Le Don (Le dernier souffle #1) – Fiona McIntosh

IMG_20170627_131905_996Juste avant de partir pour la Japan Expo la semaine dernière, je terminai le premier tome du Dernier souffle de Fiona McIntosh. J’avais beaucoup entendu parler de cette trilogie sur les salons et j’étais très curieuse de découvrir la plume de Fiona McIntosh en fantasy car je la connaissais en romance avec La Rose et la Tour. Et je n’ai vraiment pas été déçue. En plus de plonger dans un univers fantasy comme je les aime, j’ai adoré l’originalité de l’histoire malgré des bases classiques… Je vous explique tout, après le résumé.

Résumé : A peine plus qu’un adolescent, Wyl Thirsk doit assumer le rôle pour lequel on le destinait depuis sa naissance: commandant en chef des armées de Morgravia – une énorme responsabilité qui le conduit droit à la cour du prince Celimus. Ce dernier, cruel despote qui se délecte de la souffrance des autres, prend un malin plaisir à forcer son nouveau « général » à assister à ses divertissements malsains. Mais un geste de bonté envers une sorcière condamnée au bûcher vaudra à Wyl un don miraculeux ainsi que la colère de son seigneur et maître. La guerre menaçant au Nord, Wyl doit obéir aux ordres du maître Célimus et se voit confier une mission suicidaire à la cour ennemie – avec pour seule arme un mystérieux pouvoir dont il ne soupçonne même pas l’existence. Or, s’il n’embrasse pas le Dernier Souffle de Myrren, il sera détruit… et avec le pays qu’il a juré de défendre. (Babelio)

Si vous vous dites que le résumé est bien mystérieux, notamment à propos de ce don fait au personnage principal de l’histoire, Wyl Thirsk, c’est que ce mystère est volontaire. Effectivement, pendant un long moment, le temps de mettre en place les personnages et l’intrigue, on ne sait rien du don fait à Wyl et on se demande ce qu’il en est. Et lorsque l’on découvre ce que c’est…  On reste un peu sur les fesses en se disant « Ah ouai, fallait oser! ».Fiona McIntosh a osé. Je ne vous dirai pas ce qu’est ce don puisqu’il s’agit d’une grosse part de l’intrigue au début, mais sachez que c’est original et que ce malheureux va pourrir la vie de Wyl (déjà bien pourrie à cause du prince fou, Celimus).

En dehors de cette touche d’originalité à l’intrigue, Fiona McIntosh ne perd pas non plus son lecteur. Elle a su garder une base classique de fantasy avec un jeune garçon qui évolue, dont le quotidien est bouleversé et suit une quête (comme il peut) afin d’en ressortir grandit. Il rencontre des alliés, des opposants, des qu’on-ne-sait-pas-bien-s’ils-vont-la-lui-faire-à-l’envers. Au final, j’ai trouvé bien dosé l’originalité et le classique pour ne pas perdre des lecteurs en cours de route.

La plume de l’auteure est toujours agréable à lire. Elle développe énormément la psychologie des personnages et notamment celle de Wyl Thirsk (et c’est totalement nécessaire pour la suite). Je n’ai vraiment rien à redire sur cette lecture que j’ai particulièrement aimé. Si ce n’est pas un coup de coeur, c’est que Robin Hobb a mis la barre beaucoup trop haut dans mon coeur de lectrice mais Le Dernier souffle tome 1 tire quand même très bien son épingle du jeu. Je prévoie déjà de lire la suite car je suis curieuse de savoir ce qu’il va se passer pour notre pauvre Wyl !

Lire ou ne pas lire : Le don (Le dernier souffle #1) de Fiona McIntosh ?

Pour son bel équilibre entre classique et originalité, pour la plume de Fiona McIntosh, pour l’attachement obligatoire qui s’opère entre le lecteur et le héro, lisez ce livre. Je ne peux que vous le recommandez si vous aimez la fantasy, c’est presque un indispensable et c’est certain, il saura conquérir votre coeur !

Histoire : 4/5 – Personnage : 5/5 – Style : 4/5 – Originalité : 5/5
Total : 18/20

Publicités

5 réflexions sur “Le Don (Le dernier souffle #1) – Fiona McIntosh

  1. Je trouve que la quatrième de couverture n’en dit pas suffisamment. Peut-être devrait-on y préciser quel est le don de Wyl justement 😉

    Personnellement, j’ai acheté ce livre sur un coup de tête sans trop savoir à quoi m’attendre… et quelle découverte !! Si j’avais su, je l’aurais acheté beaucoup plus tôt 😉

    Aimé par 1 personne

    • Oh ah bon tu trouves que ça manque ? Pour ma part, je le prendrai comme un gros spoil s’il avait été donné dans la 4e de couv ! En tout cas comme tu dis, c’est une belle découverte !

      Aimé par 1 personne

      • Bah… oui et non ^^. Je suis d’accord que ça représente une grande part de l’histoire, mais la quatrième de couverture ne donne pas envie de s’y intéresser. Je la trouvais tellement vague 😮 ! Or, c’est ce qui est censé attiser la curiosité du lecteur 😉

        Enfin c’est mon point de vue, et je comprends tout à fait le tien, aussi 😉 ça dépend de ce qu’on préfère, j’imagine 😉

        Aimé par 1 personne

  2. Je te rejoins complètement ! Ce don c’est LA bonne idée du bouquin, et ça fonctionne super bien sur les trois tomes (même si j’ai un petit bémol sur la fin, mais on en reparlera 🙂 ). Là où je suis déçue, c’est que les autres trilogies de Fiona McIntosh manquent de cet ingrédient miracle justement… Le Dernier Souffle est bien au-dessus ! En tous les cas j’aime beaucoup cette saga 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s