Snowpiercer (Le Transperceneige) – Bong Joon Ho

Cela faisait pas mal de temps que je voulais voir ce film, mais je regarde toujours plus facilement des séries que des films. Allez savoir pourquoi. Mais j’ai regardé les Musketeers de la BBC entre temps et j’ai découvert tous les talents de Luke Pasqualino (D’Artagnan), alors quand j’ai vu qu’il jouait dans le Snowpiercer, même si c’est un rôle infime, ça m’a quand même énormément motivée.

Le Snowpiercer est film post-apocalyptique qui résonne aussi un peu comme un voyage initiatique. Les êtres humains ont utilisé un système pour limiter le réchauffement climatique qui a provoqué le début d’une nouvelle ère glacière. Evidemment, l’humanité meurt de froid, excepté ceux qui sont montés dans le Transperceneige, un train qui circule sur un réseau ferré parcourant la Terre entière et formant une boucle. Seulement voilà, un système politique et hiérarchique est mis en place comme dans tout groupement humain qui se respecte et la cruauté et l’injustice sont de la partie. Le groupe d’individus qui subit cette cruauté décide de se rebeller et s’organise autour d’un leader, Curtis (très bien interprété par Chris Evans alias Captain America d’ailleurs). Ce groupe se trouvant dans les derniers wagons du train, Curtis veut se rendre à la tête de celui-ci pour le contrôler et éliminer Wilford, le créateur de la machine. Il va donc traverser tout le train avec des wagons contenant des univers divers et variés.

Je ne vous en raconte pas plus pour ne pas vous spoiler et gâcher votre plaisir de le voir car il en vaut vraiment la peine. C’est un film coréen, français et américain, tiré de la bande-dessinée Le Transperceneige de Jean-Marc Rochette et Jacques Lob, si vous connaissez.
Pour ma part, je ne connaissais pas la bande-dessinée mais le film m’a rendu très curieuse. J’ai beaucoup aimé cet univers post-apocalyptique et cette façon d’organiser l’avancée de l’histoire par wagons et univers. A vrai dire, j’aime ce genre de films en général, mais il y a toujours un moment où je me demande quand est-ce que le film se termine car il y a des longueurs (que ce soit autours des personnages ou du politique), pour le coup, je n’ai pas vu passer les 120 minutes de film. Bon peut-être aussi parce-que mon pc a planté au milieu et que j’ai mis une heure pour pouvoir regarder la fin. Cela dit, je n’ai pas trouvé le film trop long, ni trop court d’ailleurs. On comprend les choses régulièrement et pas par grosse vague comme dans d’autres ce qui rend le film vraiment fluide. Le casting est particulièrement bien fait et juste, malgré quelques têtes connues (la parfaite Tilda Swinton, le sage John Hurt, le hero Chris Evans), beaucoup d’acteurs méconnus tiennent des rôles importants et jouent avec énormément de justesse. Mon coup de coeur va vers la fille du technicien, Tanya (Ko Ah Sung), que j’ai trouvé adorable et qui a un personnage vraiment puissant en terme de symbolique.

Mon conseil, si vous aimez la science-fiction, je vous le recommande. Si vous n’aimez pas…. vous pouvez tout de même tenter l’expérience parce-qu’il n’y a aucune lourdeur dans ce film.

Publicités

5 réflexions sur “Snowpiercer (Le Transperceneige) – Bong Joon Ho

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s