Un gentleman dans l’étang – Christy Saubesty : Flic Flac fait la grenouille

515ulypoi+L._SX319_BO1,204,203,200_Je remercie les éditions Pygmalion ainsi que Babelio pour la découverte de ce roman !

Le mois dernier, j’ai participé à la masse critique de Babelio, un peu sur un coup de tête puisque j’étais plutôt dans l’optique de limiter les services de presse afin de faire diminuer ma pile à lire papier. Mais il y avait plusieurs titres qui m’intéressaient bien et voilà que je reçois Un gentleman dans l’étang, réécriture moderne du conte La fille du roi et la grenouille. C’est Christy Saubesty qui s’atèle à cette tâche et malheureusement pour moi, la mayonnaise n’a pas pris, je suis la première à le regretter. Je vous explique pourquoi…

Résumé : « Marie épousseta son pantacourt, puis contourna l’arbre pour s’approcher de l’étang. Elle s’accroupit en grommelant, effleura la surface saumâtre de l’eau et lâcha une nouvelle bordée de jurons. Si je peux me permettre…, commença Mathieu. C’est gentil, mais non, le coupa aussitôt la jeune femme en se relevant. Il n y a plus rien à faire. Mon collier est tombé dans l’eau. C’est un bijou auquel je tiens énormément et… Mathieu posa son journal, retira sa veste et commença à rouler ses manches. » Marie se sent enfin prête à prendre la vie à bras le corps et à s’autoriser à être elle-même. La tâche serait toutefois plus simple si elle n’avait pas la fâcheuse habitude de se mettre dans des situations délicates. Gérer le Tutti-Fleuri pendant le congé maternité de sa s ur ne faisait pas partie de ses rêves de petite fille, surtout quand, comme elle, l’action passe avant la réflexion. Sa récente rencontre avec l’irritant Mathieu, gentleman barboteur et sauveteur en titre des causes perdues, va cependant changer la donne…

Une romance à l’état pur

Après cette lecture, je suis bien contrainte d’admettre que je ne suis pas une fan inconditionnelle de romance. Ou que la romance fait partie des genres où je ne suis absolument pas bon public. J’aime la romance, j’adore Jane Austen, c’est un signe non ? J’aime généralement la romance historique et…. Finalement, je me rends compte que j’aime surtout la romance lorsqu’elle est liée à un contexte historique, des événements, une thématique développée. Mais lorsqu’il ne s’agit que d’une romance pour… ben parler d’une histoire d’amour comme les téléfilms de Noël (que j’adore pourtant mais dans lesquels on trouve souvent une thématique telle que le lien social, l’importance de la famille, de son entourage, les valeurs humaines) et bien je manque cruellement d’intérêt. Malheureusement, c’est ce qu’il s’est produit avec cette lecture. Toutes celles et ceux qui aiment la romance de manière générale et sans critère, vous aimerez. Pour celleux qui recherchent un petit truc en plus, ce n’est pas ce livre qu’il vous faut.

La réécriture de conte : La fille du roi et la grenouille

Je déteste ne pas aimer un livre. Encore plus quand l’autrice est française. J’aime soutenir les auteurs et autrices de mon pays mais je dois aussi reconnaître que parfois, je me plante totalement et que je ne fais pas partie de la cible des lecteurs de tel ou tel livre. C’est totalement le cas ici. J’ai apprécié le fait que Pygmalion ait placé le conte à la fin de l’ouvrage (quoique, je l’ai lu avant pour bien me remettre le conte en tête) mais du coup, cela incite le lecteur à comparer énormément le conte et la réécriture. C’est ce qui m’est arrivée. J’ai été déçue de certains choix de l’autrice et surtout, j’ai trouvé qu’elle s’en éloignait beaucoup. Déjà que le placer à une époque moderne est déstabilisant (mais très intéressant), je pense qu’elle aurait pu reprendre plus d’éléments du conte afin de mieux rendre l’aspect conte. Vous me direz, ce n’est que mes goûts personnels, et c’est vrai. Le fait est que pour moi, le récit n’est pas allé assez loin dans l’attachement au conte de Grimm.

Lire ou ne pas lire : Un gentleman dans l’étang de Christy Saubesty ?

Pour moi, c’est un flop. Je pense que je ne suis absolument pas la cible de cette collection. Je me suis fait avoir par le fait qu’il s’agisse d’une réécriture de conte mais on est vraiment dans de la romance pure, contemporaine, new romance. Mon amour pour l’histoire et le vintage n’a pas été satisfait. J’admets, pour moi, c’est un échec et cette collection de Pygmalion n’est pas pour moi. Mais pour le coup les amateurs de romance contemporaine et new romance se délecteront sûrement de cette histoire rafraîchissante avec une héroïne maladroite qui fond souvent en larmes.

Publicités

Le Clairvoyage – Anne Fakhouri : un conte de fée pas si jeunesse

41wq2Iu3DJL._SX300_BO1,204,203,200_Depuis le lancement de la collection poche de L’Atalante, j’avais envie de tester leur catalogue. Déjà, je dois dire que la charte graphique de ces poches est absolument somptueuse et brille par sa sobriété élégante et originale. J’ai donc jeté mon dévolu sur Le Clairvoyage, une histoire de conte de fées ne pouvait que m’inspirait pour cette escale en pays Atalantais.

Résumé : J’ai appelé les marraines sur ton berceau pour m’assurer que tu aurais tout ce qu’il faut pour être heureuse. Il n’y a pas eu de problème pour l’intelligence et le courage. Ce sont des qualités qu’elles ont l’habitude de donner. Quand j’ai demandé l’amour, pour toi, elles ont un peu… Bref, elles ont commencé à pinailler. Confiée, à la mort de ses parents, à un oncle qu’elle ne connaît pas, Clara découvre une famille excentrique et devient la pièce maîtresse d’une bataille âpre entre le monde des fées et le monde des humains. Clara arrivera-t-elle à dépasser ses peurs pour « entrer dans l’aventure » ? Un classique de la littérature, jeunesse et adulte. Grand Prix de l’Imaginaire 2010.

Un livre jeunesse qui aborde des sujets complexes

Dans Le Clairvoyage, on suit l’histoire de Clara. Jeune fille de 12 ans, assez précoce pour son âge et devenue orpheline du jour au lendemain. Oui, comme vous pouvez le constater, le livre ne commence pas de façon très joyeuse. Peut-on même dire que ce livre est triste ou joyeux ? Ni l’un, ni l’autre.
Le récit aborde inévitablement le deuil, le manque et la solitude. Même si Clara est recueillie par sa famille (aussi étrange soit elle), une profonde solitude s’empare d’elle. C’est un sujet difficile à aborder avec des enfants, c’est une évidence. Encore plus la perte d’un parent proche. Mais grâce au conte de fée et à une certaine folie qui s’empare des personnages et du lecteur, l’approche du deuil est plus douce et subtile qu’il aurait pu l’être. Je pense que c’est d’ailleurs un des intérêts principaux de ce livre jeunesse.

Une douce folie qui fait écho à Alice de Lewis Caroll

Dès les premières pages, il m’a été assez difficile d’éloigner mon esprit d’Alice au pays des merveilles. La façon de conter l’histoire d’Anne Fakhouri en est imprégnée en totalité notamment par la folie des personnages.
Le parti pris est celui des fées pas si bienveillante que cela, celles qui enlèvent des enfants et les échangent avec les leurs, celles qui rendent fou les malheureux mortels se perdant sur leur territoire. C’est cette douce folie qui déteint sur l’univers de Clara, s’immisce dans le moindre recoin de la maison de son oncle ainsi que dans l’esprit du lecteur. On touche parfois à la notion d’absurde. Il faut accepter de ne pas tout saisir, se laisser porter par cette folie féerique. Clara découvre les liens de sa famille avec le monde des fées et va y être liée à son tour, un peu malgré elle.

Lire ou ne pas lire : Le Clairvoyage d’Anne Fakhouri ?

Si cette lecture n’est pas un coup de cœur, j’ai pourtant adoré ce récit de conte de fée. Adorant Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll, j’ai adoré la folie et l’absurdité de l’histoire. J’ai trouvé quand même l’écriture un peu complexe alors qu’il cible un lectorat de 9-12 ans. Une lecture avec l’enfant me semble indispensable pour pouvoir répondre à ses questions car il en aura forcément. Cela dit, Le Clairvoyage reste extrêmement intéressant et totalement magique. Si vous aimez ce genre d’univers, si vous aimez Alice au pays des merveilles, vous pouvez y aller les yeux fermés !

Mes lectures prévues | Octobre 2018

BIlan 2017 (1)

Coucou les Earl Grey’s !

Ne serait-ce pas le début du mois d’octobre qui pointe son nez ? Et qui dit début de mois, dit prévisions de lecture ! Alors en plus de ça, Octobre est le mois de l’imaginaire, forcément, ma pile à lire sera sous le signe de l’imagination que ce soit du fantastique, de la dystopie, de la science-fiction… J’ai d’ailleurs déjà lu Le Clairvoyage qui était initialement prévu et je compte bien vous proposer une petite chronique car c’était un fameux moment de lecture !
Pour fêter l’imaginaire, je vous donne également rendez-vous en story instagram, chaque jour, je vous présenterai un livre imaginaire que j’ai aimé ou que j’ai hâte de lire de ma PAL ! En attendant, place à mes envies du mois :

L’école de la nuit – Deborah Harkness

51foOgDYQ2L._SX307_BO1,204,203,200_J’ai lu le tome 1 de cette trilogie au début de l’année mais le printemps arrivait et je n’étais pas dans le « mood » pour la continuer. J’ai donc décidé d’attendre l’automne et c’est avec énormément de plaisir que je vais retrouver les deux protagonistes de cette série que j’avais adoré dans le premier volet !

Résumé (peut-être à ne pas lire si vous n’avez pas lu le tome 1) : Diana Bishop, jeune historienne héritière d’une puissante lignée de sorcières, et le vampire Matthew Clairmont ont brisé le pacte qui leur interdisait de s’aimer. Quand Diana a découvert l’Ashmole 782, un manuscrit alchimique, à la bibliothèque d’Oxford, elle a déclenché un conflit millénaire. La paix fragile entre les vampires, les sorcières, les démons et les humains est désormais menacée. Déterminés à percer le mystère du manuscrit perdu, et tentant d’échapper à leurs ennemis, Diana et Matthew ont fui à Londres… en 1590. Un monde d’espions et de subterfuges, qui les plonge dans les arcanes du passé de Matthew et les confronte aux pouvoirs de Diana. Et à l’inquiétante Ecole de la nuit.

La Mythologie Viking – Neil Gaiman

51RvHY8PXJL._SX297_BO1,204,203,200_Quoi de mieux que de lire du Neil Gaiman durant le mois de l’imaginaire ? Quoi de mieux que de découvrir son interprétation de la mythologie nordique ? Je sais déjà que je vais me régaler avec cette lecture car je fais confiance à cet auteur les yeux fermés !

Résumé : La légende raconte qu’il existerait neuf mondes, reliés par Yggdrasil, le frêne puissant et parfait. C’est là le théâtre des aventures d’Odin, le plus grand et ancien dieu, Père de tout ; de son fils aîné Thor, fort et tumultueux, armé de Mjollnir, son légendaire marteau ; et de Loki, séduisant, rusé et manipulateur inégalable. Dieux trop humains, parfois sages, souvent impétueux, quelquefois tricheurs, ils guerroient, se défient et se trahissent. Jusqu’à Ragnarok, la fin de toutes choses.
Voici leur histoire, rapportée par Neil Gaiman, le plus grand des conteurs.

Le Meilleur des mondes – Aldous Huxley

51SeUgwj+2L._SX303_BO1,204,203,200_Un classique de l’imaginaire, une dystopie sans doute aussi effrayante que le 1984 de George Orwell, je poursuis ma découverte des grands textes de l’imaginaire.

Résumé : Voici près d’un siècle, dans d’étourdissantes visions, Aldous Huxley imagine une civilisation future jusque dans ses rouages les plus surprenants : un Etat Mondial, parfaitement hiérarchisé, a cantonné les derniers humains « sauvages » dans des réserves. La culture in vitro des foetus a engendré le règne des « Alphas », génétiquement déterminés à être l’élite dirigeante. Les castes inférieures, elles, sont conditionnées pour se satisfaire pleinement de leur sort. Dans cette société où le bonheur est loi, famille, monogamie, sentiments sont bannis. Le meilleur des mondes est possible. Aujourd’hui, il nous paraît même familier…

Illuminae (Dossier Alexander #1) – Amie Kaufman & Jay Kristoff

51is0ikeIWL._SX332_BO1,204,203,200_Cela fait un moment que le monstre traîne dans ma PAL, je me dis qu’il est grand temps de l’en sortir. Pour prétexte, ce mois de l’imaginaire qui va me permettre de découvrir ce roman jeunesse à la construction bien intrigante. J’avoue, maintenant qu’il est officiellement dans ma PAL prioritaire, j’ai hâte de le découvrir !

Résumé : Ce matin 2575, lorsque Kady rompt avec Ezra, elle croit avoir vécu le pire moment de sa vie. L’après-midi même, leur planète est attaquée par une entreprise interstellaire sans foi ni loi – BeiTech. Obligés de fuir, Kady embarque sur le vaisseau Hypatia, Ezra sur l’Alexander.
Très vite, Kady soupçonne les autorités de leur cacher la vérité. Avec l’aide d’Ezra – le seul en qui elle peut avoir confiance -, elle pirate le réseau informatique de leur flotte, accédant ainsi à des données confidentielles qui mettent en cause leur propre état-major.
Alors qu’ils sont toujours traqués par BeiTech, l’Intelligence Artificielle censée les protéger se met à agir de façon étrange…

Retour au pays – Robin Hobb

511CW8CKMNL._SX307_BO1,204,203,200_Je ne sais pas encore quand, mais je compte bien me lancer dans la série des Aventuriers de la mer qui attend sagement dans ma PAL. Mais avant tout, je vais commencer par lire ce court récit présenté comme étant un prélude aux cycles des Aventuriers de la mer mais aussi de L’assassin royal que j’avais tant aimé.

Résumé : Jathan Rochecarre, sa femme Valjine et leurs enfants vivent très aisément à Jamaillia, une cité qui vénère la divinité Sâ. Mais par suite d’un complot contre le Gouverneur Esclépius, ils sont contraints à l’exil. Après un long et pénible voyage à bord d’un bateau, tous les passagers s’installent sur les rives du fleuves du désert des Pluies. Confrontée à de terribles conditions de vie, Valjine fait tout pour prendre soin des siens. Mais les exilés de Jamaillia découvrent bientôt les vestiges d’une cité souterraine ; Valjine résiste désespérément à l’envoûtement et à la soif de richesses, mais elle sera à son tour happées par ce monde mystérieux…

Les idées nouvelles pour comprendre le XXIe siècle – Rémi Noyon & Philippe Vion-Dury

51XRCw8gOYL._SX334_BO1,204,203,200_Je remercie Allary Editions et les auteurs pour l’envoi de ce livre dont la 4e de couverture m’a interpellé immédiatement. Je connais certaines idées abordées, plus ou moins bien, d’autres pas du tout. Afin de mieux comprendre le monde dans lequel j’évolue et celui qui est en passe de naître, je me suis dit que cette lecture ne pourrait qu’être intéressante et enrichissante.

Résumé : Le revenu universel est-il à l’origine une idée de droite ou de gauche ? Comment fonctionne le bitcoin et quel projet politique y a-t-il derrière ? Qu’est-ce que la théorie des communs et pourquoi renouvelle-t-elle notre regard sur la propriété ? Qu’est-ce que le transhumanisme ? Le posthumanisme ? Le spécisme ? Le véganisme ? L’hétéropatriarcat ? Le masculinisme ? Où nous emmène l’ubérisation ? D’où vient le concept de car ? Qu’est-ce qu’une banque de temps ? Une monnaie locale ? Où va le féminisme à l’heure de #MeToo ? Quelles sont les différentes conceptions de la décroissance ?…
Longtemps cantonnées à des cercles militants, ces nouvelles idées politiques ébranlent les idéologies du XXe siècle et façonnent le monde qui vient. Pourtant, elle restent caricaturées ou simplement méconnues.
Ce livre nous les présente de façon claire et sans parti pris. Il a pour ambition d’aider le citoyen d’aujourd’hui à comprendre le XXIe siècle.

Et vous, qu’allez-vous lire en Octobre ? Fêtez-vous aussi l’imaginaire ? Je vous souhaite, en tout cas, de belles découvertes littéraires !