Emma – Jane Austen

img_20161005_100934Emma était le dernier qu’il me manquait à lire de Jane Austen (son roman inachevé mis à part et qui m’attend encore au chaud dans ma PAL). Et qui dit Jane Austen, dit automne dans ma tête. Allez savoir pourquoi. Même moi je ne sais pas. L’ambiance peut-être ? Les dîners dans un salon chauffé par une cheminée et animé par les notes d’un piano ? Les balades dans un parc quand il fait un peu frais et faire attention à ne pas attraper un rhume à cause d’une frêle constitution ? Peut-être… Mais parlons plutôt d’Emma.

Résumé : Publié anonymement en 1816, Emma est l’œuvre la plus aboutie de Jane Austen (1775-1817) et l’un des classiques du roman anglais.
Orpheline de mère, seule auprès d’un père en mauvaise santé, Emma Woodhouse, désormais la maîtresse de maison, s’est mis en tête de marier Harriet Smith, une jeune fille qu’elle a recueillie chez elle. Ce faisant, ne s’est-elle pas attribué un rôle qui n’est pas (ou pas encore) pour elle ? Son inexpérience des cœurs et des êtres, ses propres émotions amoureuses, qu’elle ne sait guère interpréter ou traduire, lui vaudront bien des déconvenues et des découvertes.
Autour d’Emma, Jane Austen dépeint avec sobriété et humour, et aussi une grande véracité psychologique, le petit monde provincial dans lequel elle a elle-même passé toute sa vie. (Babelio)

Je ne sais pas vous mais quand je commence un livre de Jane Austen, je suis certaine qu’il va me plaire. Sa plume, son humour léger, frais et subtil. Tellement british-romantique en fait (je précise romantique parce-qu’on a aussi l’humour Benny Hill sensiblement différent et beaucoup moins léger et subtil). Et sans être surprenant, j’ai retrouvé tout ça dans Emma.

Ce que j’apprécie par-dessus tout dans ce livre, c’est justement ce personnage d’Emma particulièrement bien développé et qui évolue avec beaucoup de douceur du début jusqu’à la fin du livre. Au début Emma est, certes une gentille fille, pas méchante, mais terriblement imbue de sa personne persuadé de son intelligence, de ses mérites et vertus et de sa bonne place dans la société. Tout le monde lui est inférieur (ou presque) mais elle est inspirée de bienveillance pour ces êtres inférieurs.

Dis comme ça, vous devez vous dire qu’elle doit être imbuvable. Peut-être un peu. Mais on apprend rapidement à la connaître et à constater qu’elle a beau avoir des défauts, elle sait également reconnaître lorsqu’elle a tort. Et c’est bien ce qui est important dans ce personnage et ce livre car Emma apprend de ses erreurs et tente, en tâtonnant, de faire mieux par la suite. Cette leçon, sans être assénée au lecteur de façon agressive, est très intéressante car elle permet d’être témoin de l’évolution psychologique d’un personnage au plus près.

J’ai trouvé qu’il y avait quelques longueurs mais c’est aussi le style d’une époque. On n’écrit plus aujourd’hui comme on écrivait au XIXe siècle. Cela dit, ces longueurs permettent de mettre en place les erreurs et les repentirs du personnage d’Emma. Si on croyait que le but du livre était le mariage final d’Emma, on en est loin. C’est vraiment cette évolution psychologique qui est l’intrigue et qui permet aussi de s’attacher à l’héroïne.

Lire ou ne pas lire : Emma de Jane Austen ?

Fan de romantisme, fan d’histoire d’amour, fan de l’Angleterre… bien évidemment, je recommande Emma. Si on peut passer rapidement quelques passages, c’est un vrai plaisir de retrouver la plume de Jane Austen et une société anglaise campagnarde tout à fait représentée dans ses qualités et ses défauts.

Ma note : 18/20

Publicités

21 réflexions sur “Emma – Jane Austen

    • Ah oui, je te le conseille, il n’est pas mon préféré d’Austen, mais il n’est clairement pas en dernier dans mes préférences ! Bonne lecture quand tu le liras alors 😉

      J'aime

  1. Je me demande lequel de Jane Austen, j’ai bien pu loupé mais je n’en vois pas du moins pour les romans incontournables. Je suis également en train de me rendre compte que Emma j’ai sans doute du le lire trop jeune (je devais avoir 14 ou 15 ans), et que l’évolution spychologique m’a complétement échapper alors…
    Ta critique m’indique qu’il est temps que je le relise, avec 2/3 décennies d’expérience supplémentaire..
    Merci

    J'aime

    • C’est vrai que Emma à 15 ans, je pense qu’on peut passer à côté de certaines subtilités. De toute façon, on ne lit pas un livre à 15 ans comme à 30. Le vécu du lecteur influe tellement si son interprétation d’un texte que c’est inévitable de devoir redécouvrir certains livres plus tard 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Arriver à glisser une référence à Benny Hill en parlant de Jane Austen, j’admire ! La Emma du debut du livre que tu décris me fait un peu penser à Darcy, je me trompe ? Encore un livre à ajouter à ma PAL !

    J'aime

    • xD Maiiiiis…bon ok, j’ai peut-être dépassé les bornes avec Benny Hill, pure comparaison. Mhhh c’est vrai qu’au début du livre, elle est très hautaine et a une haute opinion d’elle-même…mais là où je vois une certaine réserve du côté de Darcy dans son caractère, je ne vois que l’étiquette du côté d’Emma… je ne sais pas si je m’explique bien… la différence est minime mais bien présente xD

      Aimé par 1 personne

  3. J’avais été agréablement surprise par ma lecture d’Orgueil et préjugés par son accessibilité et son atmosphère très intéressante. Emma me fait bien envie même si je vais d’abord lire Persuasion qui est dans ma PAL. L’a-tu lu ?

    J'aime

    • Oui j’ai lu Persuasion, je crois bien que c’est celui que j’ai lu avant Emma et j’avais beaucoup aimé. Je sais que les avis sont assez divers dessus mais il fait parti de ceux que je préfère!

      J'aime

    • Le meilleur est et restera Orgueil et Préjugés, définitivement ! Lol mais oui il est excellent Emma. Je l’ai largement préféré à Raison et Sentiment (avec lequel j’ai énormément de mal).

      Aimé par 1 personne

  4. Pingback: Sanditon.

  5. Je ressens la même chose que toi quand je pense aux romans de Jane Austen. Une ambiance cocooning, l’envie de lire ses romans avec une tasse de thé ou de chocolat chaud, sous un plaid, et l’automne est la saison parfaite pour ça. J’avais bien aimé Emma et son caractère bien trempé, qui change des autres héroïnes de Jane Austen.

    J'aime

    • Effectivement, elle a un caractère qui change des autres. Il me semble bien que c’est sa seule héroïne avec des tendances aussi manipulatrices bien que ce ne soit pas dans un but de méchanceté.

      Aimé par 1 personne

  6. Même si j’apprécie ce roman, je crois que c’est un de ceux que j’aime le moins de Jane Austen, je trouve le personnage d’Emma, malgré son évolution au fil de l’intrigue, détestable. J’ai lu il y a peu le roman inachevé de Austen, et je pense qu’il faut le lire par curiosité mais que ce n’est clairement pas un chef d’oeuvre =) .

    J'aime

  7. Pingback: L’heure du bilan : mois d’Octobre | Pause Earl Grey

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s