Alice au pays des merveilles – Lewis Caroll, traduction Henri Parisot, illustration Benjamin Lacombe

img_20170121_123411_879Je ne sais pas pourquoi, jusqu’à ce Noël où j’avais demandé ce livre illustré de Benjamin Lacombe, je n’avais encore rien de cet auteur. Un comble. Car je le connais depuis longtemps par les agendas illustrés tirés de ses sorties albums du moment. J’ai eu mon premier en 2012 il me semble bien, c’est pour vous dire… Alors pourquoi ? Mais pourquoi ne me suis-je pas jetée sur ses albums avant ? Telle est la question. Peut-être que le prix m’arrêtait ? Je ne sais pas. Le fait est que maintenant, j’ai bien l’intention de me faire une petite collection de Lacombe car je suis toujours sous le charme de son style, plus que jamais même.

Je vous épargne le résumé d’Alice au pays des merveilles. J’avais déjà lu ce livre deux ou trois fois auparavant, je l’ai en VO qui m’attends dans ma PAL et j’ai regardé sans doute beaucoup des adaptations ciné et animé faites jusqu’à aujourd’hui. Mon intérêt résidait uniquement dans le fait de découvrir cette belle histoire que j’adore illustrée par les superbes coups de pinceaux de Benjamin Lacombe.

Et je n’ai pas été déçue. Grâce à cette édition, j’ai replongé dans un imaginaire alambiqué et absurde que j’adore chez Alice. Benjamin Lacombe a su capter toute la magie et l’onirisme de l’histoire tout en conservant son propre univers et je me suis régalée. Il faut dire que si au début je lisais en diagonale, j’ai vite repris ma lecture de manière sérieuse lorsque je me suis rendue compte que je ne connaissais pas du tout cette traduction. Elle n’est pas entièrement différente des autres… pour autant, les phrases « cultes » en français sont un brin différentes. En effet, Henri Parisot s’est attaché à traduire au mieux et de façon à ce que cela soit plus parlant aux enfants notamment dans la version française, ce qui n’était pas forcément le cas auparavant.

1841_p4

J’ai donc découvert une toute nouvelle lecture, entre les illustrations et cette traduction que je ne connaissais pas. Mine de rien, je ne me suis pas du tout ennuyée, bien au contraire, j’attendais à chaque fois de voir comment tel ou tel passage avait été traduit et/ou illustré. Le suspense restait tout entier ! Je compte bien agrandir ma collection avec Alice de l’autre côté du miroir, mais aussi Les contes macabres de Poe, Notre-Dame de Paris de Victor Hugo et Marie-Antoinette. La grande question est : lequel de ces albums choisir pour mon prochain achat !?

Lire ou ne pas lire : Alice au pays des merveilles illustré par Benjamin Lacombe ?

Cent fois oui ! C’est un gros coup de coeur pour ma part. Déjà c’est une histoire que j’adore. Ensuite le style de Benjamin Lacombe est magique et s’accorde à la perfection avec cette histoire culte. Enfin, j’ai redécouvert ce livre grâce à une traduction que je ne connaissais pas et j’ai trouvé ça vraiment intéressant avec à la fin, un texte explicatif des traductions des passages difficiles. A lire sans aucune modération !

Vous connaissiez Benjamin Lacombe ? Avez-vous déjà une petite collection de ses albums ? Histoire de me faire baver d’envie…!

Ma note : 20/20

Publicités

16 réflexions sur “Alice au pays des merveilles – Lewis Caroll, traduction Henri Parisot, illustration Benjamin Lacombe

  1. J’ai les deux tomes d’Alice illustrés par Benjamin Lacombe qui attendent dans ma PAL, ça me donne super envie de les sortir 😀 Cet illustrateur a vraiment un coup de crayon unique et original, j’adore ! 🙂

    J'aime

  2. Benjamin Lacombe est mon illustrateur préféré et comme toi, j’ai décidé de collectionner ses œuvres 🙂 Pour le moment, j’ai les 2 Alice, Les contes macabres, Notre-Dame de Paris et Marie-Antoinette. Tous ces livres sont sublimes, mais je ne peux que te conseiller de te laisser tenter par Notre-Dame de Paris, Je ne l’ai pour le moment que simplement feuilleté, mais je pense que relire ce classique accompagné des illustrations de Benjamin Lacombe doit être une magnifique expérience 🙂

    J'aime

  3. Pingback: L’heure du bilan : mois de Janvier | Pause Earl Grey

  4. Il est magnifique ! J’avais bien apprécié l’histoire d’Alice même si j’ai été ennuyée par les multiples répétitions dans les péripéties. Mais ça doit agréable de découvrir ce récit à travers les illustrations de Benjamin Lacombe.

    J'aime

    • Exactement ! Après la traduction choisie pour ce livre est vraiment plus agréable que d’autres que j’ai lu, elle retranscrit mieux les jeux de mots, peut-être que ça peut jouer aussi ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s