Throwback Thursday Livresque #23 – Belle couverture

Coucou les booklovers,

Je reprends doucement du service sur le blog après un week-end intense à Paris et les prochains week-end tout aussi chargés. La petite nature que je suis se remet doucement mais sûrement ! De toute façon, il était hors de question que je rate le Throwback Thursday Livresque de Bettie Rose ! Me voici donc sur les rangs pour partager avec vous le thème de cette semaine : la plus belle couverture. Et pour une fois, je vais déroger à la règle de vous parler d’un livre dont je n’ai pas encore parlé sur le blog car la plus belle couverture que j’ai lu, je l’ai eu entre mes mains au début de cet hiver et je ne peux pas vous mentir en en choisissant une autre car je ne jurerai, toute ma vie, que par celle-là.

Arcadia (l’intégrale) – Fabrice Colin

Résumé : Tome 1 : Londres, 1872. Dans le monde d’Arcadia, la réalité a les couleurs du rêve : un royaume idéal, baigné de féerie arthurienne, où les ministres sont poètes et les artistes sont rois, où le futur est tabou et la mort improbable. Un jour pourtant, d’étranges présages viennent troubler la sérénité de labelle capitale. Neige bleutée, vaisseau fantôme… Le peintre Rossetti et ses amis se sentent mystérieusement concernés. Cent quarante ans plus tard, dans un Paris agonisant, quatre jeunes gens férus d’art victorien entendent le même appel, et s’apprêtent à déchirer le voile qui sépare les deux mondes.
Tome 2 : C’est un songe factice, Ellen. Le monde de rêves s’est replié sur lui-même, et un grand voile de pluie s’est déchiré sur la Terre en cataractes d’azur .
La Reine Gloriana a été enlevée ! Dans un Londres magique au bord de l’anéantissement, une poignée d’individus se battent pour arracher leur souveraine aux griffes de l’Ennemi. Sous la houlette d’un mystérieux homme en noir, le peintre Rossetti et ses chevaliers arthuriens s’enfoncent au plus profond du Songe, vers un monde intérieur baigné de souvenirs et de rêves. Mais le temps presse : le Mal s’est réveillé et entraîne le Royaume dans sa chute. Seuls les accords magiques le la musique du sommeil semblent pouvoir l’arrêter. (Babelio)

Mon avis : vous pouvez retrouver ma chronique d’Arcadia sur le blog. Mais pour vous résumer l’ouvrage ce n’est pas facile, il est parsemé de références artistiques et culturelles du XIXe siècle anglais et français et pour moi qui ai étudié la période, ç’a été un vrai régal de retrouver toutes ses références qui m’ont beaucoup parlé. Au-delà de ça, il s’agit surtout d’un voyage dans l’onirisme et la poésie teintée d’un brin d’absurde pas forcément évident à suivre. Ce genre d’absurde où il est un devoir pour le lecteur de lâcher prise sous peine de passer un désagréable moment. Mais une fois lâchés les rênes, c’est un bonheur de se laisser transporter dans cet entre-monde mystérieux entre Londres, Rome et Paris. Un voyage merveilleux associé à une plume poétique que la couverture illustre à la perfection. Un superbe travail de Noëmie Chevalier récompensé par le Prix Imaginale de la Meilleure Illustration en 2014. Comme quoi…!

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Publicités

32 réflexions sur “Throwback Thursday Livresque #23 – Belle couverture

  1. Pingback: Throwback Thursday Livresque #25 : La plus belle couverture | BettieRose books

    • Il a fait pas mal d’autres livres apparemment, ptet un peu moins perchés si jamais, je n’ai pas encore eu le temps de le découvrir avec mais c’est dans ma wishlist 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s