Lectures Prévues | Juillet 2019

Hello les Earl Grey’s !

Si je vous dis que le mois de Juin en lecture a été une vraie catastrophe, vous me croyez ? D’abord, je n’ai lu que 2 des 5 livres que j’avais prévus ! J’ai lu 3 autres livres qui n’étaient pas au programme : Vikings, la saga scandinave avec lequel j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir la civilisation viking au delà des mythes nordiques, le dernier livre d’Olivia Zeitline dont je vous parlerais bientôt et Perséphone que j’ai bien l’intention de chroniquer aussi car j’ai beaucoup apprécié l’ouvrage. J’ai également cru que ma panne de lecture était revenue à cause de ma lecture en cours mais finalement non, ouf !
Donc ! Ce mois-ci, je ne vous présente que les livres que je suis sûre et certaine de lire. Mes autres lectures seront soient des livres déjà présentés (le 2e tome de Six of Crows ? Un jour peut-être !), soient au feeling selon mes envies car c’est ce qui s’est produit pas plus tard que ce week-end.

Le Dieu dans l’ombre – Megan Lindholm alias Robin Hobb

41-dn3SLuPLIl s’agit de ma lecture en cours. Un service de presse des éditions ActuSF que j’ai cru abandonner jusqu’à ce que le livre deviennent une véritable addiction. L’effet est un peu étrange, c’est la première fois de ma vie que je change radicalement d’avis entre le début et le milieu d’un livre (sans doute l’effet Robin Hobb dont j’apprécie beaucoup l’écriture et raison pour laquelle j’ai tenu à persister plus longtemps que d’habitude, grand bien m’en a pris). J’ai particulièrement hâte de vous en parler car il s’agit d’une lecture dont j’aurais beaucoup, beaucoup à dire.

Résumé : Evelyn a 25 ans, un époux, une belle famille et un enfant de 5 ans.Quand elle était jeune fille, elle avait la compagnie des forêts de l’Alaska, de la poésie de la nature et de Pan, un faune mystique.Un jour, il disparut.Elle n’aurait jamais cru que la créature irréelle surgirait à nouveau dans sa vie et agiterait en elle ces émotions fantasmatiques et sensuelles.A mi-chemin entre la civilisation et la nature, sous le couvert des arbres glacés, Evelyn devra faire face à des choix terribles. Trouvera-t-elle son chemin dans l’ombre ?Légende de la fantasy, Megan Lindholm, alias Robin Hobb (L’Assassin Royal, Le Soldat chamane), tisse ici un chemin de vie d’une humanité sensible, où le fantasme de la nature se mêle aux désirs sombres et inquiétants qui grouillent au fond de nous.
Légende de la fantasy, Megan Lindholm, alias Robin Hobb (L’Assassin Royal, Le Soldat chamane), tisse ici un chemin de vie d’une humanité sensible, où le fantasme de la nature se mêle aux désirs sombres et inquiétants qui grouillent au fond de nous.

Gardiens des cités perdues #1 – Shannon Messenger

51Q3tQNksaL._SX303_BO1,204,203,200_Ce choix est un reflet même de l’anarchie de mes lectures en ce moment car ce roman jeunesse n’était pas prévu avant plusieurs mois. Mais je cherchais une lecture légère, sans prise de tête, pas trop long et qui me donne envie pour une journée détente dimanche dernier. J’ai sorti plusieurs livres de chick litt mais non, j’ai zyeuté toute ma PAL sans conviction et puis j’ai opté pour celui-ci. Et j’en suis contente car j’ai bien entamé cette lecture. Même si j’appréhendais un peu car on m’avait dit que le premier tome était très jeunesse, je me régale quand même (l’écriture n’est pas si jeunesse que cela, ça passe très bien en young adult) et j’ai hâte de m’y remettre.

Résumé : Vous rêvez de visiter l’Atlantide ou la mythique cité de Shangri-la ? Suivez le guide !
Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde : depuis toujours, elle entend les pensées des gens autour d’elle. Un matin, un étrange garçon l’aborde et lui apprend qu’elle n’est pas humaine. Elle doit rejoindre l’univers qu’elle a quitté douze ans plus tôt.
De retour parmi les siens, une question l’obsède : pourquoi l’a-t-on cachée si longtemps dans le monde des humains ?

Les aventuriers de la mer (intégrale #1) – Robin Hobb

41UuSyezAYL._SX340_BO1,204,203,200_Retour à Robin Hobb qui va probablement être mon autrice phare de l’été avec la saga des Aventuriers de la mer à laquelle je m’attaque. Cela fait longtemps qu’elle est dans ma PAL et que je ne la sors pas car les intégrales sont grosses malgré mon envie réelle de les lire. Voilà, je m’y mets enfin ! Quitte à vous offrir un peu moins de chroniques de romans (mais j’ai de cours essais en stock dont je pourrais vous parler).

Résumé : La famille Vestrit connaît un revers de fortune. Il ne lui reste plus qu’un bateau en bois-sorcier, la Vivacia, que le capitaine Vestrit lègue à l’époux de sa fille aînée peu de temps avant de mourir. La fille cadette, se sentant délaissée, décide de le récupérer à n’importe quel prix.
Cette intégrale comprend les volumes initialement parus sous les titres : Le vaisseau magique, Le navire S aux esclaves et La conquête de la liberté.

En avez-vous lu certains ? Connaissez-vous Robin Hobb et sa fantastique saga L’Assassin Royal ? Je vous souhaite un très bon mois de juillet (qui, je l’espère, sera un tout petit peu moins chaud que le mois de juin).

Publicités

Lectures Prévues | Mai 2019

BIlan 2017 (1)

Hello les Earl Grey’s,

On est déjà en mai ! Le temps passe vite ! Mais je suis plutôt satisfaite de mon mois d’avril côté lecture car j’ai à peu près respecté ma PAL prévue. Il n’y a qu’un livre que je n’ai pas lu (La confrérie de la dague noire #1) remplacé par des services de presse reçus entre temps. Pour ce mois de mai, je vois les choses en grand ! Bon, il y a 2 livres très courts donc ça peut paraître beaucoup mais en nombre de pages, finalement, je pense que je reste dans ma moyenne habituelle. Toujours pas envie de retourner dans de la littérature sans imaginaire… Voyons voir…

Le dernier chant d’Orphée – Robert Silverberg

51JJS6ianPL._SX304_BO1,204,203,200_Je suis une inconditionnelle du mythe d’Orphée. Si je ne devais choisir qu’un seul personnage, qu’une seule histoire dans la mythologie grecque, ce serait celui-ci. J’en aime la douceur, la poésie, l’aventure, le dépassement de soi mais surtout et avant tout l’humanité et ses faiblesses. Pour moi, ce mythe est une synthèse de tout ce qui fait l’Homme grand et petit à la fois. Alors forcément, quand les éditions ActuSF me l’ont proposé en service presse, je n’ai pas hésité bien longtemps. J’ai hâte de découvrir cette réécriture et ce sera aussi ma première lecture du mois.

Résumé : On dit qu’il pouvait, par son chant, charmer les animaux et les arbres, sa voix fit chavirer les sirènes elles-mêmes. Mais son coeur appartenait à Eurydice, et lorsque la mort vint la lui ravir, Orphée se présenta aux portes des enfers, armé de sa seule lyre, afin de reprendre à Hadès l’âme de sa bien-aimée.

Le Guide Steampunk – Morgan Barillier & Arthur Etienne

51NpcYp41vL._SX304_BO1,204,203,200_Steampunk ? Vous avez dit steampunk ? Présente ! Oui, bon, vous commencez sans doute à me connaître pour la plupart d’entre vous. Je suis incapable de résister à l’appel d’un engrenage londonien. Du coup, je suis particulièrement curieuse d’en apprendre toujours plus sur ce genre que j’affectionne énormément avec Le Guide !

Résumé : Des machines gigantesques mues par la vapeur, des héros en hauts-de-forme et monocles, des héroïnes en crinolines et ombrelles… L’imagerie du steampunk ne cesse de fasciner depuis la création du genre dans les années 1980. Mais, quelles en sont les origines ? Quelles sont les uvres majeures en littérature, au cinéma ou en bande dessinée ? Comment créer son propre look steampunk ?
Rédigé par Étienne Barillier, spécialiste incontournable du genre, et Arthur Morgan, cofondateur de la communauté French Steampunk, ce guide dresse un état des lieux du steampunk aujourd’hui autour, notamment, de rencontres avec Tim Powers, K. W. Jeter, James Blaylock, Greg Broadmore ou Mathieu Gaborit.

L’origine (Amber Farrell #0) – Mark Henwick

51KcHXpHRSLSi vous vous souvenez, le tome 1 de la saga bit-lit Amber Farrell était dans ma PAL du mois d’avril. Eh bien, je l’ai lu, j’ai aimé et j’ai décidé de lire la suite. D’abord parce-que je me pose bien des questions sur l’héroïne en passe de devenir vampire, ensuite parce que j’ai aimé l’univers vampire créé par l’auteur, assez différent de ce que l’on connaît. Ici, je ne m’attaque pas à la suite mais au préquel que j’avais eu en cadeau en achetant le tome 1, mais c’est pour mieux avancer par la suite, chers amis !

Résumé : Découvrez en exclusivité la première aventure d’Amber Farrell, ex-militaire, policière en herbe, et future vampire…
« J’avais perdu toute mon équipe avant de frôler la mort à mon tour. D’une certaine manière, j’étais morte cette nuit-là, et je me retrouvais aujourd’hui dans cette situation précaire, à marcher sur une corde raide entre la traque de créatures prétendument imaginaires et le risque de finir enfermée si j’en devenais une. »
Seule survivante d’une attaque meurtrière qui décime son unité, Amber Farrell est contrainte de quitter les forces spéciales pour s’enrôler dans la police de Denver. Mais si elle a échappé de justesse à la mort, l’armée ne la laissera pas s’en tirer si facilement. Car sa vie et sa liberté dépendent de sa véritable mission : si elle ne parvient pas à prouver l’existence des vampires et à retarder sa propre transformation, c’est le retour en cellule qui l’attend… Lorsqu’une série de morts suspectes frappe la ville, Amber se voit obligée de choisir entre devoir et instinct, entre ce que lui imposent ses obligations et ce que lui dicte sa conscience. Amber fait à présent partie d’un monde nouveau, et il n’est plus possible de revenir en arrière…

L’heure des sorcières – Anne Rice

41lyMadZWbL._SX303_BO1,204,203,200_J’en ai mis du temps pour venir à bout du tome 1. En cause : le fait que ce soit un gros pavé mais surtout que la taille de la police d’écriture soit minuscule, qu’il faille tirer les pages pour pouvoir lire les mots au centre du livre… Bref. Ergonomie de mon édition ZERO (les vieilles de fleuve noir, je ne sais pas s’ils ont amélioré ça avec les nouvelles couvertures). Heureusement que je suis fan d’Anne Rice, que sa plume me transporte chaque fois que je la lis ! Et j’ai adoré ! Je vous en parlerai mieux dans un article que je dédierai à la trilogie. En attendant, j’ai hâte d’entamer le deuxième volet de la trilogie des sorcières !

Résumé : ATTENTION SPOILERS DU TOME 1, si vous souhaitez tout de même lire le résumé, n’hésitez pas à sélectionner le texte entre guillemets pour une meilleure visibilité.
« C’est un démon irrésistible et ce n’est encore qu’un enfant… Des siècles durant, les sorcières de la famille Mayfair ont dû lutter pour survivre et fuir les persécutions. Aujourd’hui, elles vivent en paix à La Nouvelle-Orléans. Mais Lasher, l’esprit qui les hante depuis des générations, rage de les voir peu à peu se détourner de la magie. Lorsque Rowan, la treizième sorcière, puissante héritière des pouvoirs, enceinte, est sur le point d’accoucher, Lasher sent que son heure est venue et rassemble tous ses pouvoirs pour s’incarner dans le nouveau-né. La nuit de Noël, Rowan donne naissance à un enfant prodigieux : en quelques heures, il acquiert sa taille adulte, parle et marche. La famille Mayfair pourra-t-elle faire face à cet esprit infantile, jaloux et diaboliquement intelligent qui rêve de devenir le plus grand sorcier de tous les temps ?« 

Six of Crows #2 – Leigh Bardugo

51+3AI9ewjL._SX349_BO1,204,203,200_Ayant lu le tome 1 avant de partir en Inde (oula, ça remonte !), il est temps de me remettre à cette duologie avec le second livre. J’avais été un peu déçue par le premier tome. Il n’était pas mauvais mais j’avais lu tellement d’avis disant que c’était une merveille absolue que je m’attendais à avoir les yeux qui explosent d’amazingness, mais non. J’espère que ce second livre saura me faire changer d’avis !

Résumé : Après avoir réussi à s’enfuir du Palais des Glaces, Kaz et ses compagnons se sentent invulnérables. Un revirement de situation va cependant changer la donne d’une partie mortelle que devront jouer les jeunes prodiges du crime. Alors que les grandes puissances Grisha s’organisent pour leur mettre la main dessus, Kaz imagine un plan, entre vengeance et arnaque, qui leur assurera la gloire éternelle en cas de réussite, et provoquera la ruine de leur monde s’ils échouent.

La Fée, la pie et le printemps – Elisabeth Ebory

51NuwCrpeiL._SX348_BO1,204,203,200_A l’occasion de la sortie poche de ce livre (le 2 mai, demain !), je me suis dit qu’il était grand temps que je sorte mon grand format de ma PAL. Je me le réserve pour la semaine à 1.000 du Petit Pingouin vert, je pense que c’est une très bonne lecture pour l’occasion. Et puis, j’ose espérer que le printemps sera là pour de bon lorsque je le lirais à la fin du mois !

Résumé : En Angleterre, les légendes ont été mises sous clé depuis longtemps. La fée Rêvage complote pour détruire cette prison et retrouver son pouvoir sur l’humanité. Elle a même glissé un changeling dans le berceau de la reine…
Mais Philomène, voleuse aux doigts de fée, croise sa route. Philomène fait main basse sur une terrible monture, des encres magiques, un chaudron d’or et même cette drôle de clé qui change de forme sans arrêt. Tant pis si les malédictions se collent à elle comme son ombre… Philomène est davantage préoccupée par ses nouveaux compagnons parmi lesquels un assassin repenti et le pire cuisinier du pays. Tous marchent vers Londres avec, en poche, le secret le plus précieux du royaume.
Des personnages empreints d’une légèreté désespérée, une aventure aussi féerique que profondément humaine. Élisabeth Ebory renoue avec le merveilleux des anciens récits, sans nier leur part d’obscurité.

Voilà pour les prévisions du mois de mai ! J’espère pouvoir tout lire car pas un seul me fait moins envie qu’un autre ! En connaissez-vous certains ? Qu’en avez-vous pensé ?

Je vous souhaite un beau mois de mai !

Mes lectures prévues | Septembre 2018

Lectures

Hello les Earl Grey’s !

Comme je l’ai annoncé sur la page facebook du blog, celui-ci va subir quelques changements dans ses publications et contenus. Je vous explique tout ça dans la semaine mais je peux déjà vous rassurer sur le thème principal : il s’agira toujours de littérature. En attendant, je vous présente ma pile-à-lire pour le mois de septembre, parce-que j’aime bien ce rendez-vous au début de chaque mois. Voilà donc ma sélection qui me font envie et qui me font ressentir la fin de l’été et le début de l’automne. Qu’en pensez-vous ? En connaissez-vous certains ?

Mon autre famille – Armistead Maupin

51LUYI-G7DL._SX323_BO1,204,203,200_

J’ai une immense passion pour la plume d’Armistead Maupin. Légère tout en parlant de sujets importants, fraîche, dynamique, page turner… C’est donc tout naturellement que je m’attaque à son dernier paru au printemps dernier. Pour le coup, il s’agit d’une autobiographie mais on pressent la même ambiance que pour les Chroniques de San Francisco dans le résumé…

Résumé : « Tôt ou tard, où que nous vivions, il nous faut partir en diaspora, nous aventurer loin de nos parents biologiques pour découvrir notre famille logique, celle qui pour nous fera véritablement sens. Il le faut, si nous ne voulons pas gâcher nos vies. »
Cette famille dont Armistead Maupin s’est éloigné est une famille du Sud américain, volontiers conservatrice, parfois réactionnaire. Et la  » famille logique  » qu’il a longtemps cherchée, il l’a trouvée à San Francisco, au début des années 1970. Là-bas, la libération sexuelle et amoureuse se conjugue aux expérimentations narcotiques. Autant d’années folles qu’il a consignées dans ses Chroniques de San Francisco.
Mais entre le moment où il a quitté sa Caroline du Nord natale et celui où il est  » devenu ce qu’il est « , il lui aura fallu remettre en cause les idées qu’il avait reçues en héritage. Il aura dû se réinventer plusieurs fois.
Cette autobiographie n’est pas que le récit d’une lente acceptation de soi. C’est aussi l’exploration d’un demi-siècle d’histoire américaine, de la guerre du Vietnam à l’émergence des mouvements gays et lesbiens. Avec l’humour et le talent qu’on lui connait, Armistead Maupin fait revivre une ville en ébullition, et entrouvre la porte du cabinet d’écriture où sont nés le 28 Barbary Lane et Anna Madrigal. C’est une vie bigger than life, et c’est tout un roman.

Le livre du roi – Arnaldur Indridasson

5198cqHkzvL._SX301_BO1,204,203,200_

Cela fait plusieurs années que ce livre attend dans ma PAL alors que le résumé est terriblement alléchant et me fait envie chaque fois que je le lis. Des trésors cachés, des historiens, le Danemark… C’est typiquement les histoires d’aventures dont je RAFFOLE ! Je profite donc de ne pas me concentrer sur la rentrée littéraire de cette année ou encore des services presse pour jeter mon dévolu dessus !

Résumé : En 1955, un jeune étudiant islandais arrive à Copenhague pour faire ses études. Là il va se lier d’amitié avec un étrange professeur, bourru, érudit et buvant sec, spécialiste des Sagas islandaises, ce patrimoine culturel inestimable qu’ont protégé les Islandais au long des siècles comme symbole de leur nation. Il découvre le secret du professeur, l’Edda poétique, le précieux Livre du roi, dont les récits sont à l’origine des mythes fondateurs germaniques, lui a été volée pendant la guerre par des nazis avides de légitimité symbolique. Ensemble, le professeur et son disciple réticent, qui ne rêve que de tranquillité, vont traverser l’Europe à la recherche du manuscrit. Un trésor pour lequel certains sont prêts à voler et à tuer. Un trésor aussi sur lequel on peut veiller et qu’on peut aimer sans en connaître la valeur. Une histoire inhabituelle et une aventure passionnante sur ce qu’on peut sacrifier et ce qu’on doit sacrifier pour un objet aussi emblématique qu’un livre. Arnaldur Indridason met son talent et son savoir-faire de conteur au service de son amour des livres. Et de ce livre mythique en particulier.

Les loups de Sherwood – Nicolas Digard

51IfYdVGIIL._SX309_BO1,204,203,200_

Tout comme pour le livre précédent, je n’avais pas encore eu le temps de m’attaquer aux Loups de Sherwood. Et pourtant…. J’aime énormément la légende de Robin des Bois et c’était une évidence qu’il me fallait le lire dès que j’ai lu le résumé. Nicolas Digard semble s’approprier ce personnage célèbre pour en faire un être plus tangible, en adéquation avec un moyen-âge plus sombre et violent.

Résumé : Et si tout ce qu’on croyait savoir de Robin des Bois était faux ? Voici l’histoire de Robin de Loxley et de Marianne de Beaumont, bien loin de la version romantique que nous connaissons.
 » – Quel est ton nom, messire ?
– Robin.
– Robin d’où ?
– Robin de nulle part. Je ne veux plus dépendre d’aucune terre. La vieille caresse la capuche de loup de ses doigts minces.
– Robin Hood…, dit-elle en appuyant le mot. Que Dieu te garde. « 
1189 : le royaume Plantagenêt, qui s’étend de l’Écosse à l’Aquitaine, est ruiné par la croisade d’un roi Richard élevé en Poitou qui ne parle pas un mot d’anglais et déteste l’Angleterre. Le quotidien est sombre et violent, pour les modestes paysans qui s’efforcent de survivre aux hivers rigoureux comme pour les noblions qui tentent d’assouvir leur ambition au prix des plus viles bassesses.
Dans ce contexte troublé, Robin de Loxley, homme révolté, dévoré par la vengeance et l’ambition, fin stratège, chef de bande violent et tyrannique, construit sa légende. Lorsqu’il s’empare lors d’un pillage de la jeune Marianne de Beaumont, le Loup de Sherwood est loin d’imaginer le destin qui les attend.
Voici leur histoire, bien loin de la version romantique que nous connaissions.

A fleur de peau – Saverio Tomasella

416sremT2IL._SX303_BO1,204,203,200_

Je mène toujours ma petite enquête sur l’hypersensibilité depuis quelques mois. Je ne pouvais donc pas passer à côté de ce roman de développement personnel. Je doute un peu sur son efficacité avec moi car je ne pense pas pouvoir m’identifier au personnage principal… à voir donc !

Résumé : Flora a tout pour elle : un fils drôle et adorable, un mari brillant, des amis sincères, un jardin qu’elle aime et un beau cerisier. Pourtant, elle a l’impression que son extrême sensibilité la rend difficile à comprendre, perturbe sa confiance et la pousse parfois à se replier sur elle-même. Un soir, elle rencontre Marc, professeur de yoga… Comment l’aidera-t-il à surmonter son hypersensibilité ?

La mare au diable – George Sand

51ZZQDzjayL._SX315_BO1,204,203,200_

Un classique que je n’ai pas encore lu. C’est pas mal de me faire ma propre opinion là-dessus non ?

Résumé :  » … c’était un brouillard qui s’élevait avec la nuit, un de ces brouillards des soirs d’automne que la blancheur du clair de lune rend plus vagues et plus trompeurs encore « . Trompé, Germain l’est. Ensorcelé, même. La forêt l’emprisonne. Dieu ou diable, un sortilège le tient. Il ne retrouvera son chemin qu’au lever du jour. Mais la nuit est longue. Le charme puissant. Et Marie, la petite bergère qui l’accompagne, la douce, la si belle et si jeune Marie n’est tout à coup plus l’enfant qu’il connaissait. Et sous la lune blafarde miroite la mare au diable. Qui les y a conduits ? Qui les a envoûtés, au point que, dans ces ténèbres, le jeune homme perd ses esprits et la raison de son voyage ? Le démon de la forêt ? Lucifer lui-même ? Ou l’âme aimante d’une disparue ?…

Rose Soie – Camille Adler

517ou4zR0YL._SX307_BO1,204,203,200_

Ma première lecture commune de cette rentrée se fera avec Alec à la bibliothèque. Comme lecture simple, gentille et sans prise de tête, je pense qu’on risque de passer un bon petit moment avec cette romance historique dont l’intrigue se déroule en France dans le domaine de la couture et des beaux tissus.

Résumé : Paris, 1884. Rose de Saulnay est une jeune femme en avance sur son temps et a un goût immodéré pour la mode, ce que ne manque pas de lui reprocher son mari violent. C’est grâce à sa rencontre avec Alexander Wright, le couturier le plus en vue de la capitale, que Rose trouve le courage de réaliser son rêve : elle ouvre une boutique de confection. C’est le début d’une période à la fois difficile et grisante. Mais la passion qui lie Rose et Alexander se transforme peu à peu en un amour qui ne peut s’exposer au grand jour…

Je vous souhaite de belles découvertes littéraires pour ce mois de septembre ! Rentrée littéraire pour vous ou pas du tout ?

Mes lectures prévues | Juillet 2018

lectures

Hello les Earl Grey’s !

Toujours pas de bilan sur le blog, je n’ai pas eu le temps. Mais je tiens quand même à partager avec vous mes prévisions de lecture pour le mois. J’aime bien prévoir à l’avance les univers dans lesquels je vais plonger même si, souvent, je n’arrive pas à terminer ! C’est le cas pour le mois de juin ! Bon j’avais réussi à lire quand même une bonne partie (plus que je le pensais !) Aller, c’est parti pour le mois de juillet…

Les Epées de Glace  – Olivier Gay

Lecture pour préparer la Japan Expo, je suis actuellement plongée dans le premier tome des Epées de Glace d’Olivier Gay. J’appréhendais un peu car même si j’adore l’héroic fantasy, c’est souvent une écriture assez lourde et complexe, je n’avais pas du tout la tête à ça en ce moment. A ma grande surprise, c’est fluide et ça passe tout seul ! Je comparerai volontiers la facilité d’immersion et de lecture avec Robin Hobb ! Pour être honnête, je ne suis pas sûre d’avoir le temps de lire le tome 2 ce mois-ci, mais je ne tarderai pas trop non plus à terminer cette duologie.

Résumé du tome 1 : Je ne suis pas sûr qu’un homme seul fasse la différence. On m’a déjà donné de nombreux noms. Le Faiseur de veuves. L’Épée de glace. Le Danseur Rouge. Je suis Rekk. Le Boucher. Je fais toujours la différence. Lorsque Deria, fille d’un obscur baron du Nord, est retrouvée assassinée dans la capitale, les plus puissants de l’Empire font tout pour cacher sa mort à son père. Les deux amis les plus proches de la jeune fille, Shani, sa servante, et Mahlin, un garde du palais, se retrouvent alors mêlés malgré eux à cette conspiration. N’écoutant que leur cœur, ils décident de se rendre dans le Nord annoncer eux-mêmes la nouvelle au mystérieux baron. Ils n’auraient sans doute jamais entrepris un tel voyage, s’ils avaient su qui était réellement le père de Deria. Car, désormais, l’Empire va trembler.

La maison de la falaise – Audrey Perri

513B5IGlmLL._SX319_BO1,204,203,200_Merci à Audrey et City éditions pour cette lecture. Je m’excuse de mettre un peu de temps à bien démarrer cette lecture, la Japan Expo est venue chambouler mon planning de lecture. Mais j’ai hâte de revenir et de plonger dans ce roman. J’avais adoré Une bonne âme de la même autrice.

Résumé : Dévastée par une récente rupture, Alma quitte Londres pour passer l’été chez sa grand-mère dans un petit village, au bord de la mer. C’est là, dans la bibliothèque familiale, qu’elle découvre entre les pages d’un livre une ancienne lettre.
Le courrier est adressé à l’arrière-grand-mère d’Alma, employée autrefois chez les Wilson, une famille habitant dans une grande maison battue par les embruns. Qui est cette femme noyée dont la lettre parle avec tant de douleur  ? Quel rôle a joué par sa propre famille dans ce drame  ?
Alma se lance sur les traces de Selina Wilson, une jeune femme qui a vécu dans les années 1910. Une femme éprise de liberté et refusant de se plier à un mariage arrangé. Dans les méandres d’une histoire familale dévastée, Julia va découvrir un secret bouleversant…
Une étourdissante saga familiale.

Promets-moi d’être heureux – Celestin Robaglia

41iRP2-uDGL._SX342_BO1,204,203,200_Deuxième SP du mois grâce à NetGalley et Harmonie Solar que je remercie. L’ayant sur liseuse, je pense profiter du train ce week-end pour bien avancer cette lecture. Je suis totalement dans le mood développement personnel et bien-être en ce moment alors j’ai hâte de découvrir ce roman. D’autant que l’été dernier j’avais découvert le livre d’Olivia Zeitline chez ce même éditeur, ç’avait été un gros coup de cœur !

Résumé : Désabusé par la vie, Gabriel a renoncé à ses rêves de changer le monde. À 27 ans, il est enlisé dans sa routine parisienne et partage son quotidien avec son cousin Noé, un rêveur asocial. La vie de Gabriel bascule lorsqu’il se retrouve sans préavis tuteur d’Aziliz, sa nièce de dix ans. Avec une sagesse déconcertante, Aziliz remet en cause le simulacre de vie qu’il mène avec Noé et le pousse à écouter ses désirs enfouis. Gabriel se rappelle alors la promesse qu’il a faite à sa sœur, Clara, lors d’un rêve étrange. Poussé par cet engagement, il décide de tout plaquer. Sans projet ni point de chute, il part avec Aziliz et Noé direction la Bretagne, avec un seul rêve : trouver un lieu où ils pourront vivre en symbiose avec la nature. Pour Gabriel, c’est le début d’un cheminement personnel. Au contact de l’essence vibratoire de la forêt, il se reconnecte à sa propre nature et apprend à cultiver les bonheurs simples de la vie.
Cette histoire poignante, au cœur de la forêt bretonne, promet de vous relier à la nature. Toute la magie de la sobriété heureuse pour vivre en harmonie avec soi…

Les délices de Tokyo – Durian Sukegawa

51WqOD474uL._SX307_BO1,204,203,200_Oui, oui, vous ne rêvez pas, ce livre faisait déjà parti de ma PAL de juin. Comme je n’ai pas pu le lire, ce sera pour la semaine à 1.000 du Pingouin Vert et j’embarque Popcorn & Gibberish dans l’opération !

Résumé : «  Écouter la voix des haricots  »  : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges qui accompagne les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d’embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu’elle lui a fait partager.
Magnifiquement adapté à l’écran par la cinéaste Naomi Kawase, primée à Cannes, le roman de Durian Sukegawa est une ode à la cuisine et à la vie. Poignant, poétique, sensuel  : un régal.

Le club des veuves qui aimaient la littérature érotique – Balli Kaur Jaswal

51bOwp8G5HL._SX309_BO1,204,203,200_Et comme le Popcorn m’a super bien vendu ce livre, j’ai décidé de le découvrir également ce mois-ci. Des tranches de vie et du féminisme, ça me parle totalement ! Le roman me paraît être parfait à lire en été !

Résumé : Généreux, émouvant et épicé, un roman qui questionne avec originalité et force la place des femmes orientales en Occident, leurs tiraillements entre traditions ancestrales et désir de liberté.  » Association sikhe recherche animatrice pour atelier d’écriture réservé aux femmes.  » La bonne aubaine pour Nikki, Londonienne de vingt-deux ans, en quête désespérée d’un petit boulot.
Mais alors qu’elle pensait former des apprenties romancières, Nikki se retrouve face à un public inattendu : une dizaine d’Indiennes, de tous âges, majoritairement veuves, souvent analphabètes et dotées d’une imagination très, très fertile. Écrire ? Pensez-vous ! Elles, ce qu’elles veulent, c’est raconter : le choc culturel, la vie de famille, l’éducation des enfants. Raconter encore l’amour, le sexe et tous ces fantasmes enfiévrés qui leur traversent si souvent l’esprit. Raconter aussi la solitude, la soumission aux hommes, la violence, parfois.
Alors que la fréquentation de ce club débridé augmente de semaine en semaine, Nikki s’interroge : comment porter ces histoires au-delà des murs de la maison de quartier ? La jeune étudiante a une idée. Mais libérer la parole des femmes n’est jamais sans danger…

Avez-vous lu certains de ces livres ? Qu’en avez-vous pensé ? Avez-vous déjà prévu votre PAL pour le mois de juillet ? Voire pour les vacances d’été ?

Mes lectures prévues | Juin 2018

Hello les Earl Grey’s !

Cette fois, c’est la bonne, je vous propose ma sélection de lectures pour le mois de Juin ! Après la Comédie du Livre de Montpellier8 livres ce sont ajoutés à ma PAL, j’ai décidé de privilégier les livres papiers afin de limiter la casse. Au programme donc, des livres dont j’entends beaucoup parler depuis quelques temps déjà…

La quête d’Ewilan – Pierre Bottero

Résumé du tome 1 : La vie de Camille, adolescente surdouée, bascule quand elle pénètre par accident dans l’univers de Gwendalavir avec son ami Salim. Là, des créatures menaçantes, les Ts’liches, la reconnaissent sous le nom d’Ewilan et tentent de la tuer. Originaire de ce monde, elle est l’héritière d’un don prodigieux, le Dessin, qui peut s’avérer une arme décisive dans la lutte de son peuple pour reconquérir pouvoir, liberté et dignité. Épaulée par le maître d’armes de l’empereur et un vieil érudit, Camille parviendra-t-elle à maîtriser son pouvoir ?

Les foulards rouges, saison 1, Bagne – Cécile Duquenne

51iwtPqFazL

Résumé : Sur Bagne, Lara traverse les étendues désertiques pour remplir ses contrats. Car Lara est une Foulard Rouge, appelée à faire régner la loi à grand renfort de balles. Et sur cette planète-prison où les deux-tiers de la population sont des hommes, anciens violeurs ou psychopathes, c’est une vraie chance pour une jeune femme comme elle de ne pas avoir fini dans un bordel.
En plus, elle fait plutôt bien son boulot – on la surnomme même Lady Bang. Mais Lara n’a pas obtenu ce job par hasard – tout comme elle n’a pas atterri dans cet enfer par hasard. Elle doit tout ça à quelqu’un en particulier, à qui elle en veut profondément… et qui, pourtant, a quelque chose à lui offrir – une chose qui n’a pas de prix. Lara acceptera-t-elle de baisser un peu sa garde et de se lier à de dangereux criminels comme le mystérieux Renaud ? Si elle veut reprendre son destin en main et ne pas finir ses jours ici, elle n’aura pas vraiment le choix…

Princess Bride – William Goldman

41h0laOAHoL._SX327_BO1,204,203,200_

Résumé : Le Grand Classique du Conte de Grand Amour et de Grande Aventure de S. Morgenstern.
Il était une fois… la plus belle des aventures, auréolée par le grand amour, le seul, le vrai.
Plébiscité par des millions de lecteurs, Princess Bride est un livre culte qui devint un film culte. Un récit de duels à l’épée, de vengeance, de passion et de miracles.
Ce conte intemporel écrit par S. Morgenstern – redécouvert et merveilleusement abrégé par William Goldman – est peuplé de personnages aussi inoubliables que Westley, le beau valet de ferme qui risque sa vie pour la femme qu’il aime ; Inigo Montoya, le bretteur espagnol qui ne vit que pour venger la mort de son père ; et bien sûr, Bouton d’or : la princesse, la femme idéale, la plus belle de toute l’histoire du monde.

Les délices de Tokyo – Durian Sukegawa

51WqOD474uL._SX307_BO1,204,203,200_

Résumé : «  Écouter la voix des haricots  »  : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges qui accompagne les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d’embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu’elle lui a fait partager.
Magnifiquement adapté à l’écran par la cinéaste Naomi Kawase, primée à Cannes, le roman de Durian Sukegawa est une ode à la cuisine et à la vie. Poignant, poétique, sensuel  : un régal.

En avez-vous lu certains ? Qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à me dire si vous avez aimé ou pas vos lectures ! Belle journée à tout le monde, profitez de la vie et bonnes lectures !