Throwback Thursday Livresque #12 – Back to the 80s

throwback

Coucou le booklovers,

C’est l’heure du Throwback Thursday Livresque de Bettie Rose Books et pour cette semaine, elle a choisi un thème qui m’a donné pas mal de fil à tordre ! En effet, aujourd’hui, c’est un livre Eighties ou Nineties qui doit être mis à l’honneur, que ce soit la date de l’action ou la date d’écriture et ne connaissant pas les dates d’écriture de tous les livres que je lis, je me suis retrouvée un moment à me demander si j’allais pouvoir participer. J’ai fini par dégainer mon compte Goodreads et ses stats pour regarder les dates de publications. Et j’ai finalement trouver la pépite que j’allais vous proposer.

Le Parfum – Patrick Süskind (1985)

(Je vous propose cette couverture car je la trouve absolument magnifique en plus d’être rigide et je risque de craquer rapidement pour revendre mon ancienne version et conserver la sublime)

Résumé : L’histoire abominable et drolatique de Jean-Baptiste Grenouille a déjà fait rire et frémir, en quelques mois, des centaines de milliers de lecteurs allemands et italiens. La voilà, en somme, réimportée en France, puisque c’est ici qu’elle se passe, à Paris et en Provence, en plein XVIII siècle.
Ce vrai roman, ce roman d’aventures, est aussi un merveilleux conte philosophique à la Voltaire. Il y est d’ ailleurs beaucoup question d’essences…
« Car l’odeur était sœur de la respiration. Elle pénétrait dans les hommes en même temps que celle-ci ; ils ne pouvaient se défendre d’elle, s’ils voulaient vivre. Et l’odeur pénétrait en eux jusqu’à leur cœur et elle y décidait catégoriquement de l’inclinaison et du mépris, du dégoût, de l’amour et de la haine. Qui maîtriserait les odeurs maîtrisait le cœur des hommes. » (Babelio)

Mon avis : Le Parfum fait typiquement partie des livres qu’on déteste ou qu’on adore. Pour le coup, j’ai adoré cette lecture, c’est même un coup de coeur, pour vous dire. Il faut dire que la plume de Süskind est d’une justesse incroyable révélant les odeurs par les mots de manière impressionnante. Oui parce-qu’on sent tout lorsqu’on lit l’histoire de Grenouille. Impossible de trouver ce personnage central attachant. Pourtant, par la curiosité et la fascination qu’il suscite chez le lecteur, on continue à lire, à se laisser transporter dans un univers qui ne sent pas la rose (c’est le cas de le dire). Un véritable chef-d’oeuvre que je classe dans mon Top 10 Ever.

L’avez-vous déjà lu ? Faites-vous partie de ceux qui l’ont adoré ou détesté ?

Publicités

28 réflexions sur “Throwback Thursday Livresque #12 – Back to the 80s

  1. Pingback: Throwback Thursday #14 : Années 80 et 90 | BettieRose books

  2. C’est clairement un livre qui m’a marqué. Malgré de grosses longueurs au milieu du roman lorsque Grenouille devient ermite, j’ai trouvé ce livre particulièrement original en mariant les styles : historique, fantastique, thriller.
    Je suis étonné de voir qu’il est paru en 1985, je pensé qu’il était plus vieux.

    J'aime

    • J’ai été tout aussi étonnée que toi quand je l’ai appris il y a quelques temps ! Je le pensais vraiment plus ancien, va savoir pourquoi ? Mais oui, j’ai encore vérifié pour mon article, il a bien été publié en 1985 🙂

      J'aime

    • Oui je conseille totalement, pour moi c’est un livre qui doit être lu (ou au moins essayé, car je comprendrai ceux qui n’arrivent pas à pousser leur lecture plus loin)

      J'aime

    • Tout comme moi ! Il fait partie des romans qui m’ont le plus marqué à la lecture tant dans son originalité de thème et la façon de construire le livre !

      J'aime

  3. J’ai essayé ce roman il y a longtemps et je n’avais pas réussi à rentrer dedans. Très particulier au niveau de l’ambiance mais je me souviens avoir trouvé l’écriture sublime ! 😍

    J'aime

    • Oui je comprends tout à fait, il faut réussir à passer outre le dégoût que la description des odeurs suscite ! Comme tu dis, la plume est d’autant plus magnifique

      J'aime

  4. Je l’ai lu aussi : j’ai adoré et… détesté! Je m’explique : j’ai adoré tout le roman (notamment la description de Paris par les odeurs) mais j’ai détesté la fin que j’ai trouvée un peu WTF. Quant à la nouvelle couverture, c’est clair qu’elle est sublime!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s