Feel good & cocooning : deux séries à mettre sur sa liste

Après plusieurs jours de convalescence, je me demandais ce que j’allais pouvoir vous proposer comme article sur mon nouveau blog. On m’a opéré des dents de sagesse il y a une semaine maintenant et j’ai passé les premiers jours dans un état de larvage comatique. Comme beaucoup sûrement, quand je suis dans cet état, je ne suis capable de rien faire : lire, écrire, rien qu’allumer mon pc… impossible. Alors je me suis choisi une petite série pour me faire passer le temps et les insomnies.

Pour cette convalescence, je n’avais vraiment pas envie de quelque chose de prise de tête, bien au contraire. Critères de sélection : épisodes de 20 min (donc un soap), pouvoir le voir en français (direction Netflix), que je n’ai pas encore vu (ça restreint beaucoup). Finalement, j’ai opté pour Modern Family, 5 saisons au compteur de cette série, ça me laissait le temps de me remettre le cerveau dans le bon sens tranquillement. J’avais beaucoup entendu parler de cette série ces quelques années, je crois même qu’ils ont gagné quelques prix, les thèmes abordés sont plus que léger. Je n’ai pas hésité très longtemps.

S’attarder ou ne pas s’attarder sur Modern Family

Bon, sans vous mentir, pour moi, ce n’est pas le meilleur soap du siècle. Je doute que j’aurai pu regarder 3 saisons d’affilées si j’avais été en forme. Toutefois, dans l’état où j’étais et si jamais ça vous arrive (ou la bonne crève de changement de saisons à laquelle il est difficile de couper), ça passe plutôt bien. Comme je le disais la série n’est pas prise de tête et ça passe plutôt bien, même en dormant à moitié. On peut regarder un épisode rapidement, éteindre, tenter de dormir, rallumer, sans trop perde le fil d’une histoire… puisqu’il n’y a pas d’histoire suivie. C’est peut-être un bémol mais c’est aussi comme ça que fonctionne la majeure partie des soap donc…. voilà, il faut le regarder en connaissance de cause.

Ce que j’ai aimé par contre dans cette série, malgré les clichés américains typiques, c’est justement cet aspect de famille moderne avec un couple gay qui adopte, un grand-père remarié à une femme plus jeune que sa fille ayant un enfant qui se retrouve oncle des enfants de la fille du grand-père. Bref, c’est compliqué, mais ce sont des situations que l’on peut rencontrer très facilement de nos jours et la façon d’aborder ce genre de choses qui me semblent encore un peu tabou permet justement de pouvoir parler plus franchement des difficultés que peuvent rencontrer ses familles là. Ils auraient pu aller plus loin pour « combattre » les préjugés, mais ce n’est pas non plus le but de la série donc je ne vais pas m’étendre sur ça.

Je ne regrette pas d’avoir choisi cette série pour ma convalescence-arrachage-de-dents-de-sagesse. La réalisation est assez originale en plus, un peu filmée comme un documentaire, souvent les personnages regardent la caméra, ou sont interrogés en a parte par elle (comme ci-dessous par exemple). Et puis mine de rien, on s’attache aux personnages, sans exception.

Ma redécouverte That 70’s show

Peut-être mauvais timing. Mais Netflix a mis à disposition les cinq premières saisons de cette série que j’adorais quand j’étais ado mais que je n’avais jamais eu l’occasion de voir en entier. C’était le mois dernier. Et j’ai passé le mois de mars donc, à regarder ça en me régalant. J’aurais dû en laisser pour cette première semaine d’avril… Cela dit, je viens de m’apercevoir qu’ils ont mis enfin la suite de la série et je vais pouvoir continuer tranquillement, sans avoir la tête à l’envers (finalement pas si mauvais timing que ça, je vais pouvoir apprécier la suite sans problème).

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, That 70’s show c’est une bande de potes dans les années 70 (oui, oui, je suis sérieuse) et qui se réunissent régulièrement dans le sous-sol aménagé de l’un d’entre eux. On y trouve des personnalités très extraverties (comme tout soap américain qui se respecte) que ce soit chez les enfants ou chez les adultes. On suit leurs aventures psychédéliques et leurs amours sur fond de rock et de cuir en daim pattes d’ef. C’est très comique et j’adore ça, j’ai hâte de voir la suite car je me suis arrêtée à la saison 5 du coup (ce que Netflix proposait en mars) et ça se termine avec beaucoup de questionnements…

En plus, dans cette série on retrouve des acteurs qui ont bien grandi depuis comme Ashton Kutcher, Mila Kunis et plus récemment Laura Prepon qu’on a redécouverte récemment dans Orange Is The New Black!

Et vous, quelles sont vos séries Feel Good et cocooning ? Des préférences ? Même si vous les avez déjà vu (je ne compte plus le nombre de fois où les DVD de Kaamelott sont passés par mon lecteur DVD !

Publicités

3 réflexions sur “Feel good & cocooning : deux séries à mettre sur sa liste

    • Idem, je ne les avais jamais regardé avec assiduité jusque là ! Modern Family j’avais vu un ou deux épisodes à la TV seulement et That 70’s show remonte il y a bien quelques années. En tout cas je me suis régalée, ça m’a vraiment aidé à faire passer ma semaine difficile lol. Les deux séries sont d’ailleurs sur Netflix si jamais tu es tentée par l’expérience 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s