Voyage au centre de la Terre : une expérience de livre audio

Depuis quelques temps, les livres audio avaient éveillé ma curiosité. Sans aucune raison. Juste comme ça. Moi et ma curiosité. Moi et les différentes expériences de lecture possibles. J’ai donc sauté sur l’occasion lorsque de Babelio et Audible ont organisé un concours pour gagner des livres audio de notre choix. J’ai eu la chance, avec d’autres heureux gagnants, de le remporter et je remercie donc Babeblio et Audible pour m’avoir permis de tenter cette expérience.

Mais quel livre choisir ?

C’est la question qui se posait à mon sens et qui était la plus importante. Un livre audio, ce n’est vraiment pas une lecture visuelle et l’expérience est complètement changée. Là où le livre numérique reste un livre à lire, le livre audio est à écouter et la concentration n’est pas du tout la même. Je voulais donc trouver un livre prenant et qui me tienne suffisamment en haleine pour ne pas trop m’ennuyer au bout d’un moment. Parce-que mine de rien, un livre audio, ce sont des heuuuuures d’écoute.

Après de longues réflexions, je me suis tournée vers du Jules Vernes. Je me suis dit que l’action et l’aventure seraient une valeur sûre. Parée pour aller courir en lisant ! Le rêve ! Ou pas.

Mise en pratique

Courir en lisant…. Je m’étais fait des films. Faut dire qu’en plein mois de juillet, c’est pas forcément facile d’aller courir, les plages horaires pour ne pas fondre sont assez restreintes et je n’avais pas du tout envie de me lever aux aurores. Mince. J’allais devoir écouter ça en regardant le plafond de ma chambre. J’étais beaucoup moins emballée.

D’autant que pour récupérer le livre, j’ai galéré plus que je ne l’aurais cru. Je pensais simplement pouvoir télécharger le fichier pour le mettre sur mon MP3. Mais non. Il faut télécharger un logiciel spécifique sur votre téléphone pour ça (mieux vaut le téléphone parce-que sur le PC, j’ai eu l’impression d’avoir affaire à windows 95 vu la gueule du logiciel). A moins que je sois une quiche en informatique (c’est possible aussi), je dois dire que ce n’est pas pratique et je n’ai pas eu vraiment le choix de mon matériel au final.

J’ai donc mis pas mal de temps à m’y mettre enfin. Et puis finalement, une envie de coloriage m’est venue et je me suis dit « Tiens, pourquoi pas te mettre enfin à ce fameux livre audio. » L’occasion fait le larron.

Voyage au centre de la Terre de Jules Verne

Je crois qu’on n’a pas encore fait mieux en terme de littérature d’aventure. Jules Verne, c’est la valeur sûre, ce n’est même plus à prouver. Pourtant, la lecture de ses livres me réservent toujours des petites surprises et j’en suis bien contente. Moi qui croyais connaître l’histoire de Voyage au centre de la Terre, je me suis finalement aperçue que je ne connaissais absolument la version originale. Probablement que j’ai trop regardé d’adaptation ciné et série qui ne collent pas tant que ça à l’histoire (ce n’est pas probable, c’est sûr). Et voilà que je me retrouve comme une gamine en redécouvrant les aventures d’Otto Lidenbrock, de son neveu et du pauvre chasseur islandais qui a tous les mérites.

Si vous connaissez un peu l’écriture de Jules Verne, ce livre là ne sort pas de son style habituel. On y retrouve une énigme, une narration d’un des personnages (ici le neveu du Professeur), l’enchaînement des aventures et des défis qui s’imposent au petit groupe d’aventuriers. A l’instar de Vingt mille lieues sous les mers que j’ai lu récemment, les femmes jouent un rôle infime et n’ont pas de place dans le récit. Certes c’est décevant, mais pour l’époque, au final, peut-on en demander plus que ça à un auteur qui relevait déjà du génie en terme d’imagination et de science ? On peut pas être parfait.

Avec Voyage au centre de la Terre, on explore les confins et les galeries de la croûte terrestre. On ressent la fatigue, le manque d’eau, l’enthousiasme et le désespoir des personnages. On croise également nos amis les dinosaures qui ont pu continuer leur paisible vie sous la surface de la Terre. Pour tout dire, on ne s’ennuie pas. J’avais choisi cette lecture pour cette raison et je n’ai vraiment pas été déçue.

Faut dire que de temps en temps, ça fait du bien de partir à l’aventure, n’est-ce pas ? Mon prochain sera sûrement Le tour du monde en 80 jours, histoire de finir de réviser mes classiques d’aventure !

Le livre audio : une expérience étrange

Pour conclure sur cet article débriefing d’expérience, je dirai que je reste un peu sceptique sur le livre audio. Autant j’y ai trouvé des avantages : le fait de pouvoir faire des trucs avec les mains en même temps, notamment colorier, faire une manucure/pédicure, ou tout simplement se reposer si on est malade (c’était mon cas aussi, ma pauvre bronchite m’a cloué au lit quelques jours). Par contre, les avantages se limitent là et je ne suis pas certaine de retenter l’expérience.

Le choix de Voyage au centre de la Terre m’a toutefois permis de vivre cette expérience en me concentrant sur les avantages et inconvénients du livre audio car Jules Verne passe très bien à l’oral, je suis donc ravie de ne pas m’être trompée de ce côté là. Pas sûre qu’avec un autre livre, ça passe aussi bien…. Je tenterai peut-être…. à voir. En attendant, retour au sens de la vue ! Ouf !

Publicités

4 réflexions sur “Voyage au centre de la Terre : une expérience de livre audio

  1. Avec Jules Verne, par bonheur, il y avait peu de risques d’être déçue… Tu me donnes envie de le relire, avec tout ça ! ^^
    J’ai testé le livre audio une seule fois, à l’époque où j’avais entre 2 et 3h de transports par jour pour aller à la fac et pas toujours l’envie de sortir mon livre de bon matin : c’est vrai qu’il y a un côté pratique quand on n’est pas tout à fait réveillé (ou malade) et qu’on veut faire un effort intellectuel moindre mais personnellement, ma faculté de concentration demeure assez limitée dans ce genre de situations et, même si j’ai été jusqu’au bout du livre dont je me souviens finalement plutôt bien (alors que je craignais parfois ne rien retenir des chapitres que je venais d’entendre, par manque d’attention !), je n’ai pas été très convaincue par l’expérience non plus et la lecture classique m’a beaucoup manquée^^ »
    J’espérais, avec ton expérience, constater qu’un livre bourré d’action faisait toute la différence mais je n’ai pas l’impression que ce soit le nirvana non plus au final ! Le livre audio ne remplacera donc pas la lecture classique de si tôt mais est à tenter à certaines occasions, je dirais.

    J'aime

    • Oui comme tu le dis, je pense qu’au final, ça peut-être utile pour des moments spécifiques quand on veut faire quelque chose à côté, mais sinon rien ne vaut la lecture visuelle. Au final, je crois que l’amoureux de lecture est attaché à ce sens de la vue et ce n’est pas du tout pareil d’utiliser ses oreilles pour ça…. D’après ton expérience, c’est ce que j’en conclue 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Pingback: L’heure du bilan : mois d’août | Pause Earl Grey

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s