Mrs Muir et le fantôme – R.A. Dick : Quand un revenant vous mène la vie dure

IMG_20180528_124722_051Aujourd’hui, je vous entraîne avec moi pour un voyage dans le passé. Cela faisait quelques temps que je n’avais pas lu de livres fin XIXe, début XXe et je dois bien dire que ce fut un séjour agréable en compagnie de Mrs Muir et le fantôme. R.A. Dick est une autrice britannique (1898 – 1979) qui propose dans ce roman un agréable tête à tête entre une veuve et le fantôme d’un capitaine décédé. Je ne savais pas à quoi m’attendre vraiment lorsque j’ai commencé cette lecture mais une chose est sûre, j’aime me laisser surprendre et ce fut le cas ici.

Résumé : Au début des années 1900, en Angleterre, une jeune et belle veuve, Lucy Muir, décide de louer un cottage dans la station balnéaire de Whitecliff où elle s’installe avec fils, sa fille et sa fidèle servante, Martha, afin d’échapper à sa belle-famille.
Dès le premier soir, elle surprend l’apparition du fantôme de l’ancien propriétaire, un capitaine de marine du nom de Daniel Gregg. Se noue alors entre eux une relation d’abord amicale, à peine troublée par quelques bouderies…

Avant toute chose, je précise que j’avais emprunté ce livre à ma mère qui me l’avait chaudement recommandé. Elle l’avait acheté il y a deux ans durant le Festival du cinéma d’Alès, Itinérances, au stand de la librairie Sauramps. Chaque année, on aime bien se laisser tenter par un livre là-bas. Il n’y a que cette année où nous n’avons pas craqué (faut croire qu’on devient raisonnable !) Le livre a donc inspiré un film en 1947, L’Aventure de Mme Muir, mais également une série, Madame et son fantôme, entre 1968 et 1970. Je n’ai vu ni l’un ni l’autre et j’ai donc découvert cette histoire pour la première fois avec le roman.

L’intrigue se déroule en Angleterre, entre Londres, Whitchester et une petite station balnéaire. Mrs Muir, jeune veuve, est forcée de déménager avec ses deux enfants faute de moyens financiers et s’installe avec volonté dans un cottage de bord de mer, hanté. Dès son arrivée, le fantôme du Capitaine Gregg discute avec elle. S’il croyait qu’il la ferait fuir, c’est râpé. Une amitié solide va naître de cette relation entre les deux personnages principaux.

background-beach-beautiful-719597

Lucy Muir est un personnage naïf et fragile, elle ne montre pas un tempérament ni un caractère très fort, souvent influencée qu’elle l’est par son entourage. L’héroïne est donc un brin fade mais cette douceur plate est contrebalancée par le caractère impétueux du fantôme. Bourru, vif, impulsif, un peu grognon aussi parfois, le Capitaine Gregg relève tout le récit et le saupoudre d’une note épicée en plus du comique de situation qu’il dégage souvent. Le fantôme, sans le reconnaître, s’attache rapidement à la veuve à qui il donne rapidement le surnom de Lucia. Sous ses aspects de vieux loup de mer, on lui découvre un cœur qui, même s’il ne bat plus, s’anime dès qu’il s’agit de son amie.

Le récit est court, mais j’ai trouvé cela suffisant. Certes, certains personnages sont laissés de côté mais cela ne m’a vraiment pas dérangé. L’histoire se centre sur la veuve et le fantôme comme l’indique clairement le titre. R.A. Dick a développé un peu les enfants de Lucy mais cela s’arrête là. La narration en est d’autant plus dynamique et la sensation du « juste ce qu’il faut » laisse un très bon goût de lecture après l’avoir terminé.

Lire ou ne pas lire : Mrs Muir et le fantôme de R.A. Dick ?

Sans être un chef d’oeuvre, ce roman a toutes les qualités pour vous faire passer un agréable moment de lecture. J’adore lorsque la littéraire des XIXe et XXe siècle offre aux lecteurs quelque chose de différent des Grands Classiques. Ici, le roman est court, on y trouve du surnaturel et une fin qui flirte sévèrement avec le romantisme. Oui, on s’attend à cette fin. Et alors ? Personnellement, je n’en voulais vraiment pas une autre et j’ai refermé le livre le sourire aux lèvres ! Alors, ça vous dit ?

Publicités

3 réflexions sur “Mrs Muir et le fantôme – R.A. Dick : Quand un revenant vous mène la vie dure

  1. Je l’ai lu il ya quelques annees et j’avais bien aime aussi. Et en lisant ta chronique, pendant quelques instants, je me suis dis que je ne me souvenais pas de la fin puis ca m’est revenu et je partage tout a fait ton avis la concernant!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.