Lectures Prévues | Octobre 2019

BIlan 2017 (1)

Coucou les Earl Grey’s,

On se retrouve pour notre rendez-vous mensuel : la pile-à-lire du mois ! J’en profite pour vous dresser un rapide bilan du mois dernier qui s’est plutôt bien déroulé niveau lecture. Excepté Le Tigre Blanc, j’ai tout lu (ou commencé -Je suis encore dans Queen of Shadows– ). N’ayant pas reçu les services presse dont je vous avais parlé, ma sélection n’en a pas été perturbée. Par contre, je les ai reçu il y a peu et donc le mois d’octobre sera sous le signe du partenariat. Mais trêve de blabla, je vous montre immédiatement mes futures lectures !

La machine de Léandre – Alex Evans

41Hymbjgu+L._SX342_BO1,204,203,200_Un de mes services presse des éditions ActuSF. Je suis franchement très très enthousiaste à l’idée de pouvoir découvrir ce livre, je n’ai entendu que du bien de cette autrice dont le livre Sorcières et Associées m’attend dans ma PAL numérique (c’est le problème du numérique, j’ai toujours du mal à en sortir les livres – étant donné que je croule sous ma PAL papier ahah -) Bref, j’ai hâte de m’attaquer à cette lecture !

Résumé : Constance Agdal, excentrique professeur de sciences magiques, n’aspire qu’à une chose : se consacrer à ses recherches et oublier son passé. Malheureusement, son collègue disparaît alors qu’il travaillait sur une machine légendaire. La jeune femme le remplace au pied levé et fait la connaissance de Philidor Magnus, un inventeur aussi séduisant qu’énigmatique. Bientôt, une redoutable tueuse et un richissime industriel s’intéressent à ses travaux, sans oublier son assistant qui multiplie les maladresses et un incube un peu trop envahissant… 

Dans l’ombre de Paris – Morgan of Glencoe

c_9782366294750-9782366294750_1Deuxième service de presse pour les éditions ActuSF que je remercie sincèrement. Le résumé de ce roman m’a rendu immédiatement très curieuse et couplé avec la sublime couverture que nous propose les éditions, j’ai été totalement conquise par l’emballage. J’ai vraiment hâte aussi de découvrir ce récit dont l’univers me parle énormément !

Résumé : Depuis des siècles, les humains traitent les fées, dont ils redoutent les pouvoirs, comme des animaux dangereux. Lorsque la princesse Yuri reçoit ,une lettre de son père lui enjoignant de quitter le Japon pour le rejoindre, elle s’empresse d’obéir. Mais à son arrivée, elle découvre avec stupeur qu’elle a été promise à l’héritier du trône de France ! Dès lors, sa vie semble toute tracée… jusqu’à ce qu’une femme lui propose un choix : rester et devenir ce que la société attend d’elle ou partir avec cette seule promesse : « on vous trouvera, et on vous aidera. » Et si ce « on » était la dernière personne que Yuri pouvait imaginer ? 

Contes du vampire – traduction de Louis Renou

41kmEuK+HwL._SX317_BO1,204,203,200_On passe du côté de ma PAL spécial Inde qui s’est étoffée de deux nouveaux livres dont celui-ci. Étant donné qu’il y aura une part de fantastique dans mon roman, j’ai trouvé très intéressant de découvrir la façon dont le surnaturel et la monstruosité peuvent être vus par les indiens. Du coup, à la place de rattraper mon retard avec Le Tigre Blanc, j’ai décidé de lire celui-ci immédiatement !

Résumé : Les Contes du Vampire, après avoir couru l’Inde de bouche à oreille, se divulguèrent, à partir d’une version sanskrite, sous forme de traductions et d’adaptations, dans la plupart des vernaculaires. L’illustre indianiste Louis Renou, qui traduisit déjà les Hymnes spéculatifs du Véda, a choisi la version de Somadeva, brâhmane cachemirien qui vivait au XIᵉ siècle. Nous sommes dans l’Inde des six ou sept premiers siècles de notre ère, période qui eut son apogée avec la dynastie des Guptas ; la religion est constamment à l’arrière-plan : il s’agit d’une forme de tantrisme qui repose sur un yoga réduit à des formes magiques élémentaires. L’histoire est celle d’un roi qui accroîtra sa dignité quand il aura surmonté les épreuves que lui impose le vampire, et qu’il aura enfin mis à mort l’ennemi qui se jouait de lui, en l’espèce un moine mendiant. Mais qu’on ne s’attende pas à des récits trop édifiants : l’Inde n’est pas toujours conforme à l’image erronée que nous en voulons prendre. Imprégnée de la «spiritualité» indienne, cette prose narrative est pourtant réaliste, voire cynique, et nous propose de vifs tableaux de mœurs. Chacune des situations invite le vampire à poser au roi une sorte d’énigme, et ce n’est pas l’un des moindres charmes de ces récits que d’inviter le lecteur français à y répondre pour soi-même, avant de savoir quelle sera la solution proposée par le roi indien. 

Taltos – Anne Rice

31yHgVis5kL._SX303_BO1,204,203,200_La fin de l’année approche, octobre est également le mois de Samhain, j’ai donc décidé de terminer (enfin) la trilogie des sorcières d’Anne Rice. Si vous me suivez sur instagram, vous savez que les 2 premiers tomes m’ont traumatisée mais je tiens à terminer la série, d’autant que Taltos est plus court et écrit plus gros. Le calvaire devrait être moins important. Dans tous les cas, je vous parlerais de cette série dans un article dédié (je préférais ça à un article sur chaque tome).

Résumé : Qui est donc l’étrange Mr Ash, géant calme et d’une infinie douceur, collectionneur de poupées anciennes et philanthrope ? À la tête d’un immense empire financier, est-il vraiment le seul survivant de l’espèce légendaire des Taltos ? Il a toute raison de le croire. Mais bientôt il apprend par un mystérieux informateur que l’on a signalé l’un des siens en Écosse, sur les lieux mêmes où, des siècles plus tôt, avant l’arrivée des Romains, il dirigeait son clan. Ses investigations le propulsent aussitôt dans l’univers de Rowan Mayfair et de sa famille de sorcières, tourmentée de toute éternité par fantômes et démons. Des femmes dotées de tempérament de feu et de pouvoirs exceptionnels, qui ne sont pas sans lien avec l’héritage des Taltos… 

Le restaurant de l’amour retrouvé – Ito Ogawa

51T8vFXVuPL._SX321_BO1,204,203,200_Voilà un roman très court que l’on m’a prêté récemment. Il n’est pas du tout dans ma thématique actuelle mais comme je crois beaucoup aux signes et convergences d’événements, je suis persuadée que c’est le bon moment pour découvrir cette histoire dont j’ai déjà entendu parler (et qui était dans ma wishlist). Merci à ma yogini-faë pour cette découverte !

Résumé : Une jeune femme de vingt-cinq ans perd la voix à la suite d’un chagrin d’amour, revient malgré elle chez sa mère, figure fantasque vivant avec un cochon apprivoisé, et découvre ses dons insoupçonnés dans l’art de rendre les gens heureux en cuisinant pour eux des plats médités et préparés comme une prière. Rinco cueille des grenades juchée sur un arbre, visite un champ de navets enfouis sous la neige, et invente pour ses convives des plats uniques qui se préparent et se dégustent dans la lenteur en réveillant leurs émotions enfouies. Un livre lumineux sur le partage et le don, à savourer comme la cuisine de la jeune Rinco, dont l’épice secrète est l’amour. 

Voilà une belle sélection, du moins c’est l’impression que j’ai. Je ne suis pas certaine que je pourrais en venir à bout mais je me laisse jusqu’à mi-novembre pour terminer ce que je souhaitais lire en septembre et octobre avant de passer à des lectures de Noël (comme j’aime ça ^^). Mais d’abord, place à l’imaginaire ! Je vous souhaite un très beau mois d’octobre et de belles découvertes littéraires !

Connaissez-vous certains de ces livres ? En avez-vous lu ? Êtes-vous intrigué ? Que prévoyez-vous de lire en octobre ? Dites-moi tout !

Publicités

Lectures Prévues | Novembre 2018

BIlan 2017 (1)

Coucou les Earl Grey’s,

Aujourd’hui, je vous propose de nous pencher un peu plus sérieusement sur les livres que j’aimerais lire au cours du mois de Novembre. Entre terminer une trilogie, le report des livres d’octobre que je n’ai pas eu le temps de lire et le début de la période de Noël, je ne suis clairement pas en manque d’idées et d’envies pour ce mois-ci. Entre imaginaire et historique, je vous propose quatre livres qui auront ma priorité de lecture en novembre !

Le Bois-sans-Songe – Laëtitia Arnould

41rW7z3G0hL._SX346_BO1,204,203,200_Cette année, j’ai l’immense honneur d’avoir été nommée Agent du Miroir. Alors je remercie grandement Sandy de Magic Miror éditions et l’autrice pour la découverte de ce roman. Connaissant déjà la plume de Laëtitia Arnould, je sais déjà que je vais me régaler. Je n’ai plus qu’à me préparer une bonne tasse de thé pour me plonger au cœur de Modighjem et sa forêt mystérieuse.

Résumé : Il est des larmes qui ne sèchent pas. Il est des blessures qui restent ouvertes. Il est des êtres qui les surmontent quand d’autres finissent par sombrer. Il est ceux qui les gardent en eux. A jamais.
Comment survivre quand on est la seule personne éveillée parmi des êtres en proie à des cauchemars éternels ?
Princesse héritière de Modighjem, Liv se retrouve isolée, prisonnière de son pays désormais morne, séparée du reste du monde par un bois infranchissable, né le soir de la malédiction. Jusqu’au jour où son destin erratique croise celui de ce personnage entouré de ténèbres, avec son parapluie pagode et ses airs de prince maudit…
Pourquoi continuer à vivre quand les personnes qui nous étaient chères ont été massacrées, quand une principauté entière a sombré face à la rage des hommes et que l’on est seul, le dernier représentant de son peuple ?
Leinart Leifsen a choisi la vengeance comme raison d’exister. Retranché dans son lugubre manoir, penché sur son rouet, il tisse chaque soir, à partir de ses larmes, le sort qui maintient les Modigs sous le joug de ses tourments. Jusqu’à ce que survienne cette jeune fille dépenaillée, aussi agaçante qu’inconsciente, et que les larmes providentielles se refusent à lui…

Illuminae (dossier alexander #1) – Jay Kristoff & Annie Kaufman

51is0ikeIWL._SX332_BO1,204,203,200_Non, vous ne rêvez pas. Vous avez déjà vu passer ce titre par ici. Il faisait partie de mes lectures prévues d’octobre mais j’ai dû m’adapter et faire passer celui-ci à la trappe. Je me rattrape ce mois-ci où il devient prioritaire et je compte bien, enfin, découvrir l’histoire qui se cache derrière cette mise en page totalement déstabilisante et particulière !

Résumé : Ce matin de 2575, lorsque Kady rompt avec Ezra, elle croit avoir vécu le pire moment de sa vie. L’après-midi même, leur planète est attaquée par une entreprise interstellaire sans foi ni loi – BeiTech. Obligés de fuir, Kady embarque sur le vaisseau Hypatia, Ezra sur l’Alexander. Très vite, Kady soupçonne les autorités de leur cacher la vérité. Avec l’aide d’Ezra – le seul en qui elle peut avoir confiance -, elle pirate le réseau informatique de leur flotte, accédant ainsi à des données confidentielles qui mettent en cause leur propre état-major. Alors qu’ils sont toujours traqués par BeiTech, l’Intelligence Artificielle censée les protéger se met à agir d’une façon étrange…

Le nœud de la sorcière – Deborah Harkness

51UvMPq0X-L._SX307_BO1,204,203,200_Pas de suspense pour cette lecture ! J’ai tellement hâte de savoir le fin mot de l’histoire de All Souls et des aventures de Diana et Matthew que je ne retarde pas cette lecture. Je sais que je serai particulièrement triste au moment de le terminer mais je suis beaucoup trop impatiente pour attendre l’automne prochain pour le lire.

Résumé : /!\ Risque de spoilers à la lecture de ce résumé /!\
Après un séjour en 1590, Diana Bishop et Matthew Clairmont reviennent dans le présent pour affronter de nouveaux dangers. Une terrible menace pèse sur leur avenir, et elle ne se dissipera que s’ils parviennent à récupérer les pages manquantes de l’Ashmole 782. Or le temps presse, car la grossesse de Diana arrive à son terme et Matthew a de son côté décidé de défier la Congrégation qui régit la vie de toutes les créatures surnaturelles.
De vieux châteaux en laboratoires universitaires, depuis les collines de l’Auvergne jusqu’aux palais vénitiens, Diana et Matthew, décidés à protéger leur amour défendu, finiront par découvrir l’encens et terrible secret tant convoité.

Christmas Pudding – Nancy Mitford

51ruj28TdvL._SX301_BO1,204,203,200_Pour terminer le mois de novembre, je me réserve déjà de commencer à attendre Noël en douceur avec ce roman que j’avais acheté l’an dernier mais que je n’avais pas eu le temps de lire. Je commence donc par lui cette année, d’autres viendront en décembre et attendent déjà sagement dans une pile à lire prévisionnelle. L’excitation que l’on ressent à l’approche des fêtes de fin d’année est un sentiment que j’aime énormément et je suis heureuse d’arriver à nouveau à cette période remplie de magie et de joie.

Résumé : Un Noël à la campagne dans le Gloucestershire. La perspective est séduisante pour un groupe de jeunes mondains, un peu las de la routine londonienne, qui décident de séjourner à proximité du domaine de Lady Bobbin et de ses enfants. 
Multipliant péripéties invraisemblables et dialogues mordants, Nancy Mitford dresse un portrait décalé de la société anglaise dans les années 1930. 

Est-ce que vous avez déjà lu certains de ces livres ? Que prévoyez-vous de lire ce mois de novembre de votre côté ? En tout cas, je vous souhaite de belles découvertes livresques. Surtout prenez soin de vous en cette période où les organismes sont plus fatigués : plaid, cocooning, bougies, thés/infusions/chocolats chauds, netflix et lectures !

Mes lectures prévues | Octobre 2018

BIlan 2017 (1)

Coucou les Earl Grey’s !

Ne serait-ce pas le début du mois d’octobre qui pointe son nez ? Et qui dit début de mois, dit prévisions de lecture ! Alors en plus de ça, Octobre est le mois de l’imaginaire, forcément, ma pile à lire sera sous le signe de l’imagination que ce soit du fantastique, de la dystopie, de la science-fiction… J’ai d’ailleurs déjà lu Le Clairvoyage qui était initialement prévu et je compte bien vous proposer une petite chronique car c’était un fameux moment de lecture !
Pour fêter l’imaginaire, je vous donne également rendez-vous en story instagram, chaque jour, je vous présenterai un livre imaginaire que j’ai aimé ou que j’ai hâte de lire de ma PAL ! En attendant, place à mes envies du mois :

L’école de la nuit – Deborah Harkness

51foOgDYQ2L._SX307_BO1,204,203,200_J’ai lu le tome 1 de cette trilogie au début de l’année mais le printemps arrivait et je n’étais pas dans le « mood » pour la continuer. J’ai donc décidé d’attendre l’automne et c’est avec énormément de plaisir que je vais retrouver les deux protagonistes de cette série que j’avais adoré dans le premier volet !

Résumé (peut-être à ne pas lire si vous n’avez pas lu le tome 1) : Diana Bishop, jeune historienne héritière d’une puissante lignée de sorcières, et le vampire Matthew Clairmont ont brisé le pacte qui leur interdisait de s’aimer. Quand Diana a découvert l’Ashmole 782, un manuscrit alchimique, à la bibliothèque d’Oxford, elle a déclenché un conflit millénaire. La paix fragile entre les vampires, les sorcières, les démons et les humains est désormais menacée. Déterminés à percer le mystère du manuscrit perdu, et tentant d’échapper à leurs ennemis, Diana et Matthew ont fui à Londres… en 1590. Un monde d’espions et de subterfuges, qui les plonge dans les arcanes du passé de Matthew et les confronte aux pouvoirs de Diana. Et à l’inquiétante Ecole de la nuit.

La Mythologie Viking – Neil Gaiman

51RvHY8PXJL._SX297_BO1,204,203,200_Quoi de mieux que de lire du Neil Gaiman durant le mois de l’imaginaire ? Quoi de mieux que de découvrir son interprétation de la mythologie nordique ? Je sais déjà que je vais me régaler avec cette lecture car je fais confiance à cet auteur les yeux fermés !

Résumé : La légende raconte qu’il existerait neuf mondes, reliés par Yggdrasil, le frêne puissant et parfait. C’est là le théâtre des aventures d’Odin, le plus grand et ancien dieu, Père de tout ; de son fils aîné Thor, fort et tumultueux, armé de Mjollnir, son légendaire marteau ; et de Loki, séduisant, rusé et manipulateur inégalable. Dieux trop humains, parfois sages, souvent impétueux, quelquefois tricheurs, ils guerroient, se défient et se trahissent. Jusqu’à Ragnarok, la fin de toutes choses.
Voici leur histoire, rapportée par Neil Gaiman, le plus grand des conteurs.

Le Meilleur des mondes – Aldous Huxley

51SeUgwj+2L._SX303_BO1,204,203,200_Un classique de l’imaginaire, une dystopie sans doute aussi effrayante que le 1984 de George Orwell, je poursuis ma découverte des grands textes de l’imaginaire.

Résumé : Voici près d’un siècle, dans d’étourdissantes visions, Aldous Huxley imagine une civilisation future jusque dans ses rouages les plus surprenants : un Etat Mondial, parfaitement hiérarchisé, a cantonné les derniers humains « sauvages » dans des réserves. La culture in vitro des foetus a engendré le règne des « Alphas », génétiquement déterminés à être l’élite dirigeante. Les castes inférieures, elles, sont conditionnées pour se satisfaire pleinement de leur sort. Dans cette société où le bonheur est loi, famille, monogamie, sentiments sont bannis. Le meilleur des mondes est possible. Aujourd’hui, il nous paraît même familier…

Illuminae (Dossier Alexander #1) – Amie Kaufman & Jay Kristoff

51is0ikeIWL._SX332_BO1,204,203,200_Cela fait un moment que le monstre traîne dans ma PAL, je me dis qu’il est grand temps de l’en sortir. Pour prétexte, ce mois de l’imaginaire qui va me permettre de découvrir ce roman jeunesse à la construction bien intrigante. J’avoue, maintenant qu’il est officiellement dans ma PAL prioritaire, j’ai hâte de le découvrir !

Résumé : Ce matin 2575, lorsque Kady rompt avec Ezra, elle croit avoir vécu le pire moment de sa vie. L’après-midi même, leur planète est attaquée par une entreprise interstellaire sans foi ni loi – BeiTech. Obligés de fuir, Kady embarque sur le vaisseau Hypatia, Ezra sur l’Alexander.
Très vite, Kady soupçonne les autorités de leur cacher la vérité. Avec l’aide d’Ezra – le seul en qui elle peut avoir confiance -, elle pirate le réseau informatique de leur flotte, accédant ainsi à des données confidentielles qui mettent en cause leur propre état-major.
Alors qu’ils sont toujours traqués par BeiTech, l’Intelligence Artificielle censée les protéger se met à agir de façon étrange…

Retour au pays – Robin Hobb

511CW8CKMNL._SX307_BO1,204,203,200_Je ne sais pas encore quand, mais je compte bien me lancer dans la série des Aventuriers de la mer qui attend sagement dans ma PAL. Mais avant tout, je vais commencer par lire ce court récit présenté comme étant un prélude aux cycles des Aventuriers de la mer mais aussi de L’assassin royal que j’avais tant aimé.

Résumé : Jathan Rochecarre, sa femme Valjine et leurs enfants vivent très aisément à Jamaillia, une cité qui vénère la divinité Sâ. Mais par suite d’un complot contre le Gouverneur Esclépius, ils sont contraints à l’exil. Après un long et pénible voyage à bord d’un bateau, tous les passagers s’installent sur les rives du fleuves du désert des Pluies. Confrontée à de terribles conditions de vie, Valjine fait tout pour prendre soin des siens. Mais les exilés de Jamaillia découvrent bientôt les vestiges d’une cité souterraine ; Valjine résiste désespérément à l’envoûtement et à la soif de richesses, mais elle sera à son tour happées par ce monde mystérieux…

Les idées nouvelles pour comprendre le XXIe siècle – Rémi Noyon & Philippe Vion-Dury

51XRCw8gOYL._SX334_BO1,204,203,200_Je remercie Allary Editions et les auteurs pour l’envoi de ce livre dont la 4e de couverture m’a interpellé immédiatement. Je connais certaines idées abordées, plus ou moins bien, d’autres pas du tout. Afin de mieux comprendre le monde dans lequel j’évolue et celui qui est en passe de naître, je me suis dit que cette lecture ne pourrait qu’être intéressante et enrichissante.

Résumé : Le revenu universel est-il à l’origine une idée de droite ou de gauche ? Comment fonctionne le bitcoin et quel projet politique y a-t-il derrière ? Qu’est-ce que la théorie des communs et pourquoi renouvelle-t-elle notre regard sur la propriété ? Qu’est-ce que le transhumanisme ? Le posthumanisme ? Le spécisme ? Le véganisme ? L’hétéropatriarcat ? Le masculinisme ? Où nous emmène l’ubérisation ? D’où vient le concept de car ? Qu’est-ce qu’une banque de temps ? Une monnaie locale ? Où va le féminisme à l’heure de #MeToo ? Quelles sont les différentes conceptions de la décroissance ?…
Longtemps cantonnées à des cercles militants, ces nouvelles idées politiques ébranlent les idéologies du XXe siècle et façonnent le monde qui vient. Pourtant, elle restent caricaturées ou simplement méconnues.
Ce livre nous les présente de façon claire et sans parti pris. Il a pour ambition d’aider le citoyen d’aujourd’hui à comprendre le XXIe siècle.

Et vous, qu’allez-vous lire en Octobre ? Fêtez-vous aussi l’imaginaire ? Je vous souhaite, en tout cas, de belles découvertes littéraires !

Retours de lecture | Septembre 2018

BIlan 2017

Hello les Earl Grey’s !

Finalement, on se retrouve en cette fin de mois pour faire un retour sur mes lectures. Je vous épargne les résumés des livres que vous pouvez trouver dans la présentation de ma pal du mois de septembre. Dans cette nouvelle rubrique, je vous proposerai un court avis sur les livres qui n’auront pas eu droit à une chronique seule. Pour le coup, ce mois-ci, c’est le cas de toutes mes lectures mais ça ne veut pas dire que je n’ai eu que des déceptions ! Je vous laisse découvrir ça dès à présent :

Mon autre famille – Armistead Maupin

51LUYI-G7DL._SX323_BO1,204,203,200_Un peu plus difficile de rentrer dans ce livre puisqu’il s’agit d’une autobiographie de l’auteur, pourtant, au bout d’une centaine de pages, le lecteur est happé par l’univers de Maupin, sa vie et ses difficultés à s’assumer. Né dans une famille conservatrice, dans le sud des Etats-Unis avec la mentalité très particulière qui y règne, Armistead souhaite dès son plus jeune âge rendre son père fier. Inévitablement, il n’assume pas son orientation sexuelle mais apprend peu à peu à le faire. Il s’émancipe tout particulièrement lorsqu’il déménage à San Francisco qui lui inspira ses Chroniques éponymes. A ne lire que si l’on connaît déjà les Chroniques car risques de petits spoils à l’intérieur.

Le livre du Roi – Arnaldur Indridason

5198cqHkzvL._SX301_BO1,204,203,200_L’écriture d’Indridason est particulière. J’ai mis un temps d’adaptation avant d’apprécier les tribulations de nos deux héros. Une fois happée par l’histoire, je n’en suis plus ressortie et j’ai dévoré ce livre en quelques jours alors que je prévoyais une bonne semaine. L’auteur donne un bon nombre d’informations concernant les manuscrits de la culture scandinave et notamment islandaise.

« Il s’appelle le Livre du roi, l’Edda. C’est un petit livre à reliure marron. Il a été composé en Islande au XIIIe siècle et contient des poèmes sur les anciens dieux et des poèmes héroïques, entre autres sur Sigurdur, le meurtrier du dragon Fafnir. Son importance est capitale pour l’histoire et la connaissance de la civilisation antérieure au christianisme en Scandinavie. »

Le Livre du Roi – Arnaldur Indridasson

Vous trouverez plus d’informations avec le nom de Codex Regius retrouvé en 1639 par un évêque luthérien du nom de Brynjolfur Sveinsson qu’il offre au roi du Danemark. Il correspond aujourd’hui à l’Edda poétique, cela dit, certains poèmes appartiennent à l’Edda et non au Codex Regius de Brynjolfur.

La plénitude de l’instant – Thich Nhat Hanh

9782501128476_h180Ce livre, très court publié dans la collection des Petits Collectors chez Marabout, est une ode à l’instant présent. Thich Nhat Hanh, moine bouddhiste exilé du Vietnam à cause de son militantisme pour la paix, propose dans cet ouvrage de la sérénité. Il donne des astuces pour retrouver à la fois le bonheur et la paix intérieure. C’était la première fois que je découvrais les écrits de ce moine bouddhiste et j’ai adoré savourer cet ouvrage qui correspond bien à mon état d’esprit depuis plusieurs mois ! Il a écrit plusieurs autres ouvrages sur lesquels je risque de me pencher lorsque ma pile-à-lire me laissera un peu de répit (sans doute pas avant quelques temps hum.)

La mare au diable – George Sand

51ZZQDzjayL._SX315_BO1,204,203,200_Il m’a suffit de quelques pages à peine pour refermer le livre et le ranger dans la bibliothèque. Je ne suis peut-être pas encore prête mentalement à lire ce genre de classiques français avec lesquels j’ai l’impression de parler pour ne rien dire… Ce n’est pas une critique. S’il fait partie des classiques, je suis convaincue qu’il y a une bonne raison, je ne suis simplement pas prête à la voir pour le moment. Je vais retourner à mes bons vieux Dumas, Verne et classiques anglais qui me parlent beaucoup plus.

Je crois qu’avec les auteurs classiques, parfois on a le feeling, d’autre fois pas du tout. A moins que ce ne soit juste pas le moment de le découvrir.

Rose Soie – Camille Adler

517ou4zR0YL._SX307_BO1,204,203,200_Cette romance historique parisienne fut une agréable surprise en lecture commune avec Alec à la bibliothèque. Je n’en attendais pas grand chose mais il faut bien avouer que j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir le personnage de Rose tout autant que celui d’Alexander. Rose n’a pas une vie simple, à l’instar de bon nombre de femme au XIXe siècle. Si son caractère et tout en elle est le fruit d’une société patriarcale, elle prend peu à peu le courage de son émancipation et c’est plaisant à lire. Mention spéciale au héros du livre, anglais, couturier, un brin dandy (il faut bien le dire, on adore les dandys) et terriblement attachant. Une jolie réussite pour Camille Adler et ce premier roman !

Les loups de Sherwood – Nicolas Digard

51IfYdVGIIL._SX309_BO1,204,203,200_Cette lecture m’a vraiment laissé sceptique. Je ne sais pas si j’ai aimé ou pas. Et je pense que ce sera le cas longtemps. J’ai aimé l’histoire de Robin des Bois, même si elle est bien plus violente que la version que l’on connaît, romancée. J’ai aimé les personnages torturés, notamment Marianne, un personnage féminin fort malgré une époque terrible pour les femmes. J’ai aimé le style d’écriture, incisif, détaché, un vocabulaire moyenâgeux. Mais je ne saurais vraiment dire pourquoi, la mayonnaise n’a pas pris. A mon sens, le style d’écriture ne collait pas au contenu de l’histoire et donnait un effet un peu dissonant. Je n’ai pas réussi à éprouver une réelle empathie pour Marianne, alors que franchement, il y aurait de quoi… Bref, je pense que la flèche est passée à côté de la cible…

A fleur de peau – Saverio Tomasella

416sremT2IL._SX303_BO1,204,203,200_Comme je le craignais, ce roman de développement personnel ne m’a pas convaincue. Vendu comme le roman initiatique des hypersensibles, j’ai eu du mal à partager les sentiments de l’héroïne dont la vie est à l’opposé complète de la mienne. Si mes sentiments sont parfois forts et incompréhensibles, je rejoins par contre l’auteur sur l’intérêt de la méditation, de la prise de recul par rapport à soi-même. Mais les conseils prodigués, si facile à mettre en place pour l’héroïne, sont d’une grande difficulté et un effort quotidien pour moi. Après, je suis consciente que les réactions des hypersensibles sont aussi différents les uns des autres et qu’il n’est pas évident d’en faire un roman (peut-être un peu trop inscrit dans une thérapie d’ailleurs même si le récit prône de faire les démarches soi-même). Bref, ce n’est pas le livre que je recommanderais aux gens trop sensibles, j’en ai lu un autre qui a été bien plus intéressant pour moi, mais il se peut qu’il parle plus à celleux dont la vie ressemble un peu plus à celle de Flora.

Mes lectures prévues | Septembre 2018

Lectures

Hello les Earl Grey’s !

Comme je l’ai annoncé sur la page facebook du blog, celui-ci va subir quelques changements dans ses publications et contenus. Je vous explique tout ça dans la semaine mais je peux déjà vous rassurer sur le thème principal : il s’agira toujours de littérature. En attendant, je vous présente ma pile-à-lire pour le mois de septembre, parce-que j’aime bien ce rendez-vous au début de chaque mois. Voilà donc ma sélection qui me font envie et qui me font ressentir la fin de l’été et le début de l’automne. Qu’en pensez-vous ? En connaissez-vous certains ?

Mon autre famille – Armistead Maupin

51LUYI-G7DL._SX323_BO1,204,203,200_

J’ai une immense passion pour la plume d’Armistead Maupin. Légère tout en parlant de sujets importants, fraîche, dynamique, page turner… C’est donc tout naturellement que je m’attaque à son dernier paru au printemps dernier. Pour le coup, il s’agit d’une autobiographie mais on pressent la même ambiance que pour les Chroniques de San Francisco dans le résumé…

Résumé : « Tôt ou tard, où que nous vivions, il nous faut partir en diaspora, nous aventurer loin de nos parents biologiques pour découvrir notre famille logique, celle qui pour nous fera véritablement sens. Il le faut, si nous ne voulons pas gâcher nos vies. »
Cette famille dont Armistead Maupin s’est éloigné est une famille du Sud américain, volontiers conservatrice, parfois réactionnaire. Et la  » famille logique  » qu’il a longtemps cherchée, il l’a trouvée à San Francisco, au début des années 1970. Là-bas, la libération sexuelle et amoureuse se conjugue aux expérimentations narcotiques. Autant d’années folles qu’il a consignées dans ses Chroniques de San Francisco.
Mais entre le moment où il a quitté sa Caroline du Nord natale et celui où il est  » devenu ce qu’il est « , il lui aura fallu remettre en cause les idées qu’il avait reçues en héritage. Il aura dû se réinventer plusieurs fois.
Cette autobiographie n’est pas que le récit d’une lente acceptation de soi. C’est aussi l’exploration d’un demi-siècle d’histoire américaine, de la guerre du Vietnam à l’émergence des mouvements gays et lesbiens. Avec l’humour et le talent qu’on lui connait, Armistead Maupin fait revivre une ville en ébullition, et entrouvre la porte du cabinet d’écriture où sont nés le 28 Barbary Lane et Anna Madrigal. C’est une vie bigger than life, et c’est tout un roman.

Le livre du roi – Arnaldur Indridasson

5198cqHkzvL._SX301_BO1,204,203,200_

Cela fait plusieurs années que ce livre attend dans ma PAL alors que le résumé est terriblement alléchant et me fait envie chaque fois que je le lis. Des trésors cachés, des historiens, le Danemark… C’est typiquement les histoires d’aventures dont je RAFFOLE ! Je profite donc de ne pas me concentrer sur la rentrée littéraire de cette année ou encore des services presse pour jeter mon dévolu dessus !

Résumé : En 1955, un jeune étudiant islandais arrive à Copenhague pour faire ses études. Là il va se lier d’amitié avec un étrange professeur, bourru, érudit et buvant sec, spécialiste des Sagas islandaises, ce patrimoine culturel inestimable qu’ont protégé les Islandais au long des siècles comme symbole de leur nation. Il découvre le secret du professeur, l’Edda poétique, le précieux Livre du roi, dont les récits sont à l’origine des mythes fondateurs germaniques, lui a été volée pendant la guerre par des nazis avides de légitimité symbolique. Ensemble, le professeur et son disciple réticent, qui ne rêve que de tranquillité, vont traverser l’Europe à la recherche du manuscrit. Un trésor pour lequel certains sont prêts à voler et à tuer. Un trésor aussi sur lequel on peut veiller et qu’on peut aimer sans en connaître la valeur. Une histoire inhabituelle et une aventure passionnante sur ce qu’on peut sacrifier et ce qu’on doit sacrifier pour un objet aussi emblématique qu’un livre. Arnaldur Indridason met son talent et son savoir-faire de conteur au service de son amour des livres. Et de ce livre mythique en particulier.

Les loups de Sherwood – Nicolas Digard

51IfYdVGIIL._SX309_BO1,204,203,200_

Tout comme pour le livre précédent, je n’avais pas encore eu le temps de m’attaquer aux Loups de Sherwood. Et pourtant…. J’aime énormément la légende de Robin des Bois et c’était une évidence qu’il me fallait le lire dès que j’ai lu le résumé. Nicolas Digard semble s’approprier ce personnage célèbre pour en faire un être plus tangible, en adéquation avec un moyen-âge plus sombre et violent.

Résumé : Et si tout ce qu’on croyait savoir de Robin des Bois était faux ? Voici l’histoire de Robin de Loxley et de Marianne de Beaumont, bien loin de la version romantique que nous connaissons.
 » – Quel est ton nom, messire ?
– Robin.
– Robin d’où ?
– Robin de nulle part. Je ne veux plus dépendre d’aucune terre. La vieille caresse la capuche de loup de ses doigts minces.
– Robin Hood…, dit-elle en appuyant le mot. Que Dieu te garde. « 
1189 : le royaume Plantagenêt, qui s’étend de l’Écosse à l’Aquitaine, est ruiné par la croisade d’un roi Richard élevé en Poitou qui ne parle pas un mot d’anglais et déteste l’Angleterre. Le quotidien est sombre et violent, pour les modestes paysans qui s’efforcent de survivre aux hivers rigoureux comme pour les noblions qui tentent d’assouvir leur ambition au prix des plus viles bassesses.
Dans ce contexte troublé, Robin de Loxley, homme révolté, dévoré par la vengeance et l’ambition, fin stratège, chef de bande violent et tyrannique, construit sa légende. Lorsqu’il s’empare lors d’un pillage de la jeune Marianne de Beaumont, le Loup de Sherwood est loin d’imaginer le destin qui les attend.
Voici leur histoire, bien loin de la version romantique que nous connaissions.

A fleur de peau – Saverio Tomasella

416sremT2IL._SX303_BO1,204,203,200_

Je mène toujours ma petite enquête sur l’hypersensibilité depuis quelques mois. Je ne pouvais donc pas passer à côté de ce roman de développement personnel. Je doute un peu sur son efficacité avec moi car je ne pense pas pouvoir m’identifier au personnage principal… à voir donc !

Résumé : Flora a tout pour elle : un fils drôle et adorable, un mari brillant, des amis sincères, un jardin qu’elle aime et un beau cerisier. Pourtant, elle a l’impression que son extrême sensibilité la rend difficile à comprendre, perturbe sa confiance et la pousse parfois à se replier sur elle-même. Un soir, elle rencontre Marc, professeur de yoga… Comment l’aidera-t-il à surmonter son hypersensibilité ?

La mare au diable – George Sand

51ZZQDzjayL._SX315_BO1,204,203,200_

Un classique que je n’ai pas encore lu. C’est pas mal de me faire ma propre opinion là-dessus non ?

Résumé :  » … c’était un brouillard qui s’élevait avec la nuit, un de ces brouillards des soirs d’automne que la blancheur du clair de lune rend plus vagues et plus trompeurs encore « . Trompé, Germain l’est. Ensorcelé, même. La forêt l’emprisonne. Dieu ou diable, un sortilège le tient. Il ne retrouvera son chemin qu’au lever du jour. Mais la nuit est longue. Le charme puissant. Et Marie, la petite bergère qui l’accompagne, la douce, la si belle et si jeune Marie n’est tout à coup plus l’enfant qu’il connaissait. Et sous la lune blafarde miroite la mare au diable. Qui les y a conduits ? Qui les a envoûtés, au point que, dans ces ténèbres, le jeune homme perd ses esprits et la raison de son voyage ? Le démon de la forêt ? Lucifer lui-même ? Ou l’âme aimante d’une disparue ?…

Rose Soie – Camille Adler

517ou4zR0YL._SX307_BO1,204,203,200_

Ma première lecture commune de cette rentrée se fera avec Alec à la bibliothèque. Comme lecture simple, gentille et sans prise de tête, je pense qu’on risque de passer un bon petit moment avec cette romance historique dont l’intrigue se déroule en France dans le domaine de la couture et des beaux tissus.

Résumé : Paris, 1884. Rose de Saulnay est une jeune femme en avance sur son temps et a un goût immodéré pour la mode, ce que ne manque pas de lui reprocher son mari violent. C’est grâce à sa rencontre avec Alexander Wright, le couturier le plus en vue de la capitale, que Rose trouve le courage de réaliser son rêve : elle ouvre une boutique de confection. C’est le début d’une période à la fois difficile et grisante. Mais la passion qui lie Rose et Alexander se transforme peu à peu en un amour qui ne peut s’exposer au grand jour…

Je vous souhaite de belles découvertes littéraires pour ce mois de septembre ! Rentrée littéraire pour vous ou pas du tout ?