PAL complémentaire de décembre

Coucou les booklovers,

A quelques jours de Noël, je viens tout juste de terminer la PAL que j’avais prévue pour ce mois de décembre. Je pensais avoir vu large car j’avais mis plus de livre que d’habitude en raison de leur taille petite, mais il semblerait que je n’ai pas été suffisamment prévoyante. Me voilà donc dans l’obligation d’ajouter quelques livres à ma PAL et cette fois, pas de magie, mon but unique durant cette dernière semaine de 2016 est de faire chuter ma PAL. J’ai donc choisi des livres tout petits.

L’homme tombé du ciel – Walter Tevis (270 p.)

Résumé : Il est venu seul de sa planète détruite par les guerres et dont la civilisation va disparaître. Il est venu chercher de l’aide, mais à qui peut-il s’adresser sans passer pour un envahisseur ? Pourtant, si les rescapés d’Anthéa parvenaient à le rejoindre sur Terre, leur science et leur expérience pourraient éviter à notre planète de subir un destin similaire. Mais il est si seul, écrasé par une pesanteur trop forte, malhabile, malheureux malgré la fortune que lui rapportent ses brevets d’inventions… Et puis, que peut apporter à sa race ce monde arriéré qui a brisé ses ailes ? Une œuvre mélancolique et grave, qui a donné lieu à une adaptation cinématographique où David Bowie, plus diaphane que jamais, tenait magistralement le rôle de L’homme qui venait d’ailleurs. (Babelio)

Oui, il s’agit bien du livre dont le fameux film avec David Bowie est tiré.

L’amour dure trois ans – Frédéric Beigbeder (194 p.)

Résumé :  » Au début, tout est beau, même vous. Vous n’en revenez pas d’être aussi amoureux. Pendant un an, la vie n’est qu’une succession de matins ensoleillés, même l’après-midi quand il neige. Vous écrivez des livres là-dessus. Vous vous mariez, le plus vite possible – pourquoi réfléchir quand on est heureux ? La deuxième année, les choses commencent à changer. Vous êtes devenu tendre. Vous faites l’amour de moins en moins souvent et vous croyez que ce n’est pas grave. Vous défendez le mariage devant vos copains célibataires qui ne vous reconnaissent plus. Vous-même, êtes-vous sûr de bien vous reconnaître, quand vous récitez la leçon apprise par cœur, en vous retenant de regarder les demoiselles fraîches qui éclairent la rue ? La troisième année, vous ne vous retenez plus de regarder les demoiselles fraîches qui éclairent la rue. Vous sortez de plus en plus souvent : ça vous donne une excuse pour ne plus parler. Vient bientôt le moment où vous ne pouvez plus supporter votre épouse une seconde de plus, puisque vous êtes tombé amoureux, d’une autre. La troisième année, il y a une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne nouvelle : dégoûtée, votre femme vous quitte. La mauvaise nouvelle : vous commencez un nouveau livre.  » (Babelio)

Petit éloge de la lecture – Pef (135 p.)

Résumé : Peut-on voyager à dos de baleine?
Quel est le meilleur remède contre l’insomnie : la lecture parcours ou la lecture par cœur? Est-il possible qu’un rossignol de trois mètres de long offre un peu de lecture à notre oreille? Que retenir de notre passage dans une «biblioville»? Et que vient faire L’Homme au casque d’or de Rembrandt dans ce Petit éloge de la lecture?
De nos pieds jusqu’au ciel étoilé, tout est lecture… Pef nous entraîne dans un voyage sans autre destination que celle du plaisir de lire. (Babelio)

Mythes nordiques – R.I. Page (185 p.)

Résumé : La Scandinavie païenne nous a légué nombre de mythes captivants et parfois horrifiques, qui mettent en scène des dieux et des déesses, des héroïnes et des héros, des monstres et des géants.
Odin et Thor, Freyia et Loki, Sigurd, Gudrun et Brynhild comptent ainsi parmi les plus célèbres de ces figures dont les aventures ont été fixés par écrit après que les populations nordiques se furent converties au christianisme. L’auteur  » raconte  » ces légendes avec finesse et humour, tout en montrant à quel point les traditions sont en ce domaine complexes et contradictoires. Le tableau qu’il brosse est d’autant plus passionnant que cette  » matière scandinave « , en permettant de découvrir comment les anciens habitants de l’Europe du Nord se représentaient la création de l’humanité, le destin, la fin du monde, donne accès à tout un univers mental. (Babelio)

Only Human (Doctor Who) – Gareth Roberts (223 p.)

Résumé : Somebody’s interfering with time. The Doctor, Rose, and Captain Jack arrive on modern-day Earth to find the culprit — and discover a Neanderthal Man, twenty-eight thousand years after his race became extinct. Only a trip back to the primeval dawn of humanity can solve the mystery.
Who are the mysterious humans from the distant future now living in that distant past? What hideous monsters are trying to escape from behind the Grey Door? Is Rose going to end up married to a caveman?
Caught between three very different types of human being — past, present and future — the Doctor, Rose, and Captain Jack must learn the truth behind the Osterberg experiment before the monstrous Hy-Bractors escape to change humanity’s history forever…(Goodreads)

Je me décide enfin à relire en anglais !

En attendant, je vous souhaite à tous une belle veillée de Noël ainsi qu’un jour de Noël aussi parfait que vous le désirez. Merci à tous de vos lectures quotidiennes !

Publicités

10 réflexions sur “PAL complémentaire de décembre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s