5 livres à lire pour se rafraîchir en cas de canicule #2

Hello les Earl Grey’s !

J’avais prévu de partager avec vous un autre article aujourd’hui mais la météo de la semaine dernière m’a fait changer d’avis. J’habite le département qui a dépassé les records nationaux de températures, le Gard. Le thermomètre est monté jusqu’à 44°C chez moi et oui, c’était dur. Système D mis en route, toutes les astuces sont bonnes depuis le carrelage bien frais au bain de pieds en passant par le pain de glace ! Mais il existe une autre tactique : la lecture rafraîchissante. En 2017, je vous avais déjà proposé une sélection, en voici une autre, histoire de faire tomber un peu la température.

La mythologie viking – Neil Gaiman

51RvHY8PXJL._SX297_BO1,204,203,200_Si vous êtes déjà connaisseur de la mythologie scandinave, la narration de Neil Gaiman n’apportera rien de plus à votre moulin à eau, mais si vous ne vous êtes jamais vraiment penché sur le sujet, autant le faire avec la façon d’écrire de cet auteur. Au programme : les meilleures aventures des sagas des Dieux nordiques avec Odin, Thor et l’incroyablement rusé et malin Loki.

Résumé : La légende raconte qu’il existerait neuf mondes, reliés par Yggdrasil, le frêne puissant et parfait. C’est là le théâtre des aventures d’Odin, le plus grand et ancien dieu, Père de tout ; de son fils aîné Thor, fort et tumultueux, armé de Mjollnir, son légendaire marteau ; et de Loki, séduisant, rusé et manipulateur inégalable. Dieux trop humains, parfois sages, souvent impétueux, quelquefois tricheurs, ils guerroient, se défient et se trahissent. Jusqu’à Ragnarok, la fin de toutes choses. Voici leur histoire, rapportée par Neil Gaiman, le plus grand des conteurs.

Les racontars arctiques – Jorn Riel

41jSeaOkykL._SX341_BO1,204,203,200_Cette lecture est particulièrement idéale. Car si Les racontars arctiques sont disponibles en intégrale, ils sont également disponibles sous le format d’une vingtaine de petits ouvrages proposés à la base par l’auteur. J’ai lu Le naufrage de la Vesle Mari et autres racontars, et La vierge froide et autre racontars. Un vrai régal. Le lecteur est plongé en plein milieu du Groënland, perdu dans une nature encore sauvage, on ne sait plus où s’arrête la réalité et où commence les légendes dans le cœur de ces hommes endurcis.

Résumé : Des glaces du Groenland où il a séjourné seize ans, Jorn Riel rapporte les savoureux racontars d’une bande de joyeux drilles, chasseurs-trappeurs à leurs heures. Qu’ils soient redoutable conquistador, curé d’enfer ou écrivain sans crayon, ils ont tous une aventure déjantée ou une expérience fabuleusement absurde à raconter, aussi décapante que le tord-boyaux qu’ils avalent à grands flots. Portés par le vent d’arctique, les secrets mal gardés deviennent vite de chaleureux récits prêts à faire fondre la banquise ! 

Le livre de Dina – Herbjorg Wassmo

41jZEm3HA7L._SX349_BO1,204,203,200_Le livre de Dina nous amène tout droit en Norvège. J’ai été très surprise par ce livre dès le départ car le caractère du personnage principal est aussi aride, âpre et sauvage que le territoire sur lequel elle vit. Dina n’est pas un personnage attachant. Et pourtant, alors que c’est la qualité principale d’un livre, j’ai tout de même trouvé ce livre exceptionnel. La folie de Dina n’est pas sans rappeler celle des personnages des Hauts de Hurlevent où le paysage chaotique imprègne la totalité du livre jusqu’à l’âme des personnages.

Résumé : Sur les hauteurs sauvages de l’extrême Norvège, Dina règne en déesse obscure. Enfant coupable et délaissée, future maîtresse du domaine de Reisnes, elle grandit et traverse son destin dans un bouillonnement féroce que rien ne peut brider. Autour d’elle, le drame se noue dans le feu et la glace. Car Dina, Ève brûlante, éternelle indomptée, chevauche à travers vents sans trouver le repos… Déjà entrée au panthéon de la littérature scandinave, Herbjørg Wassmo donne vie à sa plus grande héroïne dans une trilogie incantatoire et légendaire. 

La reine des neiges – Hans Christian Andersen

51g02RHygKL._SX346_BO1,204,203,200_Quoi de mieux que de revenir à la base pour se rafraîchir un peu : lecture courte et légère pour les jours les plus horribles de la canicule où la concentration est compliquée. Nous pouvons ressortir nos livres de contes et y dénicher La reine des neiges d’Andersen pour renouer avec la première histoire et laisser de côté pour un temps Elsa et Anna. Un conte que j’ai toujours énormément apprécié depuis mon plus jeune âge.

Résumé : Pour jouer un mauvais tour aux hommes, le diable a fabriqué un miroir qui ne reflète que la laideur des choses. Atteint par un éclat de ce verre maléfique, le petit Kay se laisse entraîner par la Reine des Neiges dans son pays de glace. Gerda, son amie, est bien décidée à le retrouver. C’est le début d’un long voyage à travers le vaste monde…

Anna Karenine – Tolstoï

412-Ntw-+LL._SX307_BO1,204,203,200_Pour terminer, je vous propose de partir en Russie avec Anna Karenine. J’avais beaucoup aimé ce roman et c’est avec plaisir que je vous le conseille aujourd’hui. Dans ces pays au climat rude, la personnalité et la folie semble étroitement mêlées, l’un influençant l’autre avec une facilité déconcertante. Un livre extraordinaire qui happe le lecteur et le maintient sous son charme jusqu’aux dernières pages ravageuses.

Résumé : Anna n’est pas qu’une femme, qu’un splendide spécimen du sexe féminin, c’est une femme dotée d’un sens moral entier, tout d’un bloc, prédominant : tout ce qui fait partie de sa personne est important, a une intensité dramatique, et cela s’applique aussi bien à son amour.
Elle n’est pas, comme Emma Bovary, une rêveuse de province, une femme désenchantée qui court en rasant des murs croulants vers les lits d’amants interchangeables. Anna donne à Vronski toute sa vie.
Elle part vivre avec lui d’abord en Italie, puis dans les terres de la Russie centrale, bien que cette liaison « notoire » la stigmatise, aux yeux du monde immoral dans lequel elle évolue, comme une femme immorale. Anna scandalise la société hypocrite moins par sa liaison amoureuse que par son mépris affiché des conventions sociales.
Avec Anna Karénine, Tolstoï atteint le comble de la perfection créative.

Et vous, quelles sont vos lectures fraîches pour survivre à la canicule ? En avez-vous lu certaines ? J’espère en tout cas que vous allez bien ! Pensez à vous hydrater régulièrement ! Je vous souhaite une belle journée !

Publicités

4 réflexions sur “5 livres à lire pour se rafraîchir en cas de canicule #2

  1. J’adore la mythologie, j’ai donc très envie de découvrir La Mythologie viking, surtout après avoir lu et adoré American gods de l’auteur.
    Anna Karénine me fait aussi de l’oeil mais je compte encore attendre avant de me décider.

    Aimé par 1 personne

    • Gaiman n’apporte pas grand chose de plus aux sagas scandinaves hein, mais effectivement si tu ne connais pas encore, autant la découvrir avec lui, c’est toujours classe de dire « Neil Gaiman m’a raconté la mythologie scandinave le premier » hihi
      Anna Karenine si tu ne te sens pas prête encore, ne te force pas. Ce livre est vraiment puissant.

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.