Throwback Thursday Livresque #5 : Thanksgiving – Pardon

throwback

Coucou les booklovers,

Vous savez quel jour on est ? Jeudi ! Et le jeudi, c’est ? c’est ? Le Throwback Thursday Livresque de Bettie Rose Books ! Le principe : un thème, un conseil (ou pas) de lecture.

Le thème de cette semaine : Thanksgiving ou Pardon. 
Le conseil de Bettie Rose Books

Autant vous dire que j’ai galéré avec ce thème et que je galère encore à l’heure où j’écris ces lignes. Je n’ai clairement jamais lu un livre se passant à Thanksgiving, ni même à propos de pionniers aux States…et le Pardon…est également absent de mes livres. Seulement voilà, le thème n’est pas « pardonné » donc je peux prendre une légère tangente à propos de « non-pardon ». A savoir : la vengeance. Car dès lors que je pars sur cette idée, un seul livre (par ailleurs fabuleux) me vient en tête :

Le Comte de Monte Cristo – Alexandre Dumas

Résumé : « Attendre et espérer », voilà toute la sagesse d’Edmond Dantès. Fier marin sur le point d’être nommé capitaine et d’épouser sa bien-aimée, Mercédès, il est arrêté. Dénoncé comme bonapartiste il est enfermé au château d’If et attendra quatorze ans sa délivrance et sa vengeance. Elle sera terrible. Edmond Dantès est devenu riche et titré. Son vieux compagnon de cellule, l’abbé Faria, en lui révélant son secret, l’a fait comte de Monte-Cristo. Après sa spectaculaire évasion, les fortunes se font et se défont au gré de son implacable volonté. Dumas raconte ces aventures extraordinaires avec génie, « Il lui a fallu des excès de vie pour renouveler cet énorme foyer de vie », disait George Sand, admirative. (Babelio)

Si le « Pardon » n’est pas abordé comme tel dans ce grand classique de la littérature française, c’est tout de même une notion qui plane sur la totalité de l’histoire. Edmond Dantès n’arrive pas à pardonner et, de fait, est mu par un sentiment de haine et de vengeance qu’il doit accomplir pour trouver le repos.

Quand j’ai lu ce livre, j’avais un préjugé : celui de m’ennuyer. C’est un classique français. Il doit faire presque 2 000 pages réparties en 2 tomes  aussi épais que mon poing. Mais l’histoire me plaisait, j’avais aimé les films et par dessus tout, j’avais vraiment envie d’ajouter cette lecture à ma pile lue. Je n’ai pas regretté une seule seconde, je ne me suis pas ennuyée une seule ligne. J’ai découvert un Alexandre Dumas à la plume magique. J’ai été transportée. J’ai voyagé avec Dantès tout au long des ruses qu’il met en place et de ses déguisements.

Si au début je cautionnais les actes d’Edmond, j’ai fini par avoir pitié de lui. Ce personnage est toujours en souffrance pour la bonne et simple raison qu’il ne pardonne pas. La haine a remplacé tout autre sentiment et le seul but de sa vie est la vengeance. Un personnage extrêmement intéressant mais un exemple terrible à suivre.

Vous avez déjà lu ce classique français ? Qu’en avez-vous pensé ?

Publicités