The Ones #1 – Daniel Sweren-Becker

DSC_0059

Début de semaine mitigé avec le premier tome de The Ones de Daniel Sweren-Becker. Le livre attendait sagement dans ma PAL depuis près d’un an, j’étais toujours aussi curieuse de le découvrir, alors j’ai profité de la première semaine à 1.000 de l’année du Petit Pingouin Vert pour me lancer. Le Petit monde d’Isa m’a accompagné dans cette découverte. Et manque de bol, si la lecture ne fut pas désagréable, ce n’est pas un livre qui marquera grandement mon esprit, ni le sien. Je pense que je l’oublierai d’ici quelques mois. Si ce n’est pas avant. Mais avant de rentrer dans les détails…

Résumé : Cody a toujours été fière d’appartenir aux Ones. Son copain James et elle font partie du 1 % de chanceux sélectionnés par le gouvernement pour être modifiés génétiquement à la naissance.
Aujourd’hui, les Ones excellent en tout : ils sont beaux, talentueux, intelligents, sportifs…
Mais pour certains, c’est une injustice. Et le mouvement Equality profite allègrement de la jalousie et de la peur montante au sein de la société, pour gagner des voix et imposer son parti. Le gouvernement américain montre alors sa face la plus sombre et les Ones deviennent illégaux. Alors que la frontière entre bien et mal se brouille, Cody rejoint un groupe de radicaux qui ont bien l’intention de préparer la révolte. Et James commence à se demander jusqu’où Cody pourrait aller pour la cause… (Babelio)

J’aime bien les dystopies. C’est pour ça que le résumé m’a rendu curieuse. Mais j’aurais dû me douter que toutes les dytopies jeunesses ne se valent pas forcément et que ce n’est pas parce que Hunger Games m’avait bien plu que tous les autres me plairaient. Enfin ne pas plaire, c’est vite dit. L’histoire est sympathique, l’intention est bonne, les personnages mignons. En soi, The Ones n’est pas un mauvais livre. Mais je dois bien avouer que je suis restée sur ma faim. Je me souviens qu’à sa sortie, il y avait beaucoup d’enthousiasme autour, mais personnellement, il me manque un peu de sel. Un vrai grain de folie qui anime cette révolte. Ce sel que possède par exemple Phobos de Victor Dixen, ici, est complètement absent et dessert cet enthousiasme que l’on pourrait avoir à la lecture. Résultat : le livre se lit vite quand on y est, mais dur d’avoir l’envie de s’y remettre vraiment le lendemain.

Peut-être que le fait de sortir d’un coup de coeur avec Le Livre perdu des sortilèges n’aide pas non plus, mais j’ai trouvé The Ones un peu fade et sans réelle saveur. Malgré une bonne intrigue, une intention réelle de la part de l’auteur, un véritable univers construit de façon intelligente, des personnages quand même intéressants malgré une histoire d’amour un brin guimauve (ce n’est pas non plus le propos principal), l’histoire a défilé sous mes yeux sans attrait réel. Dommage.

Lire ou ne pas lire : The Ones #1 de Daniel Sweren-Becker ?

Forcément, je ne vais pas vous conseiller ce roman. Si vous cherchez une dystopie jeunesse, j’en ai quelques autres à vous proposer avant ça. Mais pour tout dire, je suis presque déçue d’écrire cette chronique car le livre n’est pas mauvais. Il manque un truc. Et il semble bien que ce truc soit quand même drôlement important pour moi. Je ne lirai donc pas le second tome, même par curiosité. Je vous invite à lire la chronique du Petit monde d’Isa pour faire une idée plus approfondie du livre. Si vous l’avez lu et aimé, n’hésitez pas à me dire ce qui vous a plu dedans car je suis assez curieuse de savoir ce qui a pu me manquer à ce point-là.

Publicités

9 réflexions sur “The Ones #1 – Daniel Sweren-Becker

  1. J’avais bien aimé à sa sortie même si ça m’avait pas fait non plus danser sur les tables. M’enfin, je me suis pas jeté sur le deux et j’avoue que je sais pas si je le ferai un jour ^^
    Kin

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.