La maison de la falaise – Audrey Perri : une saga familiale dramatique réussie

IMG_20180716_131813_276Avant toutes choses, je tiens à remercier City éditions et Audrey Perri pour l’occasion de découvrir ce roman.

Après avoir lu Une bonne âme d’Audrey Perri, il était assez évident pour moi que je lirai son roman La maison de la falaise. J’avais beaucoup apprécié la plume de l’autrice, une plume très introspective vis-à-vis de ses personnages, qui peut surprendre, mais qui est subtile et douce. Et je n’ai pas été déçue par ma lecture. Je suis d’ailleurs contente d’avoir attendue d’être au calme pour le lire et en apprécier tout le charme.

Résumé : Dévastée par une récente rupture, Alma quitte Londres pour passer l’été chez sa grand-mère dans un petit village, au bord de la mer. C’est là, dans la bibliothèque familiale, qu’elle découvre entre les pages d’un livre une ancienne lettre.
Le courrier est adressé à l’arrière-grand-mère d’Alma, employée autrefois chez les Wilson, une famille habitant dans une grande maison battue par les embruns. Qui est cette femme noyée dont la lettre parle avec tant de douleur  ? Quel rôle a joué par sa propre famille dans ce drame  ?
Alma se lance sur les traces de Selina Wilson, une jeune femme qui a vécu dans les années 1910. Une femme éprise de liberté et refusant de se plier à un mariage arrangé. Dans les méandres d’une histoire familale dévastée, Julia va découvrir un secret bouleversant…
Une étourdissante saga familiale.

Alma est dévastée après sa séparation et part se réfugier un temps chez sa grand-mère Mina. Grâce à Audrey, le lecteur plonge directement dans le ressenti d’Alma et de chaque personnage de l’histoire. Malgré le fait que je ne me suis identifiée à aucune d’entre elles, bien trop différentes de moi, Audrey Perri a su créer une véritable empathie avec chaque femme qui peuple ce roman. Que ce soit Alma, Mina, Laura ou Sibyl, on finit par s’attacher et compatir avec elles. Elles vivent toutes une histoire terrible, peu importe le point de vue et c’est avec brio que l’autrice nous décrit chaque regard, chaque geste, chaque pensée.

Le lecteur vogue entre deux périodes tout au long du texte, alternant l’époque contemporaine où Alma découvre la lettre chez sa grand-mère et le début du XXe siècle où les destins de deux familles s’entrecroisent. Mon seul regret étant qu’Alma mène son enquête de façon assez peu soutenue, certes l’histoire avance mais peut-être pas assez vite à mon goût (je reconnais que c’est sans doute dû à mon attrait pour l’imaginaire dans lequel les récits vont toujours assez vite et ce n’est pas du tout le style de l’autrice). Le lecteur finit quand même par obtenir le fin mot de l’histoire et je m’y suis totalement laissée prendre. Certains twists étaient évidents (ça ne me dérange pas) mais certains autres pas du tout, ça m’a beaucoup surpris !

Audrey Perri écrit le drame à la perfection. Déjà dans Une bonne âme, j’avais pu noter son attachement à un sujet difficile et peu joyeux. On est loin du roman feel good et ce n’est pas son but avec ce roman. On se rapproche plutôt des terribles saga familiales du genre de Downton Abbey où il y a de la joie, oui, mais aussi beaucoup de rebondissements qui font mal au cœur. Côté plume, je n’ai pas pu m’empêcher de la rapprocher de Jane Austen. Les phrases sont parfois longues mais chaque mot est choisi, utile. Son style colle bien à son attrait pour l’introspection car souvent, dans nos esprits, les réflexions sont à rallonge, passant d’une idée à l’autre au gré du flux de pensées.

Lire ou ne pas lire : La maison de la falaise de Audrey Perri ?

Si vous aimez Jane Austen, Downton Abbey, les fresques familiales, les drames, les moments de vie ce roman vous plaira à coup sûr. La maison de la falaise dévoile des personnages imparfaits, à l’image de la vie, et ces imperfections les font apprécier au lecteur tout au long du récit. On découvre le secret de ces femmes avec douceur, et cela ne nous enlève rien à la terrible nouvelle qui s’abat sur l’histoire assombrissant inévitablement leurs destins. J’ai apprécié la narration de l’autrice toute en finesse et c’est toujours avec plaisir que je suivrai ses prochains écrits.

Publicités

4 réflexions sur “La maison de la falaise – Audrey Perri : une saga familiale dramatique réussie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.