Quatre livres à lire pour Halloween

livres à lire pour halloween

Coucou les booklovers,

En ce début de week-end (oui cette semaine la parution des articles est toute chamboulée), je me suis dit que ça pouvait être sympa de vous proposer les livres qui me font penser à Halloween. Forcément, au programme on retrouve des monstres, amateurs de fantastique, cet article est pour vous.

  • Lestat le vampire – Anne Rice (et toute la Chronique des vampires au final)

Résumé : Vampire impie, qui ne croit ni en Dieu ni au diable, ivre d’amour et de sensualité, résolu à découvrir les mystérieuses origines de ses semblables, Lestat se lance dans une quête effrénée qui va nous transporter du Paris de Louis XV à l’Égypte ancienne pour nous amener aujourd’hui à San Francisco où, devenu chanteur de rock, il lance un défi suprême aux « puissances des ténèbres ».
Fresque épique, mélodrame flamboyant et superbe roman de terreur, riche de l’héritage de la littérature populaire, « Lestat le vampire » bouscule les genres et les conventions pour nous offrir l’un des très grands livres de ces dernières années.

Vous le savez peut-être déjà, mais c’est de loin mon livre préféré de la saga même si j’en aime beaucoup d’autres. Lestat est mon personnage de fiction favori, anti-héro, et pourtant. En plus, c’est un vampire ! Direction PAL de Halloween non ?!

  • Les Hauts de Hurle-vent – Emily Brontë

Résumé : Lorsque Mr Earnshaw ramène d’un voyage un enfant abandonné, Heathcliff, les réactions de ses enfants évoquent les orages qui s’abattent sur le domaine des Hauts du Hurlevent. Le fils Hindley n’accepte pas cet enfant sombre et lui fait vivre un enfer. La fille, Catherine, se lie très vite à lui, d’un amour insaisissable et fusionnel. Tous trois grandissent, dans cet amas de sentiments aussi forts qu’opposés. Heathcliff devient un homme sans scrupule, qui jure de se venger des deux hommes ayant empêché le déploiement de son amour: Hindley, le frère ennemi, et Edgar, le mari de Catherine. La destruction de ces deux familles et de leurs descendances constitue alors son seul objectif. Dans les paysages sauvages et immuables des landes du Yorkshire, les déchirements sont nombreux, et cohabitent dans une passion extrême et des tourments destructeurs…

Franchement quoi de mieux que cette ambiance sombre, à la limite de l’horreur ? Dans ce livre, on frissonne d’épouvante en imaginant les fantômes et les comportements bien étranges font inévitablement à des cas de possessions démoniaques.

  • Les Dames du Lac – Marion Zimmer Bradley

Résumé : La légende du roi Arthur et des chevaliers de la Table ronde n’avait, depuis longtemps, inspiré un roman d’une telle envergure, d’un pareil souffle. Merlin l’Enchanteur, Arthur et son invincible épée, Lancelot du Lac et ses vaillants compagnons, tous sont présents mais ce sont ici les femmes qui tiennent les premiers rôles: Viviane, la Dame du Lac, Ygerne, duchesse de Cornouailles et mère d’Arthur, son épouse Guenièvre, Morgane la fée, soeur et amante du grand roi… Cette épopée envoûtante relate la lutte sans merci de deux mondes inconciliables, celui des druides et des anciennes croyances défendant désespérément un paradis perdu et celui de la nouvelle religion chrétienne supplantant peu à peu rites et mystères enracinés au coeur de la Grande-Bretagne avant qu’elle ne devienne l’Angleterre. 

Difficile de passer à côté de cet incontournable roman s’appuyant sur la légende arthurienne. Ce roman est empreint de magie et les femmes y tiennent un rôle des plus important. Les Dames du Lac est le tome 1 du Cycle d’Avalon de Marion Zimmer Bradley.

  • Anno Dracula – Kim Newman

Résumé : 1888: Dracula a épousé la veuve Victoria, et règne désormais sur la Grande-Bretagne. Les vampires sont sortis de la clandestinité mais tout n’est pas si simple dans cette version de Londres du XIXe siècle. Un assassin surnommé Scalpel d’Argent massacre les prostituées aux canines un peu trop aiguisées. Un simple mortel, Charles Beauregard, est envoyé pour le traquer et croisera au fil de son enquête des personnages aussi légendaires que Jack l’Éventreur, le docteur Jekyll ou Fu Manchu.

Encore des vampires me direz-vous ? Mais j’adore ça ! L’avantage du Dracule de Newman, c’est que l’on renoue avec le vampire traditionnel de Bram Stocker. Et c’est extrêmement bien fait. On sent que l’auteur a fait d’énormes recherches sur la période historique et il ressuscite des personnages de fiction de l’époque. J’avoue, j’adore ce crossover sur fond de Dracula.