[Rentrée Littéraire] Mazie, Sainte patronne des fauchés et des assoiffés – Jami Attenberg

IMG_20160812_093152C’est Mazie qui ouvre le bal de mes chroniques concernant les livres de la rentrée littéraire. Et quelle entrée en matière! Quand j’ai lu le résumé de ce livre, je me suis dit qu’il pouvait être sympathique, que ça changerait un peu de l’ordinaire. Et je ne croyais pas si bien dire car c’est un coup de coeur (et vous savez combien je suis difficile en coup de coeur). Je remercie donc chaudement les Editions Les Escales de m’avoir permis de découvrir un si beau livre, qui, je l’espère fera parler de lui car il le mérite.

Résumé : Personnage haut en couleur, Mazie Phillips tient la billetterie du Venice, cinéma new-yorkais du Bowery, quartier populaire du sud de Manhattan où l’on croise diseuse de bonne aventure, mafieux, ouvriers, etc. Le jazz vit son âge d’or, les idylles et la consommation d’alcool – malgré la Prohibition – vont bon train. Mazie aime la vie, et ne se fait jamais prier pour quitter sa « cage » et faire la fête, notamment avec son amant « le capitaine ».
Avec l’arrivée de la Grande Dépression, les sans-abri affluent dans le quartier et la vie de Mazie bascule. Elle aide sans relâche les plus démunis et décide d’ouvrir les portes du Venice à ceux qui ont tout perdu. Surnommée « la reine du Bowery », elle devient alors une personnalité incontournable de New York.
Dans ce roman polyphonique, Jami Attenberg nous fait découvrir Mazie – dont on entend la gouaille à travers les lignes de son journal intime –, mais aussi Soeur Ti, son unique amie, sa soeur Jeanie, l’agent Mack Walters, porté sur la bibine et qui aime flirter avec elle… Le lecteur découvre, fasciné, une personnalité hors du commun et tout un monde bigarré et terriblement attachant. Lire la suite »

Publicités