispose d’une machine à voyager dans le temps ? Une connerie monumentale.
Tom est désormais piégé dans un monde terrifiant… qui n’est autre que notre époque, et cherche désespérément à réparer son erreur et à rentrer chez lui. Jusqu’à ce qu’il découvre les autres versions de sa famille, de sa carrière et de la femme de sa vie, qui se révèlent plus plaisantes.
Terrible dilemme : Tom doit-il revenir à son existence parfaite mais solitaire, ou bien rester dans notre réalité chaotique auprès de son âme sœur ? (Babelio)

Max et la grande illusion – Emmanuel Bergmann

519JEHuQmjLRésumé : Audacieux et original, un premier roman qui nous entraîne dans un voyage rocambolesque, du Prague des années trente au Los Angeles de nos jours. Histoire d’une amitié improbable entre un enfant aux rêves plein la tête et un vieil homme perdu, une ?uvre lumineuse, pleine d’émotion, de drôlerie et d’une irrésistible tendresse.Prague, 1934. Mosche Goldenhirsch, fils de rabbin, mène une existence bien triste et bien monotone. Sa mère adorée vient de mourir et les relations avec son père sont de plus en plus houleuses. Quand un cirque débarque à Prague, il décide de se lancer dans l’aventure et de suivre la troupe. Mosche se voue corps et âme à sa nouvelle passion et apprend toutes les ficelles du métier avec son maître, l’Homme demi-lune. Il rêve aussi à la très belle assistante, Julia… Et de fil en aiguilles, Mosche Goldenhirsch devient le Grand Zabbatini, ce magicien que tout le monde veut voir, Adolph Hitler y compris… Los Angeles, 2007. Max Cohn a 11 ans et sa vie vient de basculer : ses parents vont divorcer. Le jeune garçon est effondré, surtout qu’il est persuadé d’être responsable du drame. En fouillant dans les vieilleries de son père, il tombe sur un CD du Grand Zabbatini et découvre son célèbre tour :  » le sortilège de l’amour éternel « . Max en est sûr, seul un magicien peut faire des miracles et réparer l’irréparable, alors il part à la recherche de celui qui représente son dernier espoir… (Babelio)

Lady Rudge – Sonia Quémener

51vzgIJNLaL

Du steampunk et une maison d’édition Le Peuple de Mü que je voulais découvrir… Qui dit mieux que Lady Rudge ?! J’ai hâte de m’attaquer à cette lecture.

Résumé : Quand de mystérieux extraterrestres passent un pacte avec l’Empire britannique, ce dernier y voit un moyen d’asseoir son pouvoir colonial.
Des années plus tard, deux aristocrates retrouvent leur mère dans un hospice londonien. Seule, isolée, elle va leur raconter l’histoire de sa vie au service des Visiteurs.
Après L’illusion du contrôle, recueil de nouvelles implausibles, Sonia Quémener nous narre avec justesse les difficultés et le plaisir de l’abandon pour être enfin soi. (Babelio)

Octavie d’Urville – Esther Brassac

51aZK7hPAhL._SY346_Résumé : Quand on est une fée fantôme maigrichonne, de surcroît incapable de se dématérialiser avant 22 h 43, la vie n’est pas facile.
Quand, en plus, une naïade, tellement belle que c’en est choquant, a le toupet d’emménager dans un appartement adjacent au vôtre, les choses se gâtent.
Mais lorsque votre patron et ami, un vampire métamorphe au caractère de cochon, trouve le moyen de se volatiliser sans crier gare alors qu’il attend avec impatience un colis très spécial, là, ça devient franchement invivable.
Octavie d’Urville, la fée fantôme la plus complexée de Londres, est bien décidée à enquêter sur sa disparition. Heureusement, Gloria, sa meilleure amie, et Clyde, démon schizophrène, vont la soutenir.
C’est alors que, submergée par les problèmes à ne plus savoir où donner de la tête, la vie décide de mettre sur sa route un charmant rouquin aux yeux verts qui ne laissera pas notre détective débutante indifférente. (Babelio)

Les épées de glace – Olivier Gay

61JX6508JkL._SX319_BO1,204,203,200_

J’ai l’édition poche en deux tomes chez moi (je préfère les poches que je peux traîner dans mon sac à main de partout) mais je me suis dit que pour la présentation ce serait plus simple de vous proposer l’intégrale. De toute façon, je prévois de lire les deux tomes d’affilés.

Résumé : Deria, fille d’un baron du Nord, fait une entrée remarquée à la cour. Rebelle au charme aussi ravageur que son épée, elle préfère la compagnie de sa servante et d’un garde du palais à celle de la noblesse. Mais lorsque le cadavre de la jeune femme est découvert, ses deux amis se retrouvent mêlés à un complot visant à cacher sa mort. Son père a forgé sa légende dans le sang en servant l’Empereur sous le nom de Rekk le Boucher. S’il venait à apprendre le meurtre de sa fille, l’Empire tremblerait… (Babelio)

En connaissez-vous certains ? Qu’en avez-vous penser ? Dans tous les cas, je vous souhaite de belles lectures pour ce mois de septembre.