De Stars Hollow à Rosewood : mes deux séries de l’été

Pour terminer la semaine avec un peu de légèreté, je me suis dit que j’allais vous parler un peu des deux séries qui accompagnent mon quotidien depuis le début du mois de juillet. En juin, j’avais terminé de regarder la saison 6 de Game of Thrones, il fallait donc que je passe à autre chose (même s’il me reste encore beaucoup de séries à rattraper…). Et voici que Netflix annonce l’arrivée de Gilmore Girls en intégralité ! Comme je ne l’avais pas regardé durant mon adolescence, je me suis dit que c’était l’occasion ou jamais. D’un autre côté, j’avais commencé le premier épisode de Pretty Little Liars par pure curiosité un jour, sans parvenir à le terminer, et la série abandonnée à son triste sort me narguait dans ma barre personnelle de visionnage sur Netflix. J’ai donc fait un deuxième essai : terminé le premier épisode et regardé le deuxième. C’était parti !

Moi et les séries (et le chocolat)

Gilmore Girls : une série bien kitchounette

Gilmore Girls c’est un peu la série « feel good » par excellence. Si vous ne connaissez pas le pitch de base, il est tout simple : une mère et sa fille partagent un lien fort, plus que mère-fille, elles sont également des meilleures amies. S’ajoute à ça leur petite vie dans la petite ville de Stars Hollow et leur repas réguliers au « dinner » du coin, chez Luke (elles doivent y aller à peu près 5 ou 6 fois par jour pour boire du café ET manger). S’ajoute encore à ça l’enfance et adolescence compliqué de la mère, Lorelei, avec sa propre mère, qui elles partagent une relation extrêmement tendue.

On suit donc, au fil des épisodes, la petite vie des Gilmore Girls : Lorelei et Rory en tête, suivie de près par Emily (la grand-mère). Il n’y a pas de grosse intrigue, il est même assez facile de regarder un épisode par-ci par-là. D’ailleurs, ça m’a un peu perturbé au début car je suis plus habituée aux séries à intrigues suivies, c’est peut-être parce-que c’est un peu plus monnaie courant depuis quelques années.

Oui parce-que Gilmore Girls, c’est les années 2000. Et quand on regarde cette série, on est un peu soulagée d’avoir terminé cette décennie vestimentaire catastrophique parce-que bon, dur quand même les années 2000 (Est-ce que je m’habillais aussi mal à cette époque ? O_o) Le pull à maille fine (voire invisible) rose bonbon avec la rose brodée en gros dessus avec un tissu genre tulle. Vous la voyez la vision cauchemardesque ? Une chose est sûre, la série est bien kitch. Bien implantée dans ces fameuses années dont je n’ai absolument aucune nostalgie. Elles ont un BIPPER ! un BIP-PER ! 16 ans plus tard, l’apogée du smartphone ultra-connecté et Pokémon Go. Ok. J’ai presque l’impression d’avoir voyagé dans le futur de 100 ans depuis les années 2000…. *fredonne le générique de Doctor Who*

Mais ce qui vaut tout le kitch du monde, en dehors des déboires de Lorelei et Rory, c’est surtout Jared Padalecki aka Sam Winchester aka Dean (pas Winchester). Oui, j’assume Supernatural est une de mes séries fétiches, je trouve certaines saisons pourraves, j’ai failli arrêté de regarder 100 fois mais j’ai jamais pu. Genre Sam et Dean Winchester, c’est un peu la famille, comme Kaamelott. Et quand j’ai vu le petit (déjà grand) Jared dans la série, j’étais déjà conquise. Il est adorable et son rôle aussi. Je suis donc trop heureuse de passer un moment à le voir sur mon petit écran même si dans ma tête je l’appelle toujours Sam et que ça me fait bizarre quand on l’appelle Dean, même après 2 saisons.

Toujours la même bouille *-*

Alors Gilmore Girls, c’est à voir. Pour se détendre, pour rire, pour rager aussi parfois parce-qu’elles se prennent souvent la tête pour des broutilles. Mais les personnages de cette série sont tellement attachants, tous autant qu’ils sont, même ceux qui sont sensé être pénibles (je pense notamment à Paris et Tristan). J’en suis actuellement à la saison 2 et je compte bien regarder jusqu’à la saison 7 et même les saisons additionnelles prévues au bataillon ! J’en ai pas fini avec la famille Gilmore moi !

Pretty Little Liars : palpitant malgré un début difficile

De gauche à droit : Spencer, Arya, Hanna et Emily

Mon histoire avec cette série remonte à loin. J’avais déjà tenté de regarder l’épisode 1 l’an dernier mais je m’en étais tenu là. Je n’avais pas accroché, l’intrigue ne semblait pas bien palpitante et si je voulais du gossip, je préférais me revoir les Gossip Girl. Je l’ai laissé longtemps en plan. Jusqu’à ce que je prenne mon abonnement Netflix, et que je tente une nouvelle fois comme si j’avais pris pour un affront personnel de ne pas aimer cette série (allez savoir pourquoi…) Une nouvelle fois, j’ai lâché l’affaire après le premier épisode. Décidément, je n’accrochais pas.

Et puis, je m’y suis remise début juillet. Je cherchais une série pas prise de tête et j’avais terminé de revoir les Teen Wolf alors j’ai repris. Cette fois, je me suis forcée à regarder au moins 3 épisodes avant de décider ou non si j’abandonnais définitivement cette série. Et finalement, la mayonnaise a pris. Au bout de 5 épisodes. Autant dire que le début est franchement difficile à appréhender et qu’il faut s’accrocher pour enfin avoir de la curiosité pour cette fameuse intrigue : mais qui est A ?

Mais au fait, ça parle de quoi ? Quatre amies se retrouvent prises au piège par un certain A qui les harcèle au téléphone, par sms notamment et qui les menace de dévoiler tous leurs secrets. Leur point commun ? Le décès de leur amie : Alison qui unissait ce groupe de fille. Au fil des saisons (je n’en suis qu’à la 3e encore), les intrigues  et les soupçons défilent sur l’identité du meurtrier d’Alison.

Deux personnes peuvent garder un secret si l’une d’elle est morte.

Au final, on s’engraine facilement (après le début fatidique) et on se pose des questions en même temps que les 4 filles qui mènent leur propre enquête en tentant de protéger au mieux leurs secrets (qui finissent inévitablement dévoilés, c’est pas drôle sinon). Chacune des filles a son petit plus qui rend le personnage intéressant. On s’attache forcément plus à une qu’à l’autre et pour ma part j’avoue que j’aime bien Hanna (mais seulement dans la 2e saison).

Je ne conseillerai pas forcément cette série, mais pour tuer le temps entre deux saisons de Doctor Who (appel à Steven Moffat : Sherlock ou pas, c’est trop long 2 ans sans DW !) c’est parfait. Même quand on est malade, en train de comater dans son lit entre deux crises de fièvre, ça passe aussi (ça permet de ne pas se souvenir des épisodes trop longs) En tout cas une chose est sûre : j’ai hâte de savoir qui est l’assassin d’Alison !?!

P.S. : Désolée de ne pas avoir mis plus d’illustrations que ça, mais pour ma défense, j’étais en train de me spoiler la fin des séries. Vous allez devoir vous contenter de ça…. T_T

Publicités

4 réflexions sur “De Stars Hollow à Rosewood : mes deux séries de l’été

  1. Je n’arrête pas d’entendre parler du come back de Gilmore Girls et ne m’y suis pas encore remise, c’est terrible ! J’adorais la série quand elle passait sur Gulli, je me regardais les épisodes avant d’aller me coucher et cette série est vraiment très attachante, comme tu le dis si bien^^ Malheureusement, télévision oblige, je n’ai jamais vu la fin ; il faut absolument que je m’y remette !
    Pretty Little Liars, j’avais regardé la première saison mais, personnellement, j’avais été très déçue : je ne me sentais vraiment pas le public visé avec cette série beaucoup trop adolescente à mon goût =/ Mais j’imagine qu’en série sans prise de tête, elle doit bien faire l’affaire et le mystère doit finalement bien entraîner son public dans l’intrigue^^

    J'aime

  2. Ben moi, j’ai découvert Supernatural, il y a quelques mois. C’est un peu répétitif mais ça va j’aime bien. En revanche, j’évite de la regarder le soir quand il fait noir! Je la regarde en journée!^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s