L’heure du bilan : mois de septembre

Hello les booklovers,

Déjà le 30 septembre ! Que le temps passe vite… Je n’ai pas vu passer ce mois de rentrée. C’est peut-être parce-que j’étais pas mal occupée et qu’il a fallu que j’organise mon temps entre la première correction de mon roman, mes séances de kiné pour une tendinite à l’épaule et une prise en main physique avec ma toute première inscription en salle de sport. Autant dire que tout ça est extrêmement chronophage. Mais ça ne m’a pas empêché de lire et je suis plutôt satisfaite car je me suis tenue à la PAL que je vous avais présenté (à une exception près mais ce n’était pas de mon ressort). J’ai donc lu 6 livres et je suis en train de lire Emma de Jane Austen, le dernier livre de la liste prévue.

Mes livres lus en septembre

Du côté de ma PAL général, un mouvement vers le bas s’est amorcé ce mois-ci ! Hourra ! Enfin, est-ce que ce sera la même chose le mois prochain, seul l’avenir pourra nous le dire ! En effet, je n’ai acquis qu’un seul et unique livre ! Franchement, je ne savais pas si je tiendrais jusqu’à la fin du mois mais j’ai réussi ! Bon, je prévois d’acheter des livres le 1e octobre mais bon, on sera en octobre alors je m’accorde cette petite fierté personnelle.

Mon livre acquis

  • Le parfum des fraises sauvages – Angela Thirkell
    Mary Preston, jolie jeune fille sans fortune, est invitée par sa tante Agnès à passer l’été dans sa splendide propriété familiale, au coeur de la campagne anglaise. À Rushwater House, la saison s’annonce pleine de surprises, de frivolités et d’insouciance. Mais le coeur de Mary sera mis à rude épreuve face au séduisant et séducteur David Leslie, l’artiste de la famille qui navigue entre Londres et Rushwater… Cependant, Agnès et sa mère, la sémillante Lady Emily, espèrent persuader la jeune femme de faire un tout autre mariage, bien plus convenable. Entre les balades au clair de lune dans les jardins resplendissants et le grand bal organisé à Rushwater, cet été comblera-t-il les espérances romantiques de Mary ?
    Publié pour la première fois en 1934, Le parfum des fraises sauvages est une éblouissante comédie romantique, dont les personnages sont aussi farfelus qu’extrêmement attachants.

Le bilan du côté des écrans n’est pas trop mal bien que je ne vous ai pas trop écrit d’articles dessus. Evidemment, j’ai regardé Stranger Things et même si ce n’est pas un genre que j’apprécie beaucoup (l’horreur), j’ai quand même passé un super bon moment. Je comprends que les amateurs de frissons aient encensé la série, elle vaut vraiment le détour. Ayant terminé Pretty Little Liars, il a fallu que je trouve une nouvelle série à regarder en mangeant et je me suis laissée tenter par Arrested Development que je trouve vraiment sympa pour le moment dans le genre soap comédie complètement décalé.

J’ai carrément mis le cinéma de côté cet été, à quelques rares exceptions près. Je vais peu au cinéma et je n’en regarde pas chez moi. Ce mois-ci est donc assez vide. Mais j’ai pris la bonne résolution de vous en proposer désormais un par semaine et je vais essayer de m’y tenir !! J’ai d’ailleurs commencé avec Agora que j’ai adoré.

Petit écran et grand écran

  • Arrested Development
  • Stranger Things
  • Harry Potter 1, 2, 3
  • Agora – Alejandro Amenabar 

Pour conclure ce bilan, je dois dire que je suis plutôt satisfaite tant au niveau personnel que sur le blog. Le mois prochain s’annonce également bien rempli avec un petit séjour à Milan entre les 6 et 11 octobre, un salon bio avec pleins de conférences intéressantes le week-end qui suit et le doctorat en médecine d’une amie (qui est d’ailleurs une de mes deux bêta-lectrices, la 2e n’étant nulle autre que mon ex-partenaire de blog Célia du blog Au café bleu). Concernant les lectures, je partagerais avec vous ma PAL provisoire lundi prochain. J’hésite encore sur quelques titres mais dans l’ensemble, ce sera sur le thème du mystère, des vampires et des sorcières.

Je vous souhaite à tous et toutes un très bon mois d’Octobre !

Publicités

Agora – Alejandro Amenabar : fanatisme religieux et féminisme

L’autrefois, en habillant Pause Earl Grey pour l’automne et l’hiver, je me suis aperçue que la section Cinémathèque faisait un peu ridicule. J’ai beau adorer le cinéma, je n’y vais pas souvent à cause du prix, et chez moi, je lance plus facilement une série. Résultat : une section quasi vide. Je me suis donc dit que j’allais rattraper ça en essayant de vous proposer au moins un film par semaine durant quelques temps, si j’arrive à m’y tenir.

J’ai donc commencé par le film Agora d’Alejandro Amenabar. Comme je suis beaucoup les acteurs que j’aime, j’avais déjà repéré ce film il y a quelque temps de cela. Non ce n’est pas Oscar Isaac que je suivais, mais bien Rachel Weisz, une actrice que j’adore et que j’admire énormément. En plus de ça, un film qui parle de l’antiquité, ça ne pouvait que m’inspirer. Mais je vous laisse découvrir le synopsis entier…

Synopsis : IVème siècle après Jésus-Christ. L’Egypte est sous domination romaine. A Alexandrie, la révolte des Chrétiens gronde. Réfugiée dans la grande Bibliothèque, désormais menacée par la colère des insurgés, la brillante astronome Hypatie tente de préserver les connaissances accumulées depuis des siècles, avec l’aide de ses disciples. Parmi eux, deux hommes se disputent l’amour d’Hypatie : Oreste et le jeune esclave Davus, déchiré entre ses sentiments et la perspective d’être affranchi s’il accepte de rejoindre les Chrétiens, de plus en plus puissants…(Allociné)Lire la suite »

Avant j’étais juste immortel – Juliette Bouchet : parodie vampirique

img_20160921_114515J’ai entendu parler de ce roman l’an dernier lors de sa publication et  le résumé m’a immédiatement rendue curieuse. J’aime bien les histoires de vampires alors bon c’était presque indispensable que je finisse par lire ce livre. Finalement j’ai voulu le garder pour le mois d’octobre et… avec une PAL mensuelle désorganisée je l’ai lu avec quelques semaines d’avance. C’est pas grave, ça donne un avant-goût d’Halloween !

Résumé : Raphaël, quadra bobo puceau malgré lui, vit reclus dans un vieux manoir sur la Côte d’Albâtre, et n’aime les gens que pour les vider de leur sang. Malheureusement, de plus en plus sujet aux intoxications alimentaires, il passe une nuit sur deux le bide en vrac et les certitudes branlantes. Un soir, après une de ses virées, dans un noir couloir du manoir, il tombe nez à nez avec un vieux lord anglais, Sir Roberts. Attendri par l’humour so british du vieux bonhomme, Raphaël le  » transforme « , sans lui demander son accord, pour s’en faire un compagnon. Tous les deux battent alors la campagne à la recherche d’humains gluten free. Des nonnes jouvencelles aux vieux paysans de l’arrière-pays, dénicher un humain qui mange bien devient une mission un brin compliquée. Et tout s’emballe encore davantage quand notre beau puceau aux crocs acérés rencontre une doctoresse à la beauté diablesse. (Babelio)Lire la suite »

Ces choses que j’aime faire quand l’automne arrive

Le 21 septembre est déjà passé et pour une fois, le temps semble avoir été synchrone avec notre calendrier (à quelques jours près). Début septembre, on se croyait encore en plein mois de juillet. La pluie est arrivée effaçant sur son passage le soleil d’été pour laisser place à la brise de l’automne et à ses feuilles mortes, ses couleurs chatoyantes.

Je ne sais pas vous mais quand l’automne arrive, j’ai des envies de cocooning qui commence à se faire sentir. Il fait encore un peu chaud en ce moment mais d’ici début octobre, je pourrais faire toutes ces petites choses qui rythment mes mois les  plus froids :

Lire la suite »

Une saison avec Darcy – Elizabeth Aston : ou le naufrage du mythe Darcy

img_20160913_143319Rude moment que cette première lecture commune en compagnie de June&cie. Cela dit, j’étais heureuse de pouvoir en discuter avec elle, ça m’a permis de me motiver et de le terminer. Je ne suis pas certaine que j’en serai venue à bout sinon.

Pour lire la chronique de June : Une saison avec Darcy

Résumé : Ce recueil de quatre novellas nous permet de nous plonger au cœur de la famille Darcy le temps d’un Noël ou d’un week-end à Pemberley. Mr Darcy, Elizabeth Darcy, Georgiana Darcy et bien d’autres personnages imaginés par Jane Austen revivent sous la plume d’Elizabeth Aston toujours aussi fine et élégante.Lire la suite »