Origines (Phobos #0) – Victor Dixen

img_20170206_211759_656Pour bien débuter la semaine, faisons un petit détours par la planète Mars. Bon, façon de parler car dans ce tome là, préquel de la saga, nos protagonistes préférés ne sont pas encore dans l’espace. Oui parce qu’aux dernières nouvelles, je les avais quand même laissé là-bas avec le tome 1 et le tome 2 que j’avais lus cet été. Les autres lectures se sont enchaînées et à la sortie de ce préquel et du tome 3, je ne les ai pas lu sur le coup. Mais ce n’est pas trop tard et j’ai décidé de rattraper ce léger retard. Faisons donc connaissances avec les garçons du programme Genesis dans Phobos Origines de Victor Dixen…

Résumé : Six pionniers en apparence irréprochables. Six jeunes terriens rongés par leurs secrets. Six dossiers interdits, qui auraient dû le rester. Ils incarnent l’avenir de l’humanité.
Six garçons doivent être sélectionnés pour le programme Genesis, L’émission de speed-dating la plus folle de l’histoire, Destinée à fonder la première colonie humaine sur Mars. Les élus seront choisis parmi des millions de candidats pour leurs compétences, Leur courage et, bien sûr, leur potentiel de séduction. Ils dissimulent un lourd passé.
Le courage suffi t-il pour partir en aller simple vers un monde inconnu ? La peur, la culpabilité ou la folie ne sont-elles pas plus puissantes encore ? Le programme Genesis a-t-il dit toute la vérité aux spectateurs Sur les  » héros de l’espace  » ?
Ils doivent faire le choix de leur vie, avant qu’il ne soit trop tard.

Pour celles et ceux qui me suivent depuis le début (ou presque) du blog en avril dernier, vous vous souvenez peut-être de mes chroniques sur les deux premiers tomes de Phobos de Victor Dixen. Cette saga avait été une véritable révélation pour moi qui n’osait pas encore trop me pencher sur la littérature Young Adult. Depuis j’en ai lu beaucoup d’autres et j’ai enfin décidé de continuer à découvrir cette saga qui avait été un gros coup de cœur de l’été dernier. Peu après avait suivi ce préquel puis le tome 3 (que je lirai sous peu aussi), il m’a fallu un peu de temps pour m’y remettre mais c’était hors de question que j’abandonne cette série.

Pour tout dire, c’est surtout ce préquel qui me faisait un peu peur. Dans les tomes 1 et 2, le lecteur suit l’histoire du point de vue de Léonor et donc des filles que nous connaissons beaucoup mieux que les garçons. Ce préquel s’attache donc au passé des prétendants et à la façon dont ils ont intégré le programme Genesis pour se rendre dans l’espace. Autant dire qu’avec 6 garçons, j’avais carrément peur de l’effet catalogue. Pourtant, je me suis trompée. Encore une fois, Victor Dixen m’a surprise, dans le bon sens du terme.

Alors oui, bien sûr, les 6 histoires sont séparées et individuelles, toutefois, elles sont tellement différentes et les caractères des personnages tellement aux antipodes que je n’ai à aucun moment ressenti un effet de lassitude. J’étais même plutôt curieuse de connaître les histoires de chacun au fur et à mesure que j’avançais dans ma lecture.

Victor Dixen répond à certaines questions que l’on se pose à la fin du tome 2 et c’est vraiment intéressant d’obtenir ses réponses dans un préquel je trouve. La construction du récit n’en est que plus riche et dynamique à mon sens. Alors ce n’est peut-être pas le livre du siècle, ni le meilleur de la série, mais selon moi, il est réussi dans le sens où l’auteur nous apporte réellement des informations concernant l’intrigue principale de la saga et que ce n’est pas juste un tome pour surfer sur la vague du succès (et si c’est le cas, c’est fait de façon intelligente).

Je ne peux donc que vous conseiller de vous lancer dans cette série si ce n’est pas encore fait car avec déjà trois livres sur quatre parus, je n’y ai pas trouvé de déception. Si ça continue comme ça, je pense que je garderai un très bon souvenir de Phobos de Victor Dixen… mais pour en être sûre, rendez-vous à la lecture du tome 3 dans pas longtemps cette fois (promis !)

Ma note : 18/20

Publicités

3 réflexions sur “Origines (Phobos #0) – Victor Dixen

    • Il a été écrit en 3e et je l’ai lu en 3e également, ça passe très bien comme ça. Comme il répond à des questions que l’on peut se poser durant le 1 et 2 (c’est judicieux de lire 1 et 2 ensemble de toute façon ^^)

      Aimé par 1 personne

  1. Pingback: L’heure du bilan : mois de Février | Pause Earl Grey

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s