Un bon parti – Curtis Sittenfeld : Orgueil et Préjugés de nos jours…

IMG_20180227_163317_553Tout d’abord, je tiens à remercier les éditions Presses de La Cité et Babelio pour cette lecture.

Vous connaissez mon amour pour Jane Austen et particulièrement Orgueil & Préjugés, alors quand on m’a proposé de lire cette réécriture du cultissime roman, je n’ai pas vraiment hésité même si je suis un peu overbookée et que je galère très fortement à trouver des créneaux de lecture. Mais au diable l’appréhension de ne pas parvenir à le terminer ! Il faut dire que l’écriture fluide et la traduction agréable de Un bon parti ne sont pas pour rien dans le fait de pouvoir dévorer ce livre (non, pas littéralement, je vous rassure). Ce n’est pas un coup de cœur, mais cette réécriture s’en sort haut la main en évitant les écueils de l’exercice.

Résumé : La tension est palpable chez toutes les mères de Cincinnati : Chip Bingley, beau médecin, célèbre participant d’une émission de téléréalité, vient de s’installer en ville et… c’est un cœur à prendre. Elizabeth, de passage pour aider sa mère après l’accident de son père, se fiche bien de tous cette agitation, d’autant que Chip est toujours accompagné de son insupportable et suffisant collègue, Fitzwilliam Darcy. Elle tente de redresser les finances familiales en dépit d’une mère qui utilise le shopping en ligne comme psychothérapie et de ses trois sœurs qui vivent encore au crochet de leurs parents dans une maison qui part à vau-l’eau. Mais elle doit aussi veiller sur son père, qui préférerait s’enfiler un bon steak plutôt que de respecter les recommandations du médecin, et sur sa sœur Jane, en train de succomber au charme, ennuyeux mais certain, de Chip.

Quand j’ai vu que ce roman était une réécriture de Orgueil & Préjugés, j’étais à la fois curieuse et un peu effrayée. Difficile de s’attaquer à un livre culte, surtout de le réécrire sans dénaturer le plaisir de le lire tout en l’adaptant à un univers contemporain. J’ai donc commencé ma lecture avec un peu d’appréhension mais je me suis vite laissée emportée par la fluidité de l’écriture. Malgré ses 500 pages, le roman se lit extrêmement vite avec des chapitres très courts qui rendent le récit vraiment dynamique.

Bien évidemment, on ne retrouve pas totalement le livre de Jane Austen et les sujets qu’elle met en avant dans son oeuvre. Quoique. Le propos d’Austen était avant tout de dénoncer une société hypocrite et superficielle au sein de la noblesse et même si le parti pris est sans doute plus subtil, on se retrouve bien dans une tranche de population aisée que ce soit matériellement ou dans les origines familiales. Certes, ça ne va pas assez loin, j’en attendais peut-être un peu plus de ce côté-là d’où le fait que ce livre ne soit pas un coup de cœur. Toutefois, le résultat est là pour passer un bon moment.

Car le gros avantage, la grosse réussite de Curtis Sittenfeld, c’est d’avoir su trouver le bon équilibre entre ce qui est repris du roman d’origine et ce qui est apporté. Les idées pour adapter le roman, même si elles sont très représentatives d’une certaine catégorie sociale tout spécialement nord-américaine, sont intelligentes et collent bien aux différentes situations des personnages mais aussi à l’époque dans laquelle nous vivons aujourd’hui. Aussi, rien d’étonnant de voir le personnage de Charles Bingley au milieu d’une émission de télé-réalité, une FIV avec donneur ou encore un transgenre. C’est moderne et j’adore. On s’identifie d’autant plus aux personnages.

Lizzie Bennett et Fitzwilliam Darcy sont assez réussi. Difficile de ne pas vous parler de nos deux héros préférés. Si Lizzie m’agace un peu plus que dans l’original avec sa manie de vouloir absolument tout contrôler, Darcy est quant à lui toujours mystérieux, voire un peu naïf parfois en terme de sentiments, et surtout très gentleman.

Lire ou ne pas lire : Un bon parti de Curtis Sittenfeld ?

Les amoureux.ses de Jane Austen et d’Orgueil & Préjugés ne seront pas déçus par cette réécriture. Sans être parfaite, l’auteure évite de trop coller à l’histoire, ne pas la morderniser suffisamment ou trop le faire, les caractères des personnages sont maîtrisés. Même s’il manque un peu plus de parti pris, un peu de développement de certains sujets, le roman reste vraiment très agréable à lire et divertissant. Les fans de Jane Austen se délecteront de ce moment où nos personnages préférés évoluent dans notre monde.

Alors, vous tentez l’aventure ?

Publicités

5 réflexions sur “Un bon parti – Curtis Sittenfeld : Orgueil et Préjugés de nos jours…

  1. J’adore la lecture, tout comme toi. Je ne connaissais pas ce livre, mais d’après ce que tu dis dans ton article, je pense que je vais le lire. Je dois juste trouver un peu de temps libre pour le faire.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.