L’Embellie – Audur Ava Olafsdottir

On se retrouve aujourd’hui avec un livre traduit de l’islandais. Je vous avais déjà parlé de cette auteure Audur Ava Olafsdottir avec Rosa candida qui m’avait particulièrement plu. J’ai voulu tenter à nouveau l’expérience pendant ce mois scandinave et retrouver la plume intéressante de cette islandaise.

Résumé : Son mari l’a quittée avec le matelas et le sommier. Pour ne rien arranger, sa meilleure amie, enceinte, lui confie son fils de quatre ans, étrange petit bonhomme presque sourd. Cette semaine-là, cette femme libre gagne également deux fois à la loterie ! Une seule solution : partir. Prendre des vacances d’été en hiver avec le petit Tumi, à la découverte des landes sauvages de l’Islande. (Goodreads)

Pour commencer, le personnage principal de ce livre est particulièrement étrange. Il s’agit de la narratrice de l’histoire et nous avons donc accès à ses sentiments, ses réactions et ses raisonnements. Il en ressort un personnage assez distant de son monde avec des réactions froides et détachées vraiment perturbantes. Ses relations avec les hommes sont inexistantes mise à part les relations charnelles. Le seul « mâle » de l’histoire qui parvient à nous ouvrir au personnage est ce petit garçon, le fils de sa meilleure amie, avec qui elle part vers sa quête, en vacances, à la découverte des landes islandaises pendant que la mère est à l’hôpital. Au final, l’histoire majeure est la relation qui s’installe entre les deux : une femme n’ayant jamais eu d’enfant qui a du mal à créer des relations solides quelle qu’elle soit avec le sexe opposé, et ce petit garçon presque sourd, somnambule et attachant par son handicap. La relation qui se crée entre eux transforme ces deux personnes étrangères en une relation de confiance presque maternelle.

J’avoue ne pas être arrivée à éprouver beaucoup de sympathie pour le personnage principal. Ses pensées sont tellement froides qu’elle laisse peu de place à l’empathie. Le petit, par contre, est réellement attachant et cela nous pousse à continuer notre lecture pour savoir si cette femme froide s’y attachera également.

Finalement, les pages défilent sans qu’il ne se passe grand chose de mémorable. Ils roulent vers l’est pendant plus de la moitié du livre dans un paysage vide et chaotique (qui nous rappelle étrangement le cœur de la jeune femme). Pourtant, on se retrouve comme happé, fasciné par les mots, les lignes et les deux personnages principaux.

C’est un livre qui donne envie d’aller en Islande et de se perdre dans ce paysage dominé par la nature. Même si j’ai préféré Rosa Candida, il s’agit tout de même d’un excellent livre.

Publicités

7 réflexions sur “L’Embellie – Audur Ava Olafsdottir

    • Pour ma part, j’ai vraiment préféré Rosa Candida, donc je te conseillerai plutôt celui-là…sauf que le personnage part de l’Islande donc pour les paysages islandais….moyen lol

      J'aime

  1. Je comprends absolument ton ressenti, c’était pareil pour moi ! J’étais assez embarrassée d’ailleurs ^^ C’est une lecture agréable, mais je ne l’ai pas trouvé extraordinaire du tout. Heureusement que le gamin est là !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s