Echapée belle dans le bordelais #2 – Saint Emilion

Vue de Saint-Emilion

Je vous l’avez promis, voilà mon deuxième article sur ma virée dans l’ouest de la France. J’ai pu visiter le village médiéval de Saint Emilion. Vous connaissez peut-être ce nom grâce au vin ? Pour ma part, je ne m’y connais pas beaucoup en oenologie (j’aimerais d’ailleurs y remédier) mais ayant grandi dans les Cévennes, j’ai plus l’habitude de boire du Côtes du Rhône. Grâce à ce petit périple, c’était aussi l’occasion de faire connaître à mon palais autre chose et j’ai fini par craquer et m’offrir un modeste Grand Cru à 20€ (c’est quand même un Grand Cru alors je me la pète, je peux ?). Et franchement, c’était un régal.

Maison du vin de Saint-Emilion

Il faut savoir que dès l’antiquité, la zone géographique présentait des coteaux qui prédestinait la région à la fabrication du vin. Plus tard, au Moyen-Âge, l’Angleterre octroya des privilèges à cette région. En échange, elle possédait le « privilège des vins de Saint-Emilion » ce qui permit à ces vins d’acquérir une notoriété importante à l’époque.

Place des cafés et des caves

Comme tout village médiéval qui se respecte, Saint-Emilion offre des ruelles étroites dans lesquelles se perdre et des montées assez raides pour atteindre les différents niveaux de la ville. Besoin d’exercices pour vos mollets ? Ne cherchez plus ! Mais en fait, c’est ce qui est le plus agréable dans un village médiéval et c’est ce que je retiendrai de cette belle escapade dans l’Ouest. (Un grand merci à ma tite chouquette et sa maman qui m’ont vraiment bien accueillie!)

Clocher de l’église de Saint-Emilion

Petite anecdote : le macaron originel est né à Saint-Emilion et ne ressemble pas beaucoup au macaron que l’on connaît avec ses deux coques croustillantes et sa crème aromatisée au milieu ! En fait, il s’agit donc à l’origine d’un biscuit rond, moelleux aux amandes (et absolument divin, vous vous doutez bien que mon estomac de gourmande à goûté ça!) et il a ensuite été exporté pour devenir ce que nous connaissons tous du macaron ! Je n’étais pas du tout au courant !

Fer forgé en rouge et vert

Le cloître bien conservé

Publicités

10 réflexions sur “Echapée belle dans le bordelais #2 – Saint Emilion

  1. Ça a l’air super joli ! J’aime beaucoup le vin mais je ne retiens jamais les noms exacts lorsque j’en bois. je devrais prendre en photo les étiquettes histoire de les retenir. Tu me fais rêver avec ton grand cru en tout cas.

    Pour les macarons, je dois avoir goûté à peu près les mêmes que toi lorsque j’étais allée en Ardèche (ce qui n’est pas du tout le même coin mais j’avais été étonnée aussi d’apprendre que les macarons ne ressemblaient pas à ceux que l’on voit partout aujourd’hui).

    Tes photos sont très jolies !

    J'aime

    • T’inquiète je ne retiens pas tous les noms non plus, juste les « origines » (c’est déjà énorme lol). Ah y aurait-il une concurrence aux macarons de Saint-Emilion made in Ardèche ? 😀
      Merci pour les photos!

      Aimé par 1 personne

  2. Mon beau-père ne jure que par du St-Emilion, du coup, il en reçoit tous les ans pour Noel et pour son anniversaire, toujours plus chère pour se la péter à table ^^ J’aimerais beaucoup découvrir ce joli village !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s