Cinder (The Lunar Chronicles #1) – Marissa Meyer

img_20170101_164112_437C’était un de mes défis pour l’année 2017, lire plus en VO. J’en lisais assez régulièrement à une époque et puis j’ai arrêté, finalement j’ai décidé de m’y remettre et notamment avec des livres young adult fantasy histoire que je ne sois pas trop larguée au niveau de la compréhension. Idéalement j’aimerai en lire au moins un par mois, minimum 6 dans l’année. Et ce mois de janvier, j’ai décidé de me lancer dans les Chroniques lunaires dont j’entends beaucoup parler. Grand bien m’a pris de le lire en VO car il m’a permis d’apprécier ma lecture malgré les moments où j’ai roulé des yeux (et qui auraient rendus mon avis exécrable en VF). Mais laissez-moi m’expliquer…

Résumé : Les humains et les androids se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque… Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille… Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sœurs. Sa rencontre avec le prince Kai va la précipiter au cœur d’une lutte intergalactique. Partagée entre le devoir et la liberté, la loyauté et la trahison, elle doit découvrir les secrets de son passé, afin de protéger l’avenir de son monde. (Babelio)

Les Chroniques lunaires, et notamment Cinder, s’appuie sur une réécriture du conte de Cendrillon. Je dirai plutôt que le livre en est seulement inspiré car il faut quand même dire que le conte est très loin. Certes on a Cinder, « esclave » d’une « belle-mère » ayant deux filles. Mais ici, Cinder est une androïde : de la chair, de la peau mais des parties du corps totalement mécanique. Une chose est sûre : le concept est original. Et c’est d’ailleurs ce qui m’a attiré pour cette lecture. Pourtant, j’ai quand même eu du mal à accepter ce côté hyper-futuriste. De base, je suis plus une habituée et adepte de fantasy et de fantastique alors un univers comme ça… l’adaptation fut rude et m’arracha de nombreux roulements des yeux. Mais ça, c’était jusqu’à ce que je parvienne à me détacher du conte de Cendrillon. Tant que je prenais le livre comme une réécriture, j’étais gênée par ces changements trop importants, quand j’ai décidé qu’il s’agissait d’une histoire à part entière (présentant des similitudes avec le conte), j’ai bien mieux apprécié ma lecture.

En VO, le vocabulaire « technique » de robotique est un peu difficile et beaucoup de mots m’ont échappé. Malgré ça, ça ne m’a pas gêné pour la compréhension globale du texte et j’ai été même ravie de voir à quel point je n’avais pas trop perdu (du moins pas autant que je le croyais). Tout ça m’encourage à continuer mon objectif VO. Ma prochaine lecture sera Rebel of the sand aka Rebelle du désert d’Alwyn Hamilton. J’ai également craqué sur ma première box littéraire : une fairyloot ! Et j’ai hâte de voir le livre VO YA qui m’attend dedans…

Lire ou ne pas lire : Cinder de Marissa Meyer ?

Même si ce n’est pas un coup de coeur, j’aurais tendance à dire oui. Un oui mitigé… 100 pages avant la fin, j’avais deviné le twist final, ça peu en déranger certains. En le lisant en anglais pour ma part, j’étais plutôt fière d’avoir réussi à le deviner, traduit, ça m’aurait certainement énervée. En dehors de ce twist final, j’ai trouvé les autres intrigues intéressantes et bien menées. Je ne sais pas encore sous quelle forme je vais continuer la saga mais sans aucun doute, je poursuivrai cette découverte.

Si vous ne l’avez pas encore lu et que vous êtes tenté, pensez bien à prendre du recul avec le conte originel dès le départ, votre lecture n’en sera que plus agréable !

Ma note : 15/20