Une saison avec Darcy – Elizabeth Aston : ou le naufrage du mythe Darcy

img_20160913_143319Rude moment que cette première lecture commune en compagnie de June&cie. Cela dit, j’étais heureuse de pouvoir en discuter avec elle, ça m’a permis de me motiver et de le terminer. Je ne suis pas certaine que j’en serai venue à bout sinon.

Pour lire la chronique de June : Une saison avec Darcy

Résumé : Ce recueil de quatre novellas nous permet de nous plonger au cœur de la famille Darcy le temps d’un Noël ou d’un week-end à Pemberley. Mr Darcy, Elizabeth Darcy, Georgiana Darcy et bien d’autres personnages imaginés par Jane Austen revivent sous la plume d’Elizabeth Aston toujours aussi fine et élégante.

Oui, ce résumé de l’éditeur est court. Non, il n’y a pas grand chose à en dire de plus. Mais bon, je vais quand même tenter de creuser un peu cet avis négatif parce-qu’il ne s’agit pas de dire simplement « Je n’ai pas aimé » sans avancer aucun argument. J’ai horreur de ça.

  • « Jane Austen serait fière d’elle » (l’auteure, Elizabeth Aston)

Ah bon ? J’ai du rater un épisode alors. J’ai eu beau chercher une inspiration dans la plume de Jane Austen, je n’y ai trouvé que dialogues insipides (c’est pas faux). Là où Austen dressait fièrement un tableau de la société anglaise de son époque et en dénonçait avec subtilité les excentricités, on ne trouve ici que romances, s’enchaînant les une après les autres.

  • 4 nouvelles, 1 histoire d’amour

Et avec ce sous-titre si vous vous attendez à ce que la romance d’un seul couple se déroule le long des 4 nouvelles, que nenni ! Malheureusement, le schéma est exactement le même pour les 4 nouvelles : une jeune femme (très belle au demeurant) de l’entourage des Darcy est célibataire. Pas de problème, les Darcy sont là pour la sauver et lui trouver un mari. En parlant des Darcy d’ailleurs…

  • Le mariage, une institution qui vous transforme

Je sais pas vous, mais moi, je n’avais pas le souvenir que Fitzwilliam et Elizabeth se préoccupait des histoires de coeur de leur entourage. Bon aller, peut-être un peu Elizabeth avec Jane et ses autres soeurs mais Fitzwilliam ? L’homme le plus réservé du monde ?! Et bien, le mariage l’a complètement changé et Monsieur voit très bien lorsqu’un ami à lui est fou amoureux d’une jeune femme dont il voit très bien qu’elle est amoureuse aussi.

Je pense que je vais m’arrêter là même si j’aurais encore d’autres reproches à faire à ce livre. Ce qui me dérange le plus, c’est de faire passer ça pour un héritage de Jane Austen alors qu’il s’agit de fanfiction. Je n’ai rien contre la fanfiction du moment qu’on ne me dit pas que je vais lire du Baudelaire, je suis tout à fait capable d’aimer énormément. Si ça se trouve j’aurai beaucoup plus apprécié ce livre si on m’avait clairement mis au courant de ce qu’il s’agissait. C’est dommage parce-que pris une par une, ces nouvelles peuvent être sympathiques. Il suffit de ne pas les lire d’un seul trait mais de laisser passer jours (voire semaines) avant de se plonger dans la suivante.

Grosse déception.

Dans le genre Jane Austen, je vous conseille plutôt Une saison à Longbourn de Jo Baker qui m’avait énormément plu. Il s’agit d’une reprise d’Orgueil et Préjugés, du point d’une des domestiques des Bennett. Franchement, on prend beaucoup plus de plaisir à cette lecture.

Ma note : 8/20

Publicités

17 réflexions sur “Une saison avec Darcy – Elizabeth Aston : ou le naufrage du mythe Darcy

  1. J’ai lu quelques Elizabeth Aston mais celui là ne me tentait pas… et tu viens de me confirmer dans cet a priori ! ^^
    L’autre Mrs Darcy et Le rêve de Mr Darcy ne m’avaient pas non plus super convaincue. Même si ça se lisait… Là, j’ai L’esprit Darcy qui m’attend…

    J'aime

    • Décidément, si elle fait des livres médiocres sur Jane Austen… autant qu’elle invente ses propres personnages >_< L'esprit Darcy est aussi d'elle ?

      J'aime

  2. Je ne peux pas dire que je suis surprise de cette appréciation. J’avais remarqué ce roman à sa sortie, et après la lecture du 4° de couverture, je l’ai fui…. A bon escient finalement ( j’ai également eu une alerte qui sonnait « fanfiction! fanfiction! »).

    Merci d’avoir essuyé les plâtres!

    J'aime

    • Ahah pour le coup oui je me suis dit que c’était un vrai sacrifice >_< Moi la 4e de couv m'a berné complètement, j'y croyais lol. J'ai pas du tout senti le fanfiction… et pourtant… Mais je reproche rien à la fanfiction, j'en ai beaucoup lu plus jeune et certaines sont excellentes. Mais si l'auteure est spécialiste d'Austen, j'attends encore ses connaissances en la matière

      Aimé par 1 personne

    • Pffff oui… encore que Retour à Glasgow est bien passé quand même, en comparaison. C’est juste qu’il cassait pas des briques. Là, c’est vraiment…non. >_<

      J'aime

  3. Pingback: Une saison avec Darcy.

  4. Pingback: L’heure du bilan : mois de septembre | Pause Earl Grey

  5. Pingback: Le p’tit récap de septembre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s