[Rentrée Littéraire] Les pêcheurs d’étoiles – Jean-Paul Delfino

J’ai reçu ce livre dans le cadre de la Masse Critique Babelio de Septembre et je les en remercie sincèrement ainsi que les éditions Le Passage. Comme je vous l’avais dit dans mon article sur la rentrée littéraire à la fin du mois d’août, Les pêcheurs d’étoiles était un des livres qui me faisaient particulièrement envie de par son résumé, son contexte historique et les personnages entrevus dans cette quatrième de couverture.

Résumé : L’histoire d’une nuit épique dans le Paris des années 1920, en compagnie de Blaise Cendrars, de retour du Brésil, et d’Erik Satie, qui commence tout juste à être connu mais vit encore dans la misère à Arcueil. Les deux hommes se lancent à la poursuite d’une mystérieuse femme aimée et de Jean Cocteau, qui leur a volé l’argument d’un opéra. (Babelio)

Si je devais résumer le livre en un seul mot, ce serait « VOYAGE ». Voyage à travers le temps, dans les rues de Paris, voyage mental et physique dans un univers étrange proche de l’absurde. Jean-Paul Delfino nous entraîne avec lui à la suite de Blaise Cendrars et Erik Satie, poète et musicien, et nous fait vivre une aventure qui relève de la magie sans grimoire ni baguette de sorcier.

J’ai particulièrement aimé la construction du récit. A travers une histoire qui suit une chronologie linéaire, on se retrouve avec des chapitres-histoires qui pourraient aussi bien être être lus séparément tant l’aspect d’historiettes et/ou de petits contes y est présent. C’est ce qui donne au récit un certain dynamisme et une légèreté très agréable à la lecture.

Ces histoires relèvent toutes d’un peu de surréalisme ancré dans la réalité. Cela donne au texte de l’esthétisme et son côté poétique, bien que, pour moi, ce n’était pas encore suffisamment poussé. J’ai beaucoup aimé ce côté onirique pourtant, qui transporte dans un Paris qui fait rêver, même les parisiens. Cet aspect m’a d’ailleurs rappelé un peu l’effet produit dans le film Midnight in Paris de Woody Allen dont j’adore le côté magique et la poésie qui s’en dégage.

Lire ou ne pas lire : Les pêcheurs d’étoiles de Jean-Paul Delfino ?

Même si je m’attendais à encore plus de poésie que ce que nous offre le récit de Jean-Paul Delfino, je dois dire que j’ai passé un très bon moment de lecture. Je ne regrette pas le temps que j’y ai consacré et j’y ai retrouvé une atmosphère de surréalisme que j’aime tout particulièrement dans les films de Cocteau.

Je ne peux donc que vous conseiller ce livre si vous aimez la poésie, l’histoire, la magie, l’onirisme, le surréalisme. L’histoire racontée a beau n’avoir rien de joyeux, elle est écrit avec tellement de poésie qu’elle en devient naturellement belle.

Ma note : 18/20

Publicités

3 réflexions sur “[Rentrée Littéraire] Les pêcheurs d’étoiles – Jean-Paul Delfino

  1. Pingback: L’heure du bilan : mois d’Octobre | Pause Earl Grey

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s