Throwback Thursday Livresque #8 – Lettre au Père Noël

throwback

Coucou les booklovers, ne serait-ce pas jeudi aujourd’hui ? On se retrouve donc pour un nouveau Throwback Thursday Livresque organisé par Bettie Rose Books.

Et pour aujourd’hui, c’est un thème spécial : Lettre au Père Noël, à savoir un livre offert.

Le choix est difficile mais je pense choisir l’un des mes livres préférés, tous genres confondus, toutes époques confondues. C’est en voyant le film tiré du livre que j’ai été intriguée (parfois les films ne sont pas moins bien que le livre) et que j’ai ouvert ce roman intrigant offert par mes parents.

Cartographie des nuages – David Mitchell

Résumé : Adam Ewing est un homme de loi américain, embarqué à bord d’une goélette partie de Nouvelle-Zélande et faisant route vers San Francisco, sa ville natale. Il n’a rien à voir avec Robert Frobisher, lequel, un siècle plus tard, se met au service d’un compositeur génial pour échapper à ses créanciers. Ni l’un ni l’autre ne peuvent connaître Luisa Rey, une journaliste d’investigation sur la piste d’un complot nucléaire, dans la Californie des années 70. Ou Sonmi~451, un clone condamné à mort par un État situé dans le futur. Pourtant, si l’espace et le temps les séparent, tous ces êtres participent d’un destin commun, dont la signification se révèle peu à peu. Chaque vie est l’écho d’une autre et revient sans cesse, telle une phrase musicale qui se répéterait au fil d’innombrables variations. Comme Écrits fantômes (2004), Cartographie des nuages invite le lecteur à plonger dans un des univers romanesques les plus singuliers du XXIe siècle. (Babelio)

Mon avis : C’est un livre difficile à classer. Il fait partie de ces livres-ovni et c’est bien ce qui en a fait un coup de coeur pour moi. Autant science-fiction que fantastique ou encore dystopique, Cartographie des nuages nous entraîne vers une réflexion métaphysique sur la vie et la mort et le chemin que l’on prend entre les deux. Peu importe l’époque, peu importe l’endroit, l’humanité garde des sentiments qui lui sont propres, ce que l’on peut qualifier comme la nature humaine. Loin de représenter ce que l’on peut voir aujourd’hui de l’humanité (les guerres, les propos racistes et homophobes, les guerres de religions…), David Mitchell a su tirer une substance rempli d’espoir pour cette humanité et c’est tout simplement sublime.

Avez-vous déjà lu ce livre ? Pour ma part, j’espère trouver un moment pour le relire bientôt car c’est le genre de livre dans lequel on découvre de nouvelles choses à chaque lecture.

Bonne journée à tous et toutes !

Publicités

24 réflexions sur “Throwback Thursday Livresque #8 – Lettre au Père Noël

  1. Pingback: Throwback Thursday Livresque #10 : Lettre au Père Noël | BettieRose books

  2. Oui, effectivement, je l’avais lu et j’avais bien aimé même si je ne savais pas trop où l’auteur voulait emmener son lecteur. L’adaptation cinématographique est pas mal non plus mais je n’ai pas compris pourquoi le réalisateur avait fait endosser à ses acteurs plusieurs rôles.

    Aimé par 1 personne

  3. J’adore ce livre !! Je le trouve très intriguant, vraiment bien construit, avec cette idée d' »empiler » les histoires pour en lire une moitié à la fois… je l’ai lu en anglais alors j’ai un peu souffert dans la dernière histoire, mais je te rejoins complètement dans ce coup de coeur 🙂 Et j’ai vu le film dans la foulée, j’ai beaucoup aimé l’identité visuelle qu’il a donné à l’ensemble, et les acteurs qui jouent plusieurs personnages comme pour mélanger encore plus les récits… Par contre évidemment il y a quelques raccourcis de scénario, et je doute qu’il soit complètement compréhensible pour quelqu’un qui ne lirait pas le livre, mais l’exercice n’était pas facile et le réalisateur s’en sort bien 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Pour le coup, j’ai vu le film avant et c’est lui qui m’a aidé à plus cerner le livre… avec du recul, je trouve que les deux oeuvres sont très complémentaires. Le film permet d’approcher certains sens de lecture que l’on ne voit pas forcément immédiatement en lisant le livre, et le livre permet d’éclairer et préciser sur des passages qui semblent obscurs dans le film.
      Le lire en anglais est une véritable performance, bravo !! (En effet, tu as du en baver avec les dialogues de la dernière histoire !)

      Aimé par 1 personne

  4. Je ne sais absolument pas quoi penser du résumé qui me trouble beaucoup. Mais justement, par ce côté intriguant qui me fait vouloir en savoir plus, et ce titre que je trouve très beau, je pense me laisser tentée à l’occasion !
    Et bam, un livre de plus sur la wishlist !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s