L’heure du bilan : mois d’août

DSC_0027_20160408104029647

Hello les booklovers,

On est le 31 aout et qui dit 31, dit bilan. Alors que l’air de vacances se termine pour prendre le goût salé de la rentrée, le soleil nous octroie encore de belles journées d’été. Et oui, l’équinoxe d’automne, c’est seulement le 21 septembre ! Jusque là, on peut encore profiter d’un peu de chaleur et d’un rab d’ambiance vacances en sirotant une dernière bière (ou un jus de fruit) sur le balcon.

Lire la suite »

Publicités

[Rentrée Littéraire] L’indolente, le mystère Marthe Bonnard – Françoise Cloarec

Cette semaine, on poursuit notre exploration de la rentrée littéraire. Le deuxième livre que j’ai pu lire dans le cadre de l’opération avec Lecteurs.com, c’est L’indolente, le mystère Marthe Bonnard écrit par Françoise Cloarec paru aux éditions Stock. Je les remercie donc pour cette lecture. Quand j’ai lu le résumé, je me suis dit que ce livre pourrait bien me plaire car il s’attarde sur la muse de Pierre Bonnard, un peintre français du début du XXe siècle. On plonge donc en commençant le livre en plein Paris bohème et c’est très exaltant.

Résumé : Qui est Marthe Bonnard ?
Toujours jeune, souvent nue, on la voit sur les toiles des plus beaux musées du monde, pourtant elle reste mystérieuse. Elle se dissimule dans la lumière du peintre Pierre Bonnard, avec qui elle partage sa vie entre 1893 et 1942. Durant cette période, le couple voyage beaucoup, au rythme de la santé fragile de Marthe, et noue des amitiés dans le monde de l’art Monet, Vuillard, Signac, Matisse…
Derrière les couleurs, le « peintre du bonheur » cache ses fantômes et ceux de sa femme. Ensemble ils n’auront pas d’enfant, mais ils feront une oeuvre.
À la mort de Pierre, veuf depuis cinq ans, leur histoire d’amour déclenchera une affaire judiciaire retentissante, émaillée de divers rebondissements. Car l’orpheline qui se disait être Marthe de Méligny avait une famille et un autre nom. (lecteurs.com)Lire la suite »

[Rentrée Littéraire] Celui-là est mon frère – Marie Barthelet

IMG_20160721_093452On se retrouve aujourd’hui pour continuer notre exploration de la rentrée littéraire. Dans le cadre des Explorateurs Lecteurs de Lecteurs.com, j’ai reçu Celui-là est mon frère de Marie Barthelet. Autant dire que pour un premier roman, ce livre est déstabilisant. Je remercie donc Lecteurs.com ainsi que les éditions Buchet-Chastel pour cette découverte surprenante mais plaisante.

Résumé : « En te voyant, j’ai pensé que tu étais revenu pour moi, puis que tu avais vieilli. Je me trompais. Déjà tu souhaitais repartir. Et ce n’était pas tant que tu avais vieilli, tu étais transformé – défiguré, allais-je dire, par la brûlure d’une foi neuve. J’ai aussi cru que je délirais. Mais ton nom susurré par tous ceux qui étaient présents a craquelé le silence. J’ai compris que je n’étais pas le seul à te voir. Que c’était vrai. Que c’était toi. »

Un jeune chef d’état reçoit la visite de son frère tant aimé, disparu dix ans plus tôt. La brève joie des retrouvailles cède très vite la place à l’amertume et à l’indignation : celui qui est revenu a changé. Il est désormais l’Ennemi. À cause de lui, le pays va s’embourber dans une crise sans précédent. Celui-là est mon frère, premier roman de Marie Barthelet, est un véritable conte qui déroule, avec sensibilité, le récit envoûtant d’une affection mortelle. (Editions Buchet-Chastel)Lire la suite »

S.O.S Fantômes – Le retour de l’ectoplasme

Le week-end dernier, je suis allée au cinéma pour voir le nouveau S.O.S. Fantômes. Ayant vu une dizaine de fois les premiers films et en grande fan de Bill Murray, je ne pouvais pas rater ce remake qui me laissait pourtant un peu sceptique sur le papier. Déjà, remake. Et puis une équipe de femmes cette fois. J’ai beau être pour l’égalité des genres, mon cerveau hurlait qu’on me rende Bill Murray. Parce-que BILL. J’ai quand même réussi à mettre mes a priori de côté, et finalement, j’ai passé un agréable moment.

Je vous épargne le synopsis de Ghostbusters, c’est le même que pour les anciens : une équipe de scientifiques s’associent dans leurs recherches sur le paranormal et grâce à leurs outils créés pour lutter contre les poltergeist et autres entités ectoplasmiques, partent à la chasse aux fantômes.Lire la suite »

[Rentrée Littéraire] Mazie, Sainte patronne des fauchés et des assoiffés – Jami Attenberg

IMG_20160812_093152C’est Mazie qui ouvre le bal de mes chroniques concernant les livres de la rentrée littéraire. Et quelle entrée en matière! Quand j’ai lu le résumé de ce livre, je me suis dit qu’il pouvait être sympathique, que ça changerait un peu de l’ordinaire. Et je ne croyais pas si bien dire car c’est un coup de coeur (et vous savez combien je suis difficile en coup de coeur). Je remercie donc chaudement les Editions Les Escales de m’avoir permis de découvrir un si beau livre, qui, je l’espère fera parler de lui car il le mérite.

Résumé : Personnage haut en couleur, Mazie Phillips tient la billetterie du Venice, cinéma new-yorkais du Bowery, quartier populaire du sud de Manhattan où l’on croise diseuse de bonne aventure, mafieux, ouvriers, etc. Le jazz vit son âge d’or, les idylles et la consommation d’alcool – malgré la Prohibition – vont bon train. Mazie aime la vie, et ne se fait jamais prier pour quitter sa « cage » et faire la fête, notamment avec son amant « le capitaine ».
Avec l’arrivée de la Grande Dépression, les sans-abri affluent dans le quartier et la vie de Mazie bascule. Elle aide sans relâche les plus démunis et décide d’ouvrir les portes du Venice à ceux qui ont tout perdu. Surnommée « la reine du Bowery », elle devient alors une personnalité incontournable de New York.
Dans ce roman polyphonique, Jami Attenberg nous fait découvrir Mazie – dont on entend la gouaille à travers les lignes de son journal intime –, mais aussi Soeur Ti, son unique amie, sa soeur Jeanie, l’agent Mack Walters, porté sur la bibine et qui aime flirter avec elle… Le lecteur découvre, fasciné, une personnalité hors du commun et tout un monde bigarré et terriblement attachant. Lire la suite »